Un coup d’gueule pour un sale coup de son cœur…..

Sans titre-5

L’histoire avait mal commencé……..

Flash back. Mimi pas bien, fatigué, mange plus, dort plus…. Est têtu !!!! De force, je le traîne chez le Dr Polanco. Deux minutes après avoir écouté son cœur, la décision est sans appel, départ immédiat vers son cardiologue à la Clinique Union de Nagua. Fey le taxi arrive dans les 5 minutes et à 10h30 ils sont sur place. Sauf que…… et c’est là où j’ai pas aimé. Lorsque j’appelle vers midi pour avoir des nouvelles, mon pauvre Mimi est toujours assis sur une chaise dans la salle d’attente, personne mis à part la réceptionniste ne s’est encore occupé de lui…. Je rêve ou plutôt c’est un cauchemar. Vous allez me dire, pourquoi ne l’ais-je pas accompagné ? Mais parce que, avec 10 chiens rien n’est simple ! Nous sommes depuis 3 ans affiliés à l’une des assurances les plus complètes et des plus chère de Rep. Dom Humano Ars Platinum. 190 000 pesos pour nous deux pour l’année, pas donné !!!! A ce tarif , on serait en droit d’espérer au moins un service irréprochable, visiblement c’est loin d’être le cas. Et ce n’est qu’après avoir téléphoné tous azimut ici, au siège, à la clinique que l’histoire s’est débloquée et qu’enfin Michel a été pris en charge. Verdict immédiat du cardiologue, le cœur palpite puis bat la chamade, bref ça ne tourne pas rond : soins intensifs. Et il y restera plus de 24 heures.

Et l’on touche ici au gros problème de la médecine de ce pays. L’angoisse de ne pas être payé est la plus forte quel que soit le niveau de compétence du praticien ou de la clinique. Et malheureusement, c’est vrai, et je suis bien placée pour le savoir depuis longtemps, la santé du patient passe toujours en second, surtout si vous êtes assuré. A la limite si vous n’avez pas d’assurance, on vous soigne et c’est au moment de sortir que ça se gâte et où vous risquez d’être pris en « otage » si vous ne pouvez pas régler rapidement. Mais, assuré, on ne vous soigne que si tout est absolument vérifié et revérifié et ça dure des heures.

Et pourtant, en République Dominicaine, les cliniques privées sont à même de vous offrir les meilleurs soins avec du personnel très pro possédant tous un petit supplément d’âme qui rend le séjour en clinique plus convivial que n’importe où ailleurs. Sans entrer dans les détails, j’en ai fait l’expérience avec quelqu’un de proche, puis moi-même à plusieurs reprises. Cette fois encore, Michel a été parfaitement soigné, chouchouté, dorloté.

Bon, j’avoue ça a encore coincé à la sortie. Pourquoi ? Mais parce que le système était en panne voyons ! Même sachant que l’assurance prenait en charge tous les frais à 100%, il n’a pu sortir qu’en versant un deposit de 20000 pesos. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. Et maintenant, il faut se battre avec l’assurance pour comprendre et se faire rembourser. Grrr.

C’est ça la Rep. Dom. Avec ses éternelles contradictions, son éternelle bivalence, c’est tout bien et tout mal. Je voudrais quand même, juste pour ceux qui ne le connaisse pas, tirer mon chapeau à Miguel Polanco. C’est un médecin hors pair au diagnostic très sûr. Depuis 13 ans que je le consulte régulièrement, je ne l’ai jamais vu se tromper à mon sujet ni au sujet de mes proches. Avec lui pas de tergiversation, ou il sait et il soigne, ou il nous adresse au bon spécialiste qui résoudra ou en tout cas tentera tout ce qui est possible pour résoudre le problème. Merci Miguel pour ta justesse et ta probité.

Publicités

So lovely……la Saint-Valentin c’est dimanche.

Sans titre-2

Vous êtes-vous déjà demandé d’où venait la tradition de la Saint-Valentin. Moi oui, j’ai cherché sur le Net, y ai découvert plein d’explications compliquées, chiantes, puis je suis tombée sur celle-ci, pleine de poésie. Alors voilà, la Saint Valentin c’est çà « et pis c’est tout ».

Le 14 février c’est la Saint Valentin. Mais qui est donc ce Valentin dont tout le monde parle ? La version la plus connue est celle d’un prêtre chrétien nommé Valentin qui célébrait des mariages en cachette au temps des romains et l’Empereur et qui serait mort un 14 février.

Mais nous, l’histoire qu’on préfère c’est celle de Valentin et Julia. Le pauvre Valentin est arrêté par l’empereur et jeté en prison. Il se lie d’amitié avec Julia, la fille de son geôlier, qui lui apporte ses repas. La jeune fille est aveugle, alors Valentin lui décrit le monde pour qu’elle puisse se l’imaginer jusqu’au jour où un miracle a lieu ! Grâce à la bonté de Valentin, Julia retrouve la vue et peut enfin voir le monde. On raconte qu’à la mort de Valentin, son amie Julie planta un amandier prêt de sa tombe. Aujourd’hui, cet arbre est un symbole de l’amour, comme la rose.

LA SAINT VALENTIN DANS LE MONDE

Si en France et en Europe la Saint Valentin est la fête des amoureux, en République Dominicaine, comme en Amérique du Nord d’ailleurs, c’est la fête de l’Amour au sens large, la fête des amis, des gens que l’on apprécie, en dehors de la famille. Alors, on leur offre une bricole, une fleur, des bonbons, un parfum….je me souviens de mon vieux jardinier qui m’a offert, il y a quelques années un « superbe » bouquet de fleurs en plastiques aux couleurs improbables…. c’était touchant et je crois que depuis tout ce temps il me reste encore une rose, impérissable.

Au Japon, la Saint-Valentin est une fête commerciale où se sont les femmes qui offrent des chocolats aux hommes. Elles en offrent à leur amoureux mais également par courtoisie à leurs collègues de travail masculins, leur patron, ou encore leur famille !  Ensuite les hommes qui ont reçu ces chocolats peuvent offrir en retour aux femmes du chocolat blanc le 14 mars !

PETITES EXPRESSIONS AVEC LE MOT « COEUR »

Autrefois, on pensait que les sentiments étaient dans le cœur. C’est pourquoi aujourd’hui, il y a beaucoup d’expressions avec le mot « cœur » pour parler d’amour :

– Si on a un chagrin d’amour on dit qu’on a le « cœur brisé ».

– Si on n’a pas d’amoureux ou d’amoureuse, on dit qu’on est « un cœur à prendre ».

– Si on en a beaucoup d’amoureux, on dit qu’on a un « cœur d’artichaut », une feuille pour chacun !

Sans titre-3

Joyeuse Saint-Valentin à tous!