La cacata …. ou « et l’on dit que c’est facile de vivre sous les tropiques….. »

Sans titre-2

Mais qu’est-ce que c’est ? La cacata est une bien vilaine bête qui hante nos pires cauchemars. Grosse, velue, pattue….. hé oui, la cacata c’est le nom donné ici à la délicieuse mygale.

Comme toutes les araignées, les mygales sont des invertébrées disposant d’un squelette externe. Elles ont 4 paires de pattes plus deux « pédipalpes », des crochets, qui donnent l’impression qu’elle a une paire de pattes en plus ainsi qu’une paire de crochets à venin. Plus grande que sa cousine la tarentule et plus poilue, elle est moins dangereuse mais sa morsure quoi que non douloureuse n’est pas des plus sympathiques. Maux de tête, constipation, fièvre, problèmes respiratoires ….  évitez donc de lui chatouiller les papattes. Ses poils sont également toxiques, recouverts d’une poudre fine qui provoque des réactions allergiques de la peau, des irritations des muqueuses et des troubles respiratoires. La mygale gratte avec ses pattes arrière sur son abdomen, cette poudre fine constituée de minuscules poils irritante s’envole dans l’air. Pas bon pour les toutous ou les petits chats qui, pourtant, intrigués par ce drôle d’animal ont tendance à ne pas s’en méfier et à s’en approcher d’un peu trop près.

Il est rare mais pas impossible d’en rencontrer dans son habitat (ça m’est arrivé, au milieu de la nuit…. et je n’étais pas fière….) mais ne paniquez pas, elle est plutôt pacifique et calme, mais capable de réactions rapides. Si vous ne l’embêtez pas, elle vous laissera tranquille mais bon … dans la maison c’est pas tip top, on fait mieux comme animal de compagnie ! Donc bon courage pour la faire sortir …

Plus de 600 espèces de mygales vivent dans toutes les parties tropicales de la terre. Elles se cachent, solitaires, dans des endroits obscurs. Elles atteignent un âge de plus de 12 ans et un diamètre maxi de 25 à 30cm. Nos cacatas mesurent environ 10 cm (déjà bien impressionnant).

Comme toutes les araignées, elles tissent bien une toile devant leur refuge mais elle ne sert pas à attraper ou coller la proie. Il s’agit d’un système d’alarme qui en transmettant des vibrations, prévient l’occupant de l’arrivée d’un intrus, proie ou ennemie. La mygale doit elle-même attraper la proie grâce à ses pattes mâchoires (pédipalpes). Elle saute sur sa proie et la maintient avec ses pédipalpes tout en lui implantant ses crochets vénimeux. Les venin quelle injecte tue la proie, c’est aussi un suc gastrique qui provoque sa décomposition (os, organes etc). Petit à petit elle ajoute du venin et suce/aspire la masse déjà décomposé, prédigérée.  Elle raffole de grands insectes, même si des petits mammifères (souris, mulot, …) oiseaux et batraciens peuvent aussi parfois faire partie de son alimentation.

Pour pouvoir grandir les mygales doivent muer environ une fois par an. La mygale se tourne sur son dos, la partie supérieure du cephalothorax s’ouvre comme un couvercle et l’araignée s’extirpe de sa veille peau. Beurk.

Donc, cacatas pas mortelle, juste pas fréquentable puisqu’il ne faut pas oublier qu’elles sont venimeuses et qu’une intoxication est difficile à évaluer. Leur venin n’est pas très dangereux pour l’homme mais ceci ne devrait pas engendrer insolence et inattention. Une intoxication est toujours à prendre au sérieux. De l’autre côté, on ne doit pas non plus surévaluer leur danger, une simple maison est source de bien plus de risque (électricité et gaz, fours et cuisinières, BBQ, outils et appareils de ménage….) et il est donc, bien entendu, inutile de les exterminer……

Et en même temps, comme toujours en Rep Dom, tout finit par une chanson

Publicités

Tia Dadette craque pour le champignon de Paris ou l’un de ses cousins

Sans titre-1

Je ne sais pas pour vous, mais moi qui aime cuisiner et savourer une belle assiette, je suis mes envies de tous les jours. Certaines peuvent attendre une journée ou plusieurs mois, peu importe, mes envies doivent être satisfaites !!!!
Et lá, j’ai envie de Champignons Farcis………. au Champignon !!! tout simplement… mais qui va me faire dériver sur son accompagnement bien sûr !!

Vous voyez quelquefois ces gros Champignons blancs, bien larges et dodus ?? quelle belle assiette végétale  ! légèrement brossés, peau enlevée si nécessaire, surtout pas lavés à l’eau
Enlevez donc les pieds et prenez d’autres champignons plus petits (d’autres espèces aussi) et taillez le tout en tout petits dés ou lamelles, comme vous le sentez.
Poêlez votre émincé à feu doux dans un peu de beurre légèrement citronné.. un peu de sel, de poivre, et du persil plat émincé très finement. Evitez l’ail qui enlèverait le goût si riche du Champignon. Ne laissez pas le Champignon rentre toute son eau, il doit cuire un peu mais rester bien juteux à l’intérieur.
Vous ferez de même pour les têtes des gros champignons, n’hésitez pas à bien les assaisoner, mais éviter de mettre du citron dans l’intérieur, cela les rendrait trop acides, surtout avec le citron vert d’ici.
Il vous suffit maintenant de mettre votre émincé de Champignon dans la tête du gros Champignon cuit….
Si vous voulez vous pouvez ajouter au dernier moment des cœurs d’artichauds cuits légèrement poêlés, du Jamón Serrano, des morceaux de bûche de Chévre fondus à température avec un peu de Thym, et quelques pousses d’épinards vitement fondues au beurre posées délicatement dessus.

Et quoi de mieux qu’un magret de Canard pour accompagner ce beau Champignon Farci ?
Là aussi c’est très simple. Eliminez de votre Magret les parties de nerfs qui peuvent encore rester (parties blanches et filandreuses). Tailladez la peau en quadrillé avec un couteau bien aiguisé, sans toutefois aller jusqu’à la chair. Prenez soin que votre Magret soit bien à température ambiante avant de le cuire.
Dans une poêle sèche préchauffée à feu très moyen, posez le Magret côté peau.. La graisse fond peu à peu… une fois bien fondue, haussez alors le feu pour bien faire dorer la peau. Retournez votre Magret côté chair pour la saisir à feu plus vif.
Ma cuisson préférée est croustillant dessus, chaud dedans et encore saignant. Donc une cuisson assez rapide à feu vif. 2 mn maxi côté chair selon l’épaisseur du Magret.
Sortez le Magret et recouvrez-le de papier aluminium pour qu’il puisse se détendre un peu, 5 à 10 mn maxi.
Coupez le Magret en tranches bien fines, votre couteau doit être un peu large et long, lame fine, surtout bien aiguisé. Un peu de Sel de Guérande, du Poivre du Moulin, (j’assaisonne de même avec un peu de Thym frais le jus rendu par le Magret au repos).
Quelques feuilles de laitue bien craquante choisies plutôt dans le cœur mais un peu vertes, arrosées du jus du Magret assaisonné.
Vous pouvez aussi choisir de faire une belle Côte de Bœuf au Barbecue, des Entrecôtes …

Et puis….. quelques pommes un peu acides poêlées au beurre, bien dorées, encore légèrement craquantes, arrosées d’un peu de miel au Gingembre……

Prenez ce que voulez dans cette petite recette, l’un, ou  l’autre, ou le tout, je vous laisse le plaisir de jouer avec, et surtout vous souhaite un très

Bon Appétit !!

Une semaine pas comme les autres

Sans titre-1

Anne. 7 ans que je ne l’avais pas vue, vous imaginez le bonheur quand elle m’a annoncé sa venue. Un peu d’angoisse aussi, tant de choses s’étaient passées depuis…. pas très gaies, ni pour elle, ni pour moi. Aurions-nous encore la même complicité ? M’en fou contente quand même. La belle ne vient pas seule mais avec un ami « métro », véto en retraite, on va pouvoir parler de chiens, jamais rassasiée. Ma tit’ auto étant trop petite pour contenir 3 personnes et des bagages, je demande à mon taxi favori, Fey de les chercher à Santo Domingo. Et puis, zut, je l’accompagne. Un truc rigolo, avant le péage hors de prix du Boulevard de l’Atlantique, des rebelles en treillis ont installé une sortie clandestine…. pour les initiés. Une barrière, 150 pesos au lieu de 528 et on file à travers le zion sur un chemin de terre un peu cabossé devant  des vaches faméliques, pleins de cocos, une vaste plaine herbeuse, un village de carte postale aux petites cases de bois, proprettes et colorées…. avant de revenir sur la vraie route….juste après le péage. Trop drôle, mais chutttt c’est un secret. Après, la « autopista », quoique belle est relativement lancinante. Je plonge dans ma tablette et m’envole dans une belle histoire. Arrivée à l’aéroport, le spectacle est à son comble. 6 avions atterrissent en même temps (ou presque). Une foule colorée attend la famille, les amis de Jamaique, Porto-Rico, St Martin, Panama, Philadelphie, New-York. L’aéroport fourmille de mômes qui courent dans tous les sens, de jolies nanas bien coiffées, perchées sur des talons improbables, de vieux messieurs en costume, la larme à l’œil. Ca chante, ca crie, ca applaudie quand les portes d’arrivée s’ouvrent. Un vrai bonheur, et même si c’est long, je ne m’ennuie pas une seconde. Puis, je la vois, frêle silhouette toute blonde, jolie comme un cœur. Elle ne sait pas que je l’attends et cherche désespérément un petit panneau avec son nom. Coucou !!!!! On se jette dans les bras l’une de l’autre. Une belle surprise. Monsieur Robert le véto et son petit chapeau s’éloigne discrètement et nous laisse à nos retrouvailles. Dans l’auto, il s’assiéra devant à côté de Fey et nous deux, nous passerons 2 heures à nous raconter nos histoires, à piapiater sur elle, sur lui, sur eux, sur l’île que j’ai quitté il y a 13 ans déjà. Le chemin m’a paru trop court.

Et puis voilà, elle est repartie ce matin vers sa jolie maison, son île minuscule et tellement attachante. Nous avons passé de beaux moments, je lui ai fait découvrir des endroits que j’aime et surtout Mimi, mon beau, mon fabuleux mari. On se voit vite Anne, c’est promis. Attends, on vit à 1h1/2 l’une de l’autre et l’on a attendu 7 ans pour se revoir, c’est un peu dommage non. Cette fois ce sera à mon tour de quitter mon petit village, ma maison, mes chiens d’amour et de redécouvrir 13 ans plus tard la jolie St-Barth, Gustavia, St Jean, Toiny la sauvage, Grand Fond…. J’ai hâte. A très vite, tu me manques déjà.

Nadine…… j’ai pas pu résister……

Sans titre-2
Trop incroyable, j’ai pas pu résister à vous faire partager ce petit message gourmand émanant de la plus jolie et la plus talentueuse de nos cuisinière-pâtissière-faiseuse de gourmandises. C’était tout à l’heure dans Las Terrenas Bons Plans. Nadine car c’est bien d’elle dont il s’agit, outre ses gâteaux d’un autre monde que l’on peut trouver dans son corner à Lindo ou dans les bons restos du village, a ouvert, depuis quelques temps une table d’hôte, chez elle dans sa montagne. Visiblement, une défection de dernière minute…..(j’vous jure, ils vont regretter) et ce petit message on ne peut plus alléchant.
« avis aux gourmands ….on vient de me decommander une table de 5 pers.
1600 $

menu ….apéro ….rosé pamplemousse avec 5 mignardises salées….samoussa. mini quiche.empanadas.soupe glacée de mangue.crevettes en gelée de madere.jus carotte orange curcuma frais

feuilleté chevre miel et salade variée
chillo sauce basilic
assiette gourmande avec sablé breton fraise et creme basilic .croquant choco .tarte citron .tarte noix .oeuf a la neige


cafe »

Waouh, jurez que vous ne salivez pas et que vos papilles ne sont pas en ébullition!!!!! Et, vous avez vu le prix, 1600 pesos pour un intense moment de plaisir gourmand. Est-ce que cela vaut vraiment la peine de s’en passer? Au fait, c’est pour 13h ou 19h.

Vous pouvez la contacter sur sa page facebook Fourcault Nadine.

C’est ça aussi Las Terrenas!!!!

Un truc pas con avec le citron……

Sans titre-1

Ca fait des mois que ça dure, en fait, presque tout de suite après l’achat de cette superbe gazinière, la plaque en fonte grill/plancha du milieu s’est mise à rouiller. J’ai tout essayé, des produits chers, moins chers, de la mousse, du savon, du décapant…. Tout, même du coca cola et du bicarbonate. Rien n’a fonctionné et ma pauvre plaque inutile et rouillé semblait me narguer à chaque fois que je faisais la cuisine. J’vous jure je l’entendais se marrer !

Et puis hier, en fouillant une fois de plus sur Internet, je suis tombée sur une idée qui m’a semblée intéressante. Citron et gros sel. Après tout au point où j’en suis. Donc, d’abord faire bien chauffer la plaque de fonte rouillée, comme ça à sec. Je l’ai fait. Une fois bien chaude, je me suis cramé un doigt….. puis j’ai coupé un premier citron (vert) que j’ai appliqué en appuyant bien fort pour faire sortir le jus sur toute la surface. J’ai ajouté du gros sel, ai tranché un autre citron puis un troisième que j’ai continué à balader sur la fonte et sur le gros sel grésillant. Miracle, les citrons devenaient tout noir, sales et la plaque revenait à la vie. Au bout d’un certain nombre de citrons, lorsqu’il m’a semblé qu’ils étaient moins sales au contact de la fonte, j’ai nettoyé ma plaque avec de l’eau chaude et de la bola azul (un superbe nettoyant vaisselle en forme de boule bleue), je l’ai bien rincée, essuyée soigneusement, je lui ai fait un petit massage à l’huile de tournesol et voilà. Le tour est joué, ma plaque de fonte est belle comme au premier jour, noire, scintillante et depuis 3 jours ne bouge pas d’un poil.

Ca marche aussi pour les grilles du barbecue, les grills, tout ce qui rouille quoi. Simple, efficace, écolo. Merci citron et merci Internet.

Balade au fil de jolies images ….

Triste réveil ce matin….. un espèce de monstre est allé, chez eux, assassiner un couple devant les yeux de leur petit bout de chou de 3 ans. Hier c’était le massacre de 50 personnes dans un club, avant c’était………C’est tellement abominable, le monde est tombé sur la tête, il n’y a plus de limite à la cruauté…… Je me repasse la scène en boucle, sans comprendre mais en revivant un triste épisode de ma vie et ca me plonge dans l’effroi…..

Alors, pour nous évader un peu de cette triste actualité de plus en plus sinistre, quoi de mieux que de jolies images, pour rien, juste pour le plaisir. Elles ont été chipées ici ou là-bas, essentiellement par Michel, l’homme qui partage ma vie, par moi parfois, hier ou il y a plus longtemps, elles vous racontent ce que j’aime, un petit bout de moi, de mes amours, je vous les confie sans ambages, prenez-en bien soin….. Et si vous êtes très sages, je vous en confierai d’autres au fil des jours, une petite lucarne ouverte sur mon coeur.

pigeons

De douces colombes dans mon jardin
14 1La plage à Las Terrenas...

14 2… à Las Ballenas

14 3De jeunes haitiennes infatigables….

14 4… et souriantes.
14 5Un bel oiseau sur fond de ciel azur

14 6Une p’tite puce toute craquante….

14 71, 2……10….. ils sont tous là au menu, croquettes et poulet coco.

14 8Un petit coin de paradis (ou presque), ma maison de Trancoso

14 9

Un petit coin de paradis (un vrai) ma maison de Las Terrenas

14 10Scène de rue Las Terrenas

14 11Une des dernières images insolites de Mimi…. Moi je suis fan.

14 12Tout un poème

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Joli bateau brésilien

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Caraiva (Bahia) l’antichambre du paradis

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un petit indien Pataxo et son compagnon

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Artiste sur la plage

 

 

Un beau dimanche à la mer.

1

C’était un beau dimanche, le soleil au rendez-vous presque tout le temps, même si madame la pluie a fait son caprice et a pointé le bout de son nez au milieu de l’après-midi. Même pas gâché l’ambiance, bien fait. Dépitée, elle s’en est allée et le soleil est revenu tout fringant, histoire de nous montrer que non mais, il est chez lui ici. Du beau monde à la Vela Blanca, tout ce que Las Terrenas compte comme belles personnes s’était donné rendez-vous pour un beau dimanche à la mer. Il y avait les jolies dames aux grands chapeaux (coucou Coco), au bibi rigolo (ça va Anne), les plus chics paréos, les gosses ravies se partageant entre les glaces de Thierry et les turbulents jeux d’eau dans une mer très chaude. Les messieurs n’étaient pas en reste, panama vissé sur le crâne, tenues légères et fort seyante ma foi, de vraies gravures de mode. Sur les terrains de pétanque, l’humeur était joyeuse et l’objectif n’était pas tant de gagner que de s’amuser. De belles équipes se sont affrontées néanmoins et c’est celle du plus jeune participant, Hugo, un vrai fan du jeu de boules, à la technique très élaborée qui a gagné le tournoi, en compagnie d’une jolie dame et de Thierry le boss plus craquant que jamais. Voilà, je crois que cela s’appelle une vraie réussite. Une belle journée pour un beau combat.

4 5

2 3Et même Tatoo était de la Fête.

Une belle leçon pour tous ceux qui dénigrent Las Terrenas et sa communauté française. Désolée les trublions, pour le coup, elle a montré un beau visage la communauté française, une image de simplicité, de décontraction, de belle entente et d’unité. C’est ça aussi Las Terrenas.