Les escapades gourmandes de Domy et Gary: le Kaliste

 

Elle, c’est Domy. Petite soixantaine, resplendissante, dynamique et…. Gourmande. Après une vie professionnelle très active et plutôt épuisante, elle est venue se reposer à Las Terrenas. Bien sûr elle en est tombée amoureuse et a décidé d’y déposer ses valises…. Elle y a rencontré l’homme de sa vie et en prime un amour de petit bout de chou de chien…. Gary, la prunelle de ses yeux, sa compagne au quotidien qui, ravie, partage avec un bonheur non dissimulé ses escapades gourmandes.

Domy s’est prise d’une passion pour le moins étonnante, originale en tous cas… découvrir à travers les petits déjeuners ou simplement en passant prendre un verre, les différents hôtels et restaurants emblématiques du village. L’envie m’est venue de vous faire partager ses pérégrinations gourmandes, histoire parfois de replonger dans des balades personnelles inoubliables.

 

Aujourd’hui: Le Kaliste, un havre de paix au décor épuré et à la cuisine colorée.

C’est au beau milieu d’une véritable oasis aux mille pelouses impeccables, aux massifs fleuris, à la piscine jolie et limpide que Valérie a choisi de nicher son petit restaurant, Le Kaliste. La résidence de l’Aligio est belle et raffinée, elle inspire au calme et à la douceur de vivre. Le resto est chic dans sa discrétion, sobre, élégant et la cuisine de Valérie, venue d’horizons divers, pleine de saveurs et de couleurs…

Pas de carte, mais, appuyées contre le mur de grandes ardoises aux suggestions gourmandes font la fière. Et, elles ont raison de parader, plats, menus et tarifs affichés ont de quoi faire saliver ceux qui s’aventurent à les regarder. Il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les appétits. Salades gourmandes, pâtes crémeuses ou à la tomate, aux crevettes, ceviches délicatement parfumés. Valérie réussit avec brio le pari de faire le lien entre la tradition bistronomique, les spécialités locales et la cuisine asiatique de haut vol. Les inconditionnels de la bonne viande aimeront le succulent filet de bœuf juste saisi à la plancha avec sa petite sauce au choix ou le bel éventail de pétales de filet de bœuf, roucoula et minces feuilles de parmesan ou encore le sublime poulet thai. Les crevettes au gingembre, miel, juste pimentées à la perfection, sont une tuerie et je ne vous parle même pas des pâtes chinoises au poulet, j’ai cru mourir de bonheur en les dégustant. Mais c’est pas tout, la jolie dame pousse le vice jusqu’à proposer une ardoise de desserts plus alléchants les uns que les autres. Crème brûlée, tarte au citron, riz au lait au caramel salé, délicate mousse au chocolat, tiramisu, nougat glacé et pour ceux qui se refusent à choisir, un café gourmand…. heu…. Vraiment gourmand. Un superbe endroit, une super bonne femme et une cuisine gourmande, différente, à la qualité constante. Bravo Valérie, à très vite !

Pour le coup, l’escapade fut plus que chaotique, démarra mal, mais se termina en apothéose.

Après 2 tentatives infructueuses à la Ola et à Las Playas del mar (plus du tout ou trop peu de clients pour faire des petits déjeuners) je me suis rendue au restaurant le Kaliste.

Devant la belle piscine au coeur de l’appart hôtel Aligio, le restaurant de Valérie propose des petits déjeuners pour tout public. Je connaissais déjà le Kaliste et Valérie pour sa cuisine savoureuse et ses gâteaux à tomber, mais je n’avais jamais testé le buffet du matin.

Composé de toutes sortes de pains et petites viennoiseries, d’un pudding délicieux, de fruits et jus naturels, ainsi que d’omelettes et oeufs brouillés, il est coloré, bon et copieux.

Gary quant à elle, a dévoré un mini croissant !

Le prix de 450 pesos qui m’avait été annoncé à mon arrivée, s’est réduit à 300 car je n’ai pas consommé des oeufs.

Un bon moment bien agréable dans un joli cadre !

Publicités