Octobre.

Tortueux, torturé, magnifique, un beau géant dans mon jardin

Sur la pointe des pieds, presque en catimini, l’été s’en est allé. Octobre est tout proche. Déjà la lumière est différente, les journées raccourcissent à vue d’oeil, l’air est plus doux et la lumière sublime. C’est beau l’automne à Las Terrenas, à condition bien sûr que le ciel nous épargne ses colères. Pour l’instant, terriblement bleu, beau et conciliant, il est plutôt sympa le ciel….

De la délicieuse chanson de Cabrel à quelques images chipées à un beau dimanche de fin septembre, une exquise petite balade tout en douceur pour nous mener aux portes d’Octobre….

https://www.youtube.com/watch?v=B3chRntnMRw

 


J’y médite, j’y lis beaucoup, j’y rêve…. mon hamac, comme un havre de paix.

 


Mon château de feuille auréolé de bleu, et pourtant Octobre approche…..

 

Presque, presque, on se croirait en automne, exquis bouquet en trompe l’oeil

 

Histoire de se faire du bien, un massage tout en douceur sur la plage.

Les couleurs s’échauffent, la carte postale est juste pour vous.

 

Et puis, après le coup d’feu du déjeuner, on peut enfin se reposer.

Emblématique de notre village, l’exquis ginger.

Publicités

Balade de fin d’été…. En vidéo…..

Une fois n’est pas coutume et je vous propose de partir en compagnie de « RepdHome-Fotodrone-Dominica » pour une belle balade le long de quelques-unes de nos plus précieuses plages.

Cette délicieuse escapade est parfaitement réalisée, ne négligeant aucun des spots de prédilection des amoureux de notre belle région. Plages, hôtels de charme, petits restos de plage, tout y est. J’ai passé un superbe moment d’évasion et j’espère que, vous me pardonnerez, cette fois de préférer l’image au mot. Promis, la promenade en vaut la peine.

Merci RepdHome-Fotodrone-Dominica. http://www.repdhome.com

Un coup d’œil vers les nuages

Et Dieu sait qu’aujourd’hui, on est servi. Le ciel est plombé, d’un uniforme et ma foi assez seyant gris souris…..

Avant, pendant toute la durée de la saison cyclonique, je vous abreuvais de mes commentaires, ou plutôt des commentaires avisés de spécialistes des phénomènes cycloniques. Photos à l’appui. Mais ça, c’était avant. Puis, un ami m’a lancé, comme ça, mine de rien une petite pique qui m’a fait réagir…. Loin de moi l’idée de vous alarmer. En ce qui me concerne, durant cette période mi-figue-mi-raisin, je passe mon temps le nez planté devant les sites spécialisés dans l’espoir de conjurer le mauvais sort. La peur n’empêche pas le danger, c’est ce qu’on dit, mais moi, je préfère savoir à quelle sauce on va me manger. Bref, je vous abreuvais donc d’images qui se voulaient rassurantes mais qui étaient pourtant bel et bien fort inquiétantes…. Pour la bonne raison que peu d’entre vous prenaient la peine de lire les textes d’explication de ces graphiques colorés, se contentant, perplexes d’observer les images. En fille intelligente que je suis (LOL) j’ai changé mon fusil d’épaule et je ne vous parle plus de rien. Ce qui ne m’empêche pas de me tenir au courant. Mais voilà, depuis, je reçois des tas de messages de personnes inquiètes de mon silence….. alors aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, petit coup d’œil vers les nuages.

C’est pas terrible dans l’Atlantique, plutôt rock en roll. La grosse Florence s’approche des côtes américaines, Joyce et Hélène font les folles au milieu de l’océan et Isaac a décidé de se payer du bon temps du côté des CaraÏbes. Il n’est pas loin celui-là, ou plutôt celle-là parce que à l’heure où je vous parle et où il traverse les petites Antilles, il est redevenu Tempête tropicale. Il a choisi de se frayer un chemin juste entre la Martinique et la Guadeloupe qu’il arrose copieusement, ça c’est sûr. Puis, il poursuivra, vraisemblablement sa course dans la mer des Caraïbes, bien loin des côtes de la République Dominicaine, histoire de rejoindre la croix orange qui s’amuse du côté de l’Amérique Centrale, une autre perturbation bien de saison. Espérons que les deux compères se contenteront d’une petite balade entre potes dans les eaux chaudes des Caraïbes, sans plus inquiéter personne. Chez nous, allez, on va dire qu’il risque de mouiller, un peu comme c’est le cas maintenant. Mais rien de bien méchant.

Pour l’instant, et je touche du bois, et je vous conseille d’en faire autant, on ne s’en sort pas trop mal. Ma jolie panic-room est juste jolie et ne remplit aucune fonction délicate, et c’est juste bien comme ça. Promis, s’il me semble que derrière les nuages un autre phénomène indélicat risque de perturber nos douces journées tropicales, je saute sur mon blog et vous raconte…. A condition que vous preniez la peine d’une petite promenade au pays de mes mots….

Un dimanche à la mer….

Le dimanche, j’aime bien paresser à la maison avec mes toutous ravis. Et, même si l’on pourrait croire que c’est un jour comme un autre, vu que depuis belle lurette nous n’avons plus l’angoisse du réveil qui sonne le lundi matin pour nous ramener aux réalités de la vie, il n’en est rien. Le dimanche, sous les tropiques, c’est câlin, c’est un brin décousu, on flâne, on chante, on est bien. Et, ce dimanche, hier, pour une fois, j’ai décidé, tout de go de rejoindre Mimi dans son méga-voleau-tour (les initiés comprendront). Rendez-vous à….

La Vela Blanca

C’est à deux pas de chez moi, pratique, je m’y rends à pieds avec Ti’ Tatoo (aux anges le ti tatoo). Mais que c’est beau, je ne m’en lasserai jamais, cheminer sur la plage dans une eau frôlant les 30°, un petit chien joyeux gambadant dans vos jambes, c’est rien que du bonheur.

Il y a du neuf à La Vela Blanca, enfin pas vraiment du neuf, plutôt une judicieuse association de talents. Vous vous souvenez, je vous ai parlé il y quelques temps de Yann et Carole du Waikiki…. Mais si, c’est pas si vieux (https://dorislasterrenas.com/2018/06/13/le-waikiki-la-saveur-dune-cuisine-bistrot-face-a-la-mer/). Yann est un cuisinier, un vrai, un qui ne fait pas semblant, amoureux des petits plats traditionnels bien franchouillards et artiste es-desserts. Et bien, figurez-vous que lui et Thierry de la Vela Blanca ont décidé d’unir leurs talents. Une bonne cuisine avec Yann agréablement secondé par la gentille Carole. Thierry, c’est la décontraction, la bonne humeur, la fête, la pétanque, les potes, le karaoké, et….. le spot. Un endroit fabuleux dont on ne peut se lasser, que j’aime depuis toujours. Depuis quelques jours, à l’heure du déjeuner, une carte sympa et une suggestion alléchante. Tête de veau sauce gribiche, joue de bœuf mijotée, tendre escalope de veau gratinée ou encore une plus que parfaite marmite du pêcheur. Hier c’était pièce de bœuf à l’os grillée au BBQ et son petit écrasé de pommes de terre, parfait, on s’est régalés!!!! Les desserts, j’en parle même pas ou bien…. mousse au chocolat aérienne, tiramisu d’un autre monde, sublimes profiteroles ou encore, pêché mignon de Mimi, brioche perdue au caramel de beurre salé et sa petite boule de glace vanille. C’était bon et bien. …. Histoire de prolonger ce moment de bien-être, on grimpe dans l’auto de Mimi, direction….

L’Eden

Chez mon ami Pierre. Waouh, c’est la fête à l’Eden. Il y a un monde fou, toute la jet set de Las Terrenas s’est donnée rendez-vous « au paradis » pour faire la fête. C’est sympa ! Que des bouilles connues, Alain, Laurent, Jean, Sergio, Josée, Elsa, Jacques, Aude, Brice, Sandra, Clarisse, Jordi…… Le DJ est au top et maîtrise à la perfection un sujet qui, pourtant, doit lui sembler bien barbare…. La musique disco française des années 80 enchante tout ce petit monde . L’ambiance est décontractée et le rosé coule à flot, bon d’accord, les caipiriñas ne sont pas en reste, les Cuba ou autres Santo libres non plus d’ailleurs.  Dans ce décor de rêve, sous un ciel bleu de chez bleu et un soleil éblouissant, l’ambiance est sereine. C’est comme une parenthèse enchantée. Il y a de tout petits enfants gentils, de jeunes adultes même pas nés dans les années 80, des résidents, vieux de la vieille, d’anciens résidents, des nouveaux, des juste arrivés et tout le monde papote, gigote, danse même dans le sable, avec en toile de fond le plus beau des décors que l’on puisse imaginer. Merci Pierre pour ce délicieux moment de bonheur, de partage, d’amitié. On y prendrait vite goût, mais, je sais, tu m’as raconté les péripéties d’une telle entreprise. Dommage de ne pas réussir à convaincre ces « messieurs haut placés » du bienfait de telles initiatives sur l’image de marque du village.

Bientôt je vous raconterai pourquoi on est si heureux de vivre à Las Terrenas, c’est sûr, un beau dimanche à la mer comme celui-ci y contribue largement……

Samedi 1er septembre, Puerto Plaza. Une belle journée en perspective.

Je ne sais pas vous, mais moi je trouve que cette petite place entre les deux bateaux amarrés Puerto Plaza est de plus en plus attractive. Et, l’idée d’y implanter un amphithéâtre très convivial est juste géniale. Samedi 1er septembre, ne ratez surtout pas l’événement qui s’y déroulera, c’est une première et ça promet d’être très, très agréable.

La fundacion Damarys

Elle sera à l’honneur aujourd’hui et les bénéfices engendrés par cette belle initiative iront tout droit dans ses caisses. Née en 2013, sous l’impulsion d’un couple de français et de la jeune Damarys, la fundacion Damarys ou encore « Escualita Damarys » vient en aide aux enfants les plus défavorisés du village en leur permettant d’intégrer de petites classes de 8 à 10 élèves hors des circuits classiques, d’apprendre à lire et à écrire, à se socialiser et à s’initier à la langue anglaise. Malheureusement et comme c’est bien souvent le cas, la bonne volonté n’est pas toujours suffisante et les fonds manquent cruellement. D’où l’idée d’élaborer cette journée-plaisir, histoire de passer un bon moment tout en renflouant les caisses de l’Escualita.

Dès 9 h du matin et jusqu’à 6 h, petit marché artisanal haut en couleur

Un petit marché artisanal égaiera de ses échoppes colorées la placette en fête. Des artisans, des artistes du village ou de la région vous y proposeront leurs dernières créations, en coco, en bois, en plastique recyclé, en bohuco, en fer….. vous y dénicherez de jolies plantes, des savons qui sentent bon, des chocolats pour les gourmands, des accessoires mimi comme tout. Dans une ambiance bonne enfant où les bambins seront comme des poissons dans l’eau, vous aimerez goûter aux tentantes picaderias, aux friandises et autres douceurs câlines. Et puis, il y aura aussi ce stand, sympa mais si utile où l’on vous expliquera avec un grand sourire, pourquoi il est important d’offrir vos vêtements trop petits, trop vus, vos souliers, vos livres ou encore des fournitures scolaires, cahiers, crayons, règles…..

Le show, à partir de 6 h

Une histoire de famille. Organisé par Gema Nicole Hernandez et sa maman, la jolie Elizabeth, ce show d’un nouveau genre mettra en valeur la griffe Flores de Playa de Gema Mar. Gema Nicole est une enfant du village. Jolie, féminine, intelligente, passionnée de mode et de belles choses, c’est tout naturellement qu’elle se dirigea vers son domaine de prédilection. Brillante élève d’une célèbre école de stylisme, sa collection Flores de Playa, de ravissantes tenues de plages, robes, tuniques, jupes, maillots de bains….  séduit par son originalité, la sélection de ses matières et de ses coloris.

Ludique et inédit, Eco-fashion a de quoi surprendre et séduire les plus dubitatifs. C’est à partir de papier organique ou encore de plastique, qu’une bande de jeunes de Sanchez, inventifs en diable s’amusent à confectionner des vêtements drôles et ludiques.

Pour sortir de l’ordinaire et vous sentir belle, vous aimerez les délicieux accessoires Toke-Estilo, bijoux, bijioux-accessoires, souliers trop mignons…. signés Kathia de Windt, une artiste à découvrir de toute urgence.

Et puis, vous découvrirez ou redécouvrirez la très belle collection de vêtements et accessoires de la boutique Arena Blanca, venue là en voisine.

Un show ne serait pas un show sans musique et danse. Celui-ci, sera orchestré avec brio par Geovanny de los Santos. Artiste aux talents multiples, chorégraphe, danseur, professeur de danse, son école pour enfants et adultes ne désemplit pas. Bachata, salsa, hip hop mais aussi ballet classique, l’éventail de ses talents est vaste et toujours spectaculaire.

Alors, histoire de vous amuser, de passer un bon moment en accomplissant une belle action, rendez-vous très nombreux le 1er septembre à l’amphithéâtre de Puerto Plaza. Les billets sont d’ores et déjà en vente à la reception de Puerto Plaza, la Farmacia Nayarit ou en appelant ses numéros: 829 779 3983, 809 805 4225 y 849 785 3061.

On a gagné….. c’était la folie douce à LT!

Un mois de patience, d’angoisse, d’énervement…. ça y est, on a gagné. Bravo les p’tits!  ON est champions du monde de football!!! Et pour fêter votre victoire, hier, c’était la folie à LT jusque tard dans la nuit ou tôt ce matin…. On peut dire que tous les bars, restos…. diffusait L’EVENEMENT, et vous savez quoi….. ils étaient tous bourrés de monde. Aux 3 Lunas, Waikiki, O’Grill, Voile Blanche, XO…… c’était  juste dingue dingue.

Quelques images d’un beau jour de fête à l’XO. Bravo les bleus!

Il était une fois…. un beau samedi d’été….

 

C’est samedi et c’est aujourd’hui que la première édition du festival Woofstock verra le jour à Punta Poppy. Histoire de soutenir ce charmant et original projet, nous sommes bien décidés à y faire un petit tour. Midi, la flemme de conduire, alors, Mimi, mon gentil mari, vient nous chercher Tatoo et moi. Premier émerveillement au sortir de notre château de feuille, sur le petit chemin qui mène à la plage, le somptueux flamboyant de l’hôtel Las Cayenas illumine tout le paysage de son rouge éclatant. C’est inouï ce que la nature est capable d’engendrer comme pures beautés….

La mer toute plate et la plage bien proprette incite à une petite halte presque inévitable au bel XO. Il vient tout juste de rouvrir ses portes après un léger relooking de saison. Mais que c’est beau, il a eu le nez fin mon Mimi quand il y a longtemps, longtemps, il a acheté cet endroit juste magique. Et, je reconnais que les nouveaux propriétaires depuis 5 ans déjà en ont fait un lieu parfait, cocooning et convivial à l’image du cadre exceptionnel qui lui sert de toile de fond.

C’est chez Sarah que nous déjeunons. J’adore cet endroit hors du temps derrière le cimetière (je sais, à priori, l’adresse n’a rien de glamour, et pourtant….) un bric à brac de cabanes rafistolées et pas toujours bien droites, arborant fièrement des couleurs acidulées, des toiles rustiques pour se protéger du soleil, des chaises et des tables parfois brinquebalantes, et un charme fou, une âme, plein d’amour et de joie, des mômes heureux qui courent entre les clients, un chat qui s’étire paresseusement, des devantures colorées et une bonne odeur de cuisine locale, de poisson frais…. J’adore. Pas grand monde aujourd’hui, il faut dire que l’on est en plein dans la saison creuse de chez creuse… Mais quelques convives attablés chez Sarah qui, aujourd’hui ne quitte pas ses fourneaux…. Pour moi, ce sera filet de chillo, sauce au beurre d’oursin accompagné du « riz de Sarah »….. si vous n’avez jamais goûté au riz de Sarah, vous êtes passés à côté d’un grand moment, c’est comment dire…. divin….. Mimi, fidèle à lui-même s’en tient à ses crabes farcis et petite salade fraîche d’avocats. Délicieux. Tiens, un nouveau venu dans la communauté des cabanes de la mer, Zu, il s’est glissé entre Sarah et Coseco le poissonnier et, n’a pas hésité à monter de toute pièce un bar à Mojitos. Il y en a aux fruits de la passion, au coco, à la mangue, à l’ananas, au melon et même au zapote…. Pas mal l’idée. Il est encore un peu tôt, alors…. allez, c’est la dernière fois …. je craque pour mon pêché mignon…. nous retournons près de chez nous, à la Vela Blanca où je fonds de bonheur en sirotant mon habituelle Pina Colada dans le décor grandiose d’une plage déserte de sable blond.

Puis, c’est l’heure d’aller rendre visite à Cosette, Aida et leurs toutous. Comme c’est mignon. Tout petit, mais ravissant, quelques stands artisanaux, un mini bar pour humains dirigé par Jordi, un mini bar pour toutous, de jolies tables, des coussins. L’idée : on achète des tickets-boisson, des tickets-tombola aussi (avec un prime-lot une jolie photo de Michel nommée Charlie) à la table de Cosette et on se balade en liberté dans l’espace du mini-festival. C’est très sympa. Une charmante jeune femme dispense des conseils d’éducation canine, des artistes de Cabrera dont Wendy revisitent des pincas de coco et les vieux bois en les transformant en délicieuses œuvres d’art. Un petit âne me fait de l’œil, il sera parfait dans mon château de feuilles, je l’emporte avec moi. Un peu plus tard, la jeune et belle Erika Veras, artiste dominicaine talentueuse nous emporte dans son monde musical hétéroclite. Le monde arrive peu à peu et la soirée se terminera dans la bonne humeur et les notes de musique du groupe Coda puis d’un DJ réputé. C’était la première du festival Wookstock et c’était vachement bien.

Allez, c’est l’heure de rentrer et de préparer le repas de mes 4 patounes adorés. Petit âne a trouvé sa place sur le mur du bungalow bureau-chambre anti-cyclonique, le décor lui va à ravir.