A Las Terrenas, on recycle malin pour fêter Noel.

Je sais, le ciel est si bleu et le temps tellement doux que l’on a du mal à se croire à quelques encablures de Noel. Et pourtant, si, tout bientôt, les oiseaux migrateurs ou semi-résidents si vous préférez, venus de France (coucou Cathy), d’Espagne, des Etats-Unis, du Canada (coucou André-Jacques….) vont débarquer, épuisés par un long ou moins long vol et retrouver pour quelques mois délicieux leurs belles habitudes. Un hiver, un Noel de plus sous les tropiques.

Et pour nous convaincre que nous sommes bien mi-décembre et non pas fin juillet, outre, avouons-le quand même des matins frisquets (on frisait les 20 degrés ce matin au réveil, brrr), de ci de là, dans le village d’étranges personnages , des végétaux incongrus, commencent à faire leur apparition…. Devant le bateau immobile près du Village des Pêcheurs ou sur les pelouses du Paseo, des bonhommes de neige ouatés, à la bonne bouille réjouie se pavanent à qui mieux mieux loin de leurs univers enneigés.

Puis, pas loin de la mer, c’est un majestueux sapin de Noel qui émerveille les badauds. Moins somptueux peut-être mais bien plus ingénieux que nos traditionnels épicéas, il est entièrement constitué de bouteilles de plastiques peintes en blanc et décoré de ravissantes roses de Noêl toutes confectionnées par d’habiles petites mains de fées. L’effet est saisissant.

Ailleurs, face à la toute première clinique cubaine, pas loin du beau magasin de Josée, Laksmi Shop, sur le bar de l’ancien resto O Toulouse, c’est un autre petit bonhomme de neige, très malicieux, celui-ci qui trône et joue la vedette, à côté de monsieur le chat roux. C’est la pétillante jeune cuisinière qui l’a créé de toutes pièces à l’aide de gobelets en plastiques, sympa non.

Et puis, le soir, comme par enchantement des vitrines s’illuminent, des lumières scintillent et animent les rues du village. C’est beau un Noel à Las Terrenas.

Merci Mimi pour ces jolies images (michelvoleau.wordpress.com

 

Publicités