Coup d’cœur, merci tous…

Je me suis réveillée tôt ce matin. Dès potron-minet, j’arpentais mon joli jardin, les toutous sur les talons et je me suis dit. Mais c’est fabuleux, c’est inestimable, c’est rare et c’est beau. Mais quelle belle preuve d’amour j’ai pris en plein visage hier. A l’heure où je vous livre ces quelques mots, remplis d’émotion, ce sont près de 1000 personnes d’ici et d’ailleurs qui ont volé un moment de leur temps précieux pour lire mon triste récit sur un escroc des temps modernes. Et parmi toutes ces belles âmes, pas un pour me faire le moindre reproche. Vous êtes admirables les amis et je suis ravi de faire un tout petit peu partie de votre monde.

Pour en finir avec cette histoire sordide et parce que je sais que je ne récupérerai jamais ce précieux argent que j’aurais préféré imaginer entre les mains d’une association ou d’une personne méritante, de nombreux noms me viennent en tête, Gervaise, Sylvie, Brenda, Patricia et tant d’autres… j’ajouterai simplement et bien que vous ne me l’ayez pas demandé, je vous jure sur tout ce que j’ai de plus cher au monde, mon fils Julien, mon gentil mari Mimi, mes toutous d’amour, ma famille, mes amis que tout ce que je vous ai confié est la stricte vérité. Sûr si un jour, quelqu’un se permet de faire une réflexion à cette enflure sans nom, il niera, comme il osé sans honte le faire avec moi, me traitant de menteuse, voire de folle. Et ses yeux de chien battu risquent de distiller un doute dans votre esprit. Je ne suis pas la première dupée, tout se sait un jour ou l’autre et comme beaucoup l’ont souligné, inévitablement, à un moment on paie… Moi, j’ai payé pour apprendre. La note est salée mais maintenant, je sais.

Merci à tous, vous m’avez fait chaud au cœur et c’est promis, cet épisode brumeux estompé, presque oublié, je vais vous régaler de jolis contes bien plus gais, plongeons dans le passé, sourires d’inconnus juste croisés, délicieuses adresses dévoilées presque en aparté.

Je vous aime fort, la vie est belle et notre quotidien est si doux sous notre ciel. Belle et tendre journée mes amis. Mimi est moi et mes 5 patounes, on vous embrasse fort.

Réflexions…..

C’est drôle ou plutôt non, c’est même très inquiétant. Hier, entre deux bronzettes et deux trempettes dans ma piscine, je me suis penchée sur une discussion facebookienne plutôt cocasse, voire incongrue, qui m’avait interpellée. Une prénommée Angélique, résidente dans le pays, recherchait des témoignages de victimes d’escrocs en République Dominicaine pour un soi-disant reportage sur la chaîne française M6. D’abord j’ai cru halluciner, une chaîne de télé cherchant des escrocs aurait certainement eu une formulation différente et puis les tracas des étrangers en Rep. Dom., et seulement les tracas, est-ce que cela vaut vraiment une émission…. Bref, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, des dizaines et des dizaines de « pauvres » victimes se sont manifestées, puis des gens bien intentionnés connaissant des escrocs, puis des défenseurs de l’humanité, puis des de mauvaise foi n’ayant pas grand-chose à dire mais se délectant de l’aubaine, pouvoir cracher sur le pays dans lequel ils n’ont pas pu s’intégrer…. Le tout pimenté des petites piques mesquines de la prénommée Angélique, bien décidée à combattre les méchants escrocs et à défendre les gentils arnaqués…. Entendons-nous bien, loin de moi l’idée de défendre les arnaqueurs et me moquer des naïfs, c’est juste l’idée de susciter un débat aussi merdique qui m’a gêné dans l’histoire. N’écoutant que mon courage, je me suis permise une réflexion dans laquelle je laissais entendre qu’il me semblait que partout dans le monde il y avait des bons et des moins bons, des escrocs et des gens honnêtes, des victimes et des personnes ravis…. Elle a pas aimé l’Angélique me reprochant de ne vivre que dans un monde de bisounours et de tromper mes lecteurs avec mon blog trop optimiste.

Demoiselle, non je ne vis pas dans un monde de bisounours et si mon blog respire le bonheur, c’est peut-être juste parce que je mets tout mon cœur dans l’idée d’être heureuse et de partager cette délicieuse sensation avec le plus grand nombre, ceux en tout cas qui veulent me suivre. Ca n’a pas toujours été le cas et, ma vie a connu aussi des revers douloureux. J’ai rencontré des « escrocs », des voyous, j’ai connu le deuil, mais j’ai fait une croix sur ces mauvaises expériences et plutôt que de ressasser les points négatifs, il me semble qu’il est essentiel de magnifier le positif, le beau, le bon.

Qui m’aime me suive dans cette belle aventure. Prendre le temps de savourer les merveilles qui nous entourent, passer de précieux moments avec des personnes qui nous ressemblent, faire les yeux doux aux animaux, s’enivrer du soleil dans les cheveux, de la mer sur notre peau, du sable doux caressant nos pieds nus….. et se méfier des beaux parleurs… fuir les grandes gueules quoi….. Publier de jolies images plutôt que des poubelles et régler ses litiges ailleurs que sur les réseaux sociaux. Essayez, demoiselle, vous verrez c’est hyper relaxant, bon pour la santé et la beauté de l’âme.