La saison douce…. mission cadeaux.

A quelques jours de Noël, l’idée s’impose, partir à la chasse au cadeau idéal et dégoter sans trop se bousculer les méninges celui qui n’est pas ringard, l’intemporel, original, design, unisexe ou délicieusement sexy. Doux aux papilles ou doux au toucher, celui qui illumine le regard, ludique, esthétique, câlin ou utile. De la bouilloire à l’assiette, de la lampe à la chaise, du stylo au couteau, de l’objet de déco rare à la babiole sympathique, du bijou de créateur au bijou de pacotille….. ne cherchez pas plus loin, vous trouverez tout pour faire plaisir ou vous faire plaisir dans les nombreuses boutiques de Las Terrenas.

Dépêchez-vous quand même, vous n’avez pas toute la vie, Noël c’est dans quelques jours et pour que les étoiles brillent dans les yeux de ceux que vous aimez, allez, on se remue le popotin.

Côté gourmandises, Lindo mène la danse avec ses chocolats gourmands, ses spécialités-saison, genre foie gras, huîtres ou autres savoureuses merveilles, ses grands crus classés, ses champagnes et, bien sût les petits délices de Nadine qui vous font de l’œil dans leur corner habillé aux couleurs du Père-Noël.

Allez, on se débarrasse du cadeau « utile », pas toujours apprécié à sa juste valeur et l’on file chez Bertrand. Dans son beau magasin EMB, vous n’aurez que l’embarras du choix entre les fers à repasser (oups), les robots culinaires, mixers et autres blenders…. Mais aussi les sèche-cheveux, les télés, le matériel hi-fi ou bien les casseroles, les BBQ…. Pas franchement glamour mais indéniablement indispensable.

Les petits budgets férus d’authenticité trouveront à coups sûrs leurs bonheurs dans les échoppes jolies éparpillées dans le village et foisonnant de paniers, corbeilles, jouets de bois, suspensions tintinnabulantes ou majestueux rideaux de coquillages. Osez pousser la porte des boutiques locales jalonnant la calle principale. Elles regorgent d’un tas de petits présents ravissants, parfois artisanat haïtien très intéressant à prix tout doux.

Les amoureux d’art ne sont pas oubliés. Du très beau chez Haïtian Galerie, Galerie Née, Galerie Charlie Simon….. sans oublier Rosita ou encore si le cœur vous en dit les toiles souvent charmantes des nombreux artistes haïtiens exposant le long des rues.

Chic et choc, les bijoux de Murano se déclinent dans tous les coloris et toutes les formes au Paseo. Et, chez Terrenas en Plata (ma boutique chouchou) ce sont les créateurs de bijoux du monde entier, dénichés par Babette et Jean-Paul, esthètes en la matière qui se sont donnés rendez-vous pour notre plus grand bonheur. Du tout petit prix à la pièce d’exception, il y a de quoi faire plaisir aux plus exigeants. Moi, j’adore, tout comme leur nouvelle boutique Concept Store par Terrenas en Plata qui a élu domicile sous le second bateau de Puerto Plaza. De splendides bijoux inédits, des objets de déco, des bougies d’un autre monde, des tableaux, de la délicieuse maroquinerie griffée…. Tout un monde magique où le beau règne en maître.

En fait, il y a tellement d’endroits sympas et d’idées subtiles que je vais sûrement en oublier. Comme on dit dans ces cas là pour ne froisser personne la liste n’est pas exhaustive. Je craque complètement  pour les sublimes sacs de Dreambag, pièces uniques, confectionnés avec amour et brio par la jolie Alexandra à partir de matériaux de récupération. De pures merveilles personnalisées. Ravissants aussi les paniers proposés par Sun Valley et Shanel au Paseo. Jolis les lampes, lampadaires appliques réalisés avec passion par Cinco y mas. Puis, il y a Laksmi shop. Je suis afficionado, alors en ce qui me concerne je ne m’approche pas trop, hyper dangereux pour le porte-monnaie. J’aime tout, mais absolument tout dans ce délicieux fouillis, les meubles, les bibelots, les objets de déco en métal, en bois, les tapis, les tissus, les bouddhas, les sculptures…..j’y passerais des heures, au Paseo ou au magasin principal calle Duarte, en face des « cubains ». Chez Jordy, calle Principale, c’est le plaisir des yeux. Des fleurs, des arbustes, des compositions, des sapins, vrais ou faux, une foultitude de petits cadeaux mignons. C’est un ravissement de tous les instants. Quant aux magasins de prêt à porter, ils sont légion aujourd’hui à LT. Tous rivalisent d’originalité en gardant leur style propre, histoire de satisfaire une clientèle exigeante. Il y en a trop, donc, je n’en citerai aucun. Heu coucou quand même Clo, Cathy et Caro….. Chuttt.

Quand je pense qu’il y a quelque 16 ans, lorsque je débarquai dans ce petit village, il n’y avait rien ou vraiment pas grand-chose. Haïtian Galerie était déjà en place, Laksmi shop peut-être, c’est tout. Pour le reste, direction la capitale. Une expédition. Il nous fallait pas moins de 5 ou 6 heures pour nous y rendre. Taxi dès potron-minet, oreiller pour terminer sa nuit et le chemin, long, long à travers plein de petits villages mignons ou pas. Mais ça c’est une autre histoire bien loin de la …. Mission cadeaux. Joyeuses fêtes.

Concept-Store by Terrenas en Plata : exquis concentré de jolies choses.

Rien ne pouvait me faire plus plaisir, fan depuis toujours de la sublime boutique d’Elisabeth et Jean-Paul, Terrenas en Plata au Paseo. De fil en aiguille, de discussions en réflexions, de nuits blanches en courses effrénées, largement encouragés par leur ami et collaborateur Eric, ces deux-là, sans vergogne, se sont lancés dans une nouvelle aventure, un défi de dingue à l’image de leur passion du beau et de l’unique. Petit frère de leur bijouterie mythique : Concept-store by Terrenas en Plata vint d’éclore dans son bel écrin. La route fut longue et douloureuse mais fascinante, avant l’aboutissement de leur nouveau rêve et l’ouverture de la boutique.

Abrité dans les flancs douillets du second bateau amarré au Puerto Plaza, ce concept-store très tendance est le rendez-vous privilégié d’une sélection très pointue de bijoux « fantaisie » d’exception et d’œuvres  d’art hétéroclites, signées d’artistes dominicains ou ayant un lien très fort avec la République Dominicaine. La thématique : le nec plus ultra des produits chouchou d’Elisabeth et Jean-Paul. M’est à parier que ce lieu unique va très vite attirer les amateurs branchés d’ici ou de la capitale et les touristes amoureux de beaux objets.

Dans une déco dans l’air du temps, sobre et élégante signée Clarisse Piveteau, où le gris très chic s’affiche sans honte du sol au plafond, tout est mis en en scène pour rendre l’endroit unique et convivial. Le décor se fond dans l’espace et abandonne la place aux objets qui l’habitent laissant tout le loisir au visiteur de passer un bon moment en découvrant l’univers magique des artistes sélectionnés.

Côté bijoux

Chipé à la grande sœur Terrenas en Plata, Uno de 50, marque madrilène, crée de manière artisanale et en édition limitée des pièces uniques pleines de caractère comme ces très beaux colliers courts ou longs, star incontournable de l’été. On ne présente plus Gas, la marque française, née sur les plages de St-Tropez dans les années 70. Une histoire de famille bien ancrée, des bijoux doux au charme intemporel. Et puis, il y a Satellite, célèbre atelier parisien qui  affranchit les diktats de la mode. Enigmatiques, singulières, à l’instar des femmes qui les inspirent, les pièces uniques  empruntent à la haute couture, son goût des précieux savoir-faire, comme la broderie, le serti ou le tissage. Pierres fines, perles, soie, plumes et surtout l’exubérance des associations audacieuses, chaque bijou unique est entièrement façonné à la main par des artisans chevronnés. Enfin, chouchou des grands noms de la haute-couture, Tzuri Gueta, designer et ingénieur textile crée des bijoux-sculptures dans des matières surprenantes  et des coloris lumineux mariant avec audace le textile au silicone, sa matière fétiche.

Côté objets.

Que du beau et de l’inédit sorti tout droit de l’imagination fertile d’artistes de tous horizons choisis avec parcimonie.

Comment ne pas succomber à l’exubérance de la délicieuse faune de Luis Riva, célèbre artiste dominicain. Un travail d’orfèvrerie déjanté qui marie avec audace bouteilles de verre, ampoules, bois de récupération, vases de cristal, fourchettes, cuillères et couteaux, boites de métal, capsules ….. pour donner naissance à des animaux magiques comme la petite fourmi toute mimi, le poisson tout vert ou les élégants échassiers un brin hautains…. à une poupée divine ou encore à des personnages haut en couleur du carnaval de La Vega.

Paula est une jeune espagnole installée depuis de longues années à Las Terrenas. Eprise de voyages et de culture, elle a ramené de ses nombreux périples des trésors inouis, des pièces authentiques qu’elle transforme en bijoux fabuleux. Statuettes précolombiennes, osiris en bronze, céramique venue tout droit d’une pyramide égyptienne….. un univers précieux à découvrir d’urgence.

Originaire d’Haiti mais vivant à Santo Domingo, Sidyl confectionne de beaux colliers en corne et argent.

De ci de là, de précieux éventails, des bougies Absolute Tree Life qui, coquettes, se parent de dollars des sables, de larimar. Des pochettes, des sacoches, des sacs à main signés Fiori, arborent fièrement les couleurs des casitas de notre village. Puis, des broderies personnalisées, quelques toiles de Christine Pacaud, de Michel Bizet…. les créatures étranges et le monde imaginaire de Michel Voleau, photographe….

Et puis, mon coup d’cœur du jour…..  3 tableaux délicieux, bourrés de poésie, un mélange savant de métal, de tôle froissée….. de beaucoup de talent et d’immensément d’amour. Poil de Carotte, le roi et l’oiseau, madame Bovary….. une balade-bonheur au pays de l’enfance intrépide et des oiseaux aux pouvoirs magiques….. Leur créatrice : Florence Wiriath, artiste française multicartes et décoratrice vit depuis très longtemps à Santo Domingo. Elle signe également avec beaucoup de brio de très voluptueux coraux en résine aux coloris chatoyants.

Concept store by Terrenas en Plata, une balade-plaisir qui vaut vraiment le détour. Dans une ambiance musicale feutrée, Natacha et Eric vous y accueille et vous raconte son histoire avec beaucoup de passion. Une visite à oser de toute urgence et à savourer sans modération.

Concept-store by Terrenas en Plata . Puerto Plaza (second bateau derrière Méditerranéo). Las Terrenas.