Sale bête, le moustique…..

Le moustique tigre....il ne pique que durant la journée.

Le moustique tigre….il ne pique que durant la journée.

Des milliers d’espèces dans le monde
Les scientifiques ont reconnu plus de 3 500 espèces de moustiques dans le monde. Cela représente beaucoup de moustiques€! Ils sont plus ou moins grands€: entre 3 et 20 millimètres de longueur selon les espèces. Parmi eux, 30 espèces vivent sous nos latitudes et seulement 8 espèces nous piquent.
Le moustique, un insecte aux longues pattes
Tout le monde sait ce qu’est un moustique€! Dans les régions tropicales, telle la Caraïbe, ils font partie de notre quotidien. Pas un jour ne passe, ou presque, sans qu’un moustique ne vienne nous chatouiller du bout de ses petites pattes et qu’il décide de se poser sur notre peau pour nous piquer. Mais, avez-vous vraiment regardé un moustique de près€? Le moustique possède un corps allongé. Il est recouvert d’écailles. Ces écailles ne se voient qu’au microscope car elles sont minuscules. Ses membres, les antennes, les ailes et les pattes sont longs et fins. La trompe de la femelle est dure pour transpercer la peau des êtres humains et des animaux€; elle est dite «€trompe piqueuse€». Les antennes du mâle sont recouvertes de plumes. C’est grâce à ces plumes que l’on distingue le mâle de la femelle.
Le menu du moustique
Contrairement à ce que l’on croit, le moustique ne se nourrit pas que de sang. Il aime aussi le nectar des fleurs. Le mâle, comme la femelle, aspire ce doux nectar avec sa longue trompe, comme le font les abeilles et les papillons, les colibris et certaines chauves-souris. Le mâle moustique ne mange que ça. Il est donc totalement inoffensif. Mais, la femelle moustique a besoin d’un autre aliment pour fabriquer des œufs dans son ventre : du sang. Le moustique femelle aspire le sang chaud des oiseaux et des mammifères, comme l’être humain, mais aussi pour certaines espèces le sang froid des grenouilles, des crapauds et des tortues de terre ou encore d’autres insectes et larves. C’est au choix€: boisson chaude ou boisson froide pour Madame€! De toute façon, tout le monde a droit à la prise de sang€!
La piqûre du moustique
En piquant son «€donneur de sang€», la femelle moustique inocule par la salive une substance dite «€anti-coagulante€». Cette substance permet de conserver le sang bien liquide. Futée cette femelle moustique€! C’est justement cette substance qui provoque de très désagréables démangeaisons. Ça gratte€! et ça peut gratter des heures, voire des jours, chez les personnes très sensibles. Avez-vous déjà remarqué comme une femelle moustique devient grosse au fur et à mesure de ses piqûres€? Pendant qu’elle suce le sang, son abdomen se gonfle. Grâce à sa peau souple et flexible, elle est capable de doubler son propre poids en un seul repas de sang€!. La quantité est minuscule pour nous, mais pour sa taille, c’est énorme. On dirait une petite bonbonne remplie de sang€!
Le vrai problème c’est que les moustiques servent aussi de taxi involontaire et gratuit pour certains virus. Ils les transmettent d’une personne malade à une personne en bonne santé. Les virus peuvent provoquer des maladies pénibles, voire graves, comme la dengue ou le chikungunya .
Le chikungunya, comme la dengue, est une maladie transmise par un moustique qui a la particularité de piquer pendant la journée : Aedes albopictus. Il est aussi appelé moustique “tigre” à cause de sa silhouette noire à rayures blanches.
Comment se transmettent chikungunya et dengue ? Un moustique “tigre” sain pique une personne infectée par le virus. Quelques jours plus tard, le moustique infecté devient contaminant. Ce moustique transmet la maladie à une autre personne saine en la piquant. Pendant au moins 1 semaine après l’apparition des symptômes, la personne malade peut contaminer un moustique sain qui pourrait ensuite piquer d’autres personnes et leur transmettre la maladie. Il faut 4 à 7 jours pour que les symptômes apparaissent chez la personne contaminée par le moustique. Le chikungunya comme la dengue se manifeste par l’apparition brutale d’une fièvre souvent supérieure à 38.5°C et généralement accompagnée de très fortes douleurs articulaires, courbatures, éruption cutanée, maux de tête…Seule une prise de sang pourra à coup sûr faire la différence entre ces deux maladies.
Et, pour éviter les moustiques?
Eliminer les eaux stagnantes, chez soi et autour de chez soi. C’est primordial. En effet, ils ont besoin d’une eau stagnante pour pondre leurs oeufs (qui se transforment ensuite en larves) et chaque moustique femelle peut pondre jusqu’à 250 oeufs tous les 2 jours ! De plus, le plus souvent, un moustique ne vole pas à plus de 50 mètres du point d’eau où il est né. Il est donc nécessaire de : retirer toutes les coupelles des pots de fleurs, mettre à l’abri tous les objets susceptibles de se remplir d’eau de pluie ou d’arrosage et nettoyer, une fois par semaine, les endroits où l’eau peut stagner (gouttières, siphons…). Fulmiguer n’est pas superflu et très efficace. Enfin, il existe des tas de produits pour le corps, pas du tout au goût de cette sale bête. N’hésitez pas à vous en badigeonner allègrement.

Publicités