Coup d’cœur: flânerie en solitaire….

 

Froissée et profondément indignée par les propos injustes et désobligeants sur Las Terrenas qui, ces derniers jours, ont émaillé les réseaux sociaux de leurs bassesses, j’ai eu l’irrépressible envie d’une longue balade au cœur du village. Sans but, ici et là, l’appareil photo en bandoulière, je suis allée à la rencontre des lieux, des gens, des paysages, des architectures insolites, des plages….. flânant avec volupté parmi les couleurs, les odeurs, les bruits si chers à mon cœur. Je vous livre ici quelques images de ma flânerie en solitaire, avec le secret espoir de vous faire partager l’immense plaisir que j’éprouve chaque jour, en privilégiée que je suis, à vivre dans cet endroit unique, magique, ensorceleur.

Etape 1 . Des fruits, des fleurs, beaucoup de bonheur….

Depuis quelques temps, elles font partie intégrante du paysage de Las Terrenas. De jeunes haÏtiennes, souriantes et emplies d’une belle dose de courage, arpentent inlassablement les rues et les plages du village, proposant à une clientèle ravie fruits et légumes gorgés de soleil. De temps en temps, elles disparaissent de la circulation et leurs habitués sont déboussolés. C’est que, de temps en temps, les autorités pètent un câble confondant délinquance et délicieux clichés. Alors, on leur confisque leur outil de travail, leur brouette, durement acquises, on les menace, on leur parle mal… mais très vite, à notre grand soulagement, elles réapparaissent et, infatigables, reprennent leur course acharnée, leur dur labeur.

Quand je suis arrivée, il y a plus de quinze ans, très difficile de dénicher un endroit pour s’offrir de jolies fleurs tropicales. Bien sûr, nous avons nos généreux jardins qui, pour peu qu’on leur apporte une petite dose d’amour quotidienne ne se lassent pas de nous régaler de leurs fleurs multicolores. Mais, c’est beau des kiosques fleuris et le village en manquait cruellement. Aujourd’hui, de ci, de là, à condition d’ouvrir bien grand les yeux, on réussit à en découvrir quelques-uns….. à commencer, merveille des merveilles par la délicieuse boutique de Jordy Taller de los Flores.

Puis, il y a les colmados et autres boutiques plus farfelues les unes que les autres. Minies, toute petites ou grandes, bien achalandées ou plutôt désertes, on trouve dans ces petites échoppes, dans un délicieux fouillis, tout ce qui peut nous être utile dans la vie quotidienne, ou presque… ou plus… à prix tout doux. Et, c’est dingue, quand on flâne ainsi dans la rue de constater le nombre incroyable de ces négoces insolites ou très chics, débordant de créativité. A bien y réfléchir, Las Terrenas est très capitaliste non? A peu près chacun de ses habitants travaille à son propre compte. On agrandit une fenêtre, fait un trou dans le mur, ouvre grand la porte et le tour est joué, on a pignon sur rue, même si les murs sont de guingois et le toit plus que brinquebalant…. Un vrai régal.

La balade est loin d’être terminée, et c’est très vite que je partagerai avec vous d’autres instants de douceur et de convivialité, d’autres images belles de ce village si particulier, au milieu de gens juste adorables. A très vite pour la suite de ma flânerie en solitaire.

Lindo: la grande épicerie fine au coeur de Las Terrenas

Petit come back avec cet article pourtant toujours d’actualité. Et oui, plus que jamais, Lindo reste la grande épicerie fine au coeur du village. Depuis peu, face à une concurrence sérieuse de Pola, notamment au rayon fruits et légumes, Lindo, sous l’impulsion de Jean-Louis a mis les bouchées doubles. Les étals sont métamorphosés, les fruits et légumes majoritairement d’origine locale débordent de produits plus gourmands les uns que les autres à tout petit petit prix. Les ananas sucrés, mangues juteuses, chinolas, aubergines noires ou violettes, les succulentes tomates coeur de boeuf, le gingembre ou le curcuma…. autant de petites merveilles pour notre plaisir et notre santé. Le rayon boucherie n’est pas en reste avec beaucoup d’innovations au quotidien. A noter aussi, les exquises petites gourmandises de Willy comme les craquants mini-nems et leur sauce raffinée….. et bien sûr l’incroyable cave à vins dont nous parle si bien Thierry de la Vela Blanca à la fin de ce billet doux.

 

P1010128Ce n’est pas parce que l’on vit aux Caraïbes que l’on a perdu le goût de la gastronomie. Et ça, il y a longtemps que les managers de Lindo, Laurent et Sandra l’ont compris. Tous jeunes patrons, ils ont déjà une belle expérience dans le domaine de l’alimentaire et il faut bien dire qu’ils n’ont pas choisi la facilité dans leur parcours atypique en venant s’installer il y a plus de 10 ans à Las Terrenas. Ne perdons pas de vue que nous sommes quand même un petit village dominicain, perdu au bout du monde et là, grâce à leur drôle d’idée, comme par miracle, nous avons à disposition des tas de produits d’exception, savoureux, frais, inattendus.

 

P1010124P1010137P1010133

C’est sûr, à force on prend l’habitude et on ne pense plus à notre chance d’avoir tout ce confort sous la main. Allez demander aux habitants de Cabrera ou de Nagua par exemple ce qu’ils en pensent. L’an dernier quand le supermarché Polla a ouvert ses portes au village, Sandra et Laurent ont du avoir une petite ou une grosse frayeur. En vrai, je ne donnais pas cher de leur peau et je ne suis pas la seule. Et bien non, nous avions tort, Sandra et Laurent ont su redresser la barre, se sont retroussé les manches, ont agrandi, cassé, transformé, embelli, se sont dirigés vers des produits plus pointus qu’ils boudaient auparavant. Bref, ils ont renforcé leur potentiel, apporté un cachet fou à leur magasin, résultat, une réussite totale pour leur plus grande fierté et notre plus grand bonheur.

Plus qu’un supermarché, Lindo est aujourd’hui une belle et grande épicerie fine, à la mise en scène hors du commun, intelligente et judicieuse. Les matériaux qui habillent et décorent le magasin sont nobles et les multiples rayons, clairs et bien agencés. Le stand de boucherie est très chic et le vaste espace réservé aux vins du monde entier est fabuleux. De grands crus et de grands champagnes français y sont mis à l’honneur. Les produits laitiers, fromages, yaourts, crème fraîche, etc…. locaux, italiens (gorgonzola, mozzarella), français aussi comme le vrai camembert, le gruyère, le brie crémeux ou le sublimissime reblochon, sont superbement mis en valeur tout comme les alcools du monde (à consommer avec modération….). Le rayon fruits et légumes est une explosion de couleurs, quant au corner des douceurs de Nadine, il est juste aussi délicieux que ses gâteaux dont je vous parlerai dans un tout prochain reportage gourmand.

P1010129
Du nouveau au rayon boucherie

P1010134
Depuis quelque temps, afin d’assurer une qualité et une hygiène irréprochables, et des prix plus que raisonnables, Lindo est devenu propriétaire de toute la chaîne de production de ses viandes, depuis l’élevage, l’abattage des bêtes jusqu’à la vente du produit final, en passant par la découpe, le tout conforme aux normes européennes. Abilio, le boucher est à votre disposition au magasin pour vous renseigner, conseiller. Professionnel aguerri, il saura choisir pour vous le morceau de veau le plus juteux, d’agneau le plus tendre, la belle cannette…..
Au rayon fruits et légumes, particulièrement attrayant, de belles endives, des artichauts bretons, de la mâche, bref de bons produits bien de chez nous, jouent la star et se partagent la vedette à côté des produits locaux, avocats, mangues, pastèques, chinolas, les ananas ou les potimarrons…. dans un festival de couleurs appétissantes.
Sympa aussi une gamme Gourmet propose des produits frais cuisinés et savoureux comme des pizzas, des salades, des nems végétariens ou non ….

P1010138

Quand je vous aurai dit que Lindo, c’est aussi des économies chaque jour, sur les produits frais, la charcuterie, la boucherie, les alcools, etc….vous n’aurez qu’une envie, venir vite y remplir un grand chariot.

https://www.youtube.com/watch?v=_o7I9SPp_K4&feature=youtu.be&fbclid=IwAR0sxIQxX5VWbKY1BAz5DRmcNz_sagkkDI4I35J7APprTBGc3Cq6TL9ZWjk

Plaza Rosada, Las Terrenas, du Lundi au Samedi 8h30 à 13h00 – 15h à 20h00 – le Dimanche 9h00 à 13h00