Léo mon gros gamin ou l’éducation d’un berger allemand n’est pas une option.

Ca, c’était avant….. Tatoo presque plus grand que petit Léo.

En fait, lorsque j’ai pris la décision d’adopter Léo en octobre dernier, ce n’était pas un coup de tête, un coup de cœur comme j’en suis friante…. Non, Diego, mon malinois d’amour se fait vieux, il a d’énormes problèmes de patounes et d’une façon général n’est pas au mieux de sa forme. Cheyenne ma petite gardienne approche à grands pas de ses 12 ans. Vive, belle et alerte, elle n’en demeure pas loin une petite mamie….. Mes deux anges protecteurs sont sur le déclin…. Que faire ? L’opportunité était belle, Mia, superbe, Rocco le papa, génial…. Une visite puis deux puis oui, je le veux. En plus, il est prévu que Claude revienne vivre à LT en septembre…. Léo se pointe dans ma meute le 5 octobre, entre temps Mina nous a quittés…. Ma petite vieille, elle me manque.

Léo est un amour trognon de chien. Mon gros gamin, c’est comme ça que l’appelle Mimi. Faut dire qu’il est costaud la bête. Intégré sans trop de problèmes dans la famille, il s’éprend très vite de la jolie Charlie avec laquelle il fait les 400 coups, allant jusqu’à se casser une oreille. Résultat, une oreille bien fière et droite et l’autre flip-flop canaille.

Au début on s’en sort, on le sort, Mimi ou mois sans souci, il tire bien un peu mais on gère…. Puis il grandit vite et fort et c’est plus possible. La dernière sortie de Mimi a failli tourner au drame et à l’arrêt cardiaque…… des deux….. et l’ultime en commun lui et moi….. les restos de la plage des pêcheurs s’en souviennent encore……

Plus de sortie, c’est maison et jardin…. En même temps sur 3400 m2 y a de quoi faire. J’achète des baballes et chaque soir, on compense les sorties en jouant au foot avec Diego qui en a oublié son mal aux pattes et a rajeuni de 5 ans au moins…. Puis c’est le coup de massue. Claude, mon ami, confident des toutous ne viendra pas s’installer à LT comme prévu…. Il passera en coup de vent en juin puis reviendra, épisodiquement de trois mois en quatre mois….. Merde. Mais qu’est-ce que je vis faire avec mon gros gamin qui, à 45 kgs grogne quand quelqu’un franchit le portail. …. Je ne sais pas par quel bout le prendre….

Pas de panique me dit Claude, je viens le 15 juin et je t’apprends…..

Et oui, parce que c’est la clé du mystère. C’est la condition de la réussite et de la tranquillité, la seule et unique manière de vivre en harmonie avec son chien…. L’éducation d’un berger allemand n’est pas une option. Et, comme pour un petit enfant, l’éducation c’est ses parents qui lui donnent, sa maman en l’occurrence. J’avais tout faux. Claude est arrivé, Léo, NON, pas bougé, au pied, halte, assis, c’est bien …. Tiens une saucisse….. Encore et encore, dedans, dehors, au milieu de ma meute interloquée ou dehors sur la plage de Finn et de ses viralatas hargneux….NON, au pied, pas bougé….. tiens, saucisse. Et puis à la maison, on a installé des postes de repos…. Un pour Diego pour que je puisse sortir Léo sans drame, une niche pour Charlie et une chaîne bien solide pour le gros gamin. Essai….. Léo est attaché, je sors du jardin, rien, il se couche et attends….. C’est bien mon garçon, petite caresse et on reste attaché quelques minutes de plus.

Et, aujourd’hui, épreuve en condition réelle. Eladio en haut des cocos, Alphonso et son aide dans le jardin à faire du bruit, à ramasser les pencas géantes étalées au sol, puis le camion et ses innombrables va et vient bruyants, chiants….. Charlie est dans sa niche, Diego cool à son poste de repos et mon gros gamin au bout de de sa chaîne. Pas d’aboiement, pas d’excitation se terminant bien souvent par des énervements et des cris inutiles de mon côté et des morsures du leur. C’est calme, presque normal. Peu à peu, les cocos se nettoient, les palmes disparaissent dans la gueule du gros camion et mes toutous, assagis, attendent bien gentiment leur délivrance.

Un bon éducateur ne va pas prendre vos chiens en pension pour les éduquer. L’éducation commence par vous. Claude a su, en 3 leçons me redonner la confiance qui me faisait défaut. Gérer son chien, sa meute, loin d’être une évidence et pourtant une obligation….. Vous me direz, OK Charlie dans sa cage, Diego et Léo attachés mais les autres….. Les autres, pas de soucis. Les plus turbulents assagis, ils se calment d’eux-même et restent bien sagement à côté d’eux, peut-être anxieux d’être à leur tour entravés……

Merci Claude, une fois de plus. Je me sens mieux avec mes 4 patounes parfois si turbulents et les ouvriers dans mon jardins sont bien moins angoissés à l’idée de se faire croquer les mollets…..

Et, si vous avez la chance de vivre à St Martin, une seule adresse, éducateur de chien hors pair :

Claude Perrin : https://pps-sxm.com/educateur-canin-sxm-saint-martin-97150-mondioring-sxm.html

 

Publicités

Le Tropik bowl de Sabrina: saveur et santé au rendez-vous

Hello…. il y a quelques temps je vous parlais d’un p’tit coup d’coeur bourré de vitamines, Tropik bowl, créé par la pétillante Sabina. Heureuse mais trop à l’étroit dans son petit nid douillet, la belle a décidé de prendre le taureau par les cornes et de changer d’adresse. Rassurez-vous, il n’y a que l’adresse qui a changé…. Vous la retrouverez donc dès lundi 14 octobre à la place du délicieux Lafel, Beach garden plaza, juste à côté du non moins délicieux Catrina. Un endroit à découvrir d’urgence. Ah oui, du coup, Tropic Bowl est également ouvert le soir….

 

Serait-ce de ce joli parcours atypique, fait de belles rencontres et de doux souvenirs, qui l’a fait naître en Tunisie, puis grandir en Ethiopie, avant de s’installer au Canada que lui vient cette envie irrépressible de créer des mélanges subtils ; d’associer dans ses bols gourmands, dans ses smoothies délicats le doux et le piquant, le sucré et le salé, l’amer et le suave, le croquant et le fondant…. Serait-ce de cette vie bohème heureuse que lui vient le goût du chic simple, du dépouillé chaleureux, le goût du sain, du bon et du beau….

Sabrina

Sabrina, jolie jeune femme, pétillante et dynamique affiche déjà une vie bien remplie. Après une enfance et une adolescence insouciante en Ethiopie à l’incroyable richesse culturelle, c’est au Canada que la jolie dame a démarré sa vie d’adulte. D’emblé, séduite par ce nouveau pays au caractère jeune mais bien trempé, à son image, elle se lance à fond dans la gestion de bars, de restos, de boîtes de nuit. Elle aime la décontraction de Montréal où elle a fait son petit nid et raffole tout particulièrement de ces parenthèses sympas entre copains à grignoter une nourriture succulente, mélanges subtils de plein de choses délicieuses intimement mélangées dans de grands bols gourmands. Là-bas on les appelle les salade bowls et l’on en trouve à chaque coin de rue. Une véritable frénésie s’est emparée des québécois pour cette nourriture simple, saine et succulente.

Las Terrenas

C’est à Las Terrenas que son papa a décidé de poser ses valises pour le plus grand bonheur de Sabrina qui adore ce petit coin de paradis à 3 heures de son chez elle. Très attentive à la qualité de ses repas, elle déplore cependant le manque cruel de resto diététique offrant la nourriture saine et naturelle évidente au Québec. Jamais en mal de créativité, il lui vient alors une idée…. Et si….. Et si elle créait à Las Terrenas un petit endroit rien qu’à elle, un petit resto différent offrant à ses hôtes des produits bio, naturels, savoureux, surprenants, à tout petit prix…. L’idée a fait son chemin et, après de longs mois d’essais de recettes, de mélanges audacieux, de recherche de fournisseurs, de recherche de local…. Tropik Bowl est né.

Tropik bowl à Las Terrenas

C’est Calle Carmen, juste avant le pont d’Abundio, dans la maison de Doumé que Sabrina a implanté son nouveau bébé. Une façade coloniale-créole blanche ornée de grosses fleurs colorées, deux niveaux et de grandes ouvertures pour un espace hyper lumineux. La cuisine s’invente au rez de chaussée et les petits plats ou les délicieux smoothies onctueux se dégustent à l’étage. La déco est sobre, faite de récupération, elle fait la part belle au blanc et au bois comme le superbe plancher vernissé. Le plastique y est banni tout comme l’est à la cuisine le sucre, le pain blanc et le lait de vache avantageusement remplacé par le lait d’amande, de soja ou de cajou tellement onctueux. Au menu un melting-pot santé hyper vitaminé, légumes, fruits, graines, épices, salades gourmandes salées ou sucrées ou salées-sucrées dans des bols ou sous forme de wrap à choisir sur le tableau noir ou à inventer soi-même ; mais aussi des smoothies sexy osant le mariage improbable betterave, gingembre, carotte, ananas et miel ou encore comme le Garden fraîcheur de la menthe, fraise, concombre arrosé de sirop d’agave. Les salades portent les jolis noms d’Habibi, un délice vegan ou encore Chicken Honey Moon ou Water fusion…. Je papote, je papote et j’en oublie de vous dire, en aparté, que tous les produits bio, naturels proviennent du Canada quand ils ne sont pas cultivés dans la région et que, très soucieuse du bien être de sa clientèle, Sabrina se propose d’établir des plan-santé de 15 jours, personnalisés, histoire de se remettre en forme à l’approche de l’été ou de perdre quelques kilos superflus.

Tropik Bowl, un petit endroit bien sympa et différent pour petits déjeuners et déjeuners vitaminés dont l’adresse se chuchote déjà en catimini, à découvrir d’urgence.

Quand Animadog se mobilise pour les toutous….

Je vous ai déjà parlé de cette association et de ses charmantes ambassadrices, Cosette, Aida et Lucilu…. Voyons si vous vous en souvenez :

Créée en 2017, cette si indispensable association s’est donnée pour mission d’aider, de soigner, nourrir, traiter, stériliser …. les chiens errants du village et de la plage ou de propriétaires à tout petits moyens, mais amoureux de leurs animaux. Chaque année, Animadog organise, avec l’aide de vétos locaux ou étrangers des campagnes de stérilisation/castration. A ce jour, ce sont plus de 400 chiens qui sont ainsi passés entre les mains de professionnels dévoués, dans le but de contrôler et diminuer la population canine et féline du village. La prochaine campagne a eut lieu en octobre 2018. Toute l’année, des événements ponctuels viennent renflouer la maigre caisse de l’association. Un petit coup d’œil, de temps en temps sur leur page facebook Animadog Las Terrenas et vous n’aurez plus d’excuses pour ne pas y participer.

Afin de récolter des fonds pour la prochaine campagne de stérilisation, les trois amies, amoureuses folles des 4 pattes, voire des trois…. et Coco Dog Vétérinary organisent un événement inédit vendredi 14 juin. Il aura lieu au Bistrot de la Cave à Vins au Paseo qui, met généreusement son local à disposition pour cette soirée de gala. Cocktail de bienvenue, mises en bouches gourmandes, le tout au son d’un saxo talentueux et d’un groupe de musique en live, la promesse d’une belle soirée.

Les bénéfices engrangés au bar seront intégralement reversés à Animadog tout comme la recette de la vente aux enchères proposant les oeuvres de 4 artistes locaux, Charlie Simon, Sarrat, Michel Bizet et Jordi Taza qui clôturera ce beau moment riche en émotions. Et, histoire de pimenter l’instant, un petit marché fort sympathique proposera aux participants toute une variété de produits originaux offert par les commerçants.

Rendez-vous vendredi 14 juin au Bistrot de la Cave à Vins du Paseo, 7h.