Par un beau dimanche ensoleillé….

Balade bucolique à la découverte des coins secrets de mon château de feuilles…..

Publicités

Brèves de comptoir. Le quotidien tendre et complice de Mimi et son Tatoo….

  Un grand merci à Vincent et Pauline.

Une jolie balade au détours des rues du village qui a bien failli ne jamais voir le jour et qui démarre par un clin d’oeil de nos chiens, chez nous, à la maison. Des rencontres précieuses, des vérités chuchotées, des anecdotes, des incontournables, des potes, un lieu mythique….. le XO, si cher à notre coeur, puis, on longe la mer et c’est la Vela Blanca et son accueil chaleureux.

Voilà le quotidien sans prise de tête, délicieux et en toute simplicité de Michel, l’un des plus anciens résidents de notre joli village. Oserais-je dire, sans le froisser et avec tout l’amour que je lui porte, la mémoire du village.

 

(N’hésitez pas à pousser la qualité sur 480 pp pour une qualité supérieure. )

Patite balade au hasard des plus belles images de 2016.

La plus jolie image de l'année, signée Mimi bien sûr.

La plus jolie image de l’année, signée Mimi bien sûr.

Le marché aux poissons.

Le marché aux poissons.

Ada, la jolie marchande de fruits et légumes du Paseo.

Ada, la jolie marchande de fruits et légumes du Paseo.

Très belle image de Mimi.

Très belle image de Mimi.

Ma belle Coimanche nous a quitté le 8 mars, tristesse.

Ma belle Comanche nous a quitté le 8 mars, tristesse.

Songeur?

Songeur?

Des couleurs le long de la mer.

Des couleurs le long de la mer.

Joli minois d'un enfant heureux.

Joli minois d’un enfant heureux.

L'Eden, juste sublime.

L’Eden, juste sublime.

Esteban, une merveilleuse rencontre.Un homme délicieux.

Esteban, une merveilleuse rencontre.Un homme délicieux.

Terrenas en plata, mon chouchou.

Terrenas en plata, mon chouchou.

Insolite et délicieuse échoppe du village.

Insolite et délicieuse échoppe du village.

Mimi et son Tatoo, magnifique photo d'Alexandre.

Mimi et son Tatoo, magnifique photo d’Alexandre.

Un instant de sérénité à La Ola.

Un instant de sérénité à La Ola.

Paco nous a quitté cette année mais Sarah a repris son flambeau.....

Paco nous a quitté cette année mais Sarah a repris son flambeau…..

Un vélo, banal, mais beau à La Vela Blanca.

Un vélo, banal, mais beau à La Vela Blanca.

Pablito.cvom, ça ne s'invente pas.

Pablito.com, ça ne s’invente pas.

S'aimer..... c'est regarder dans la même direction.....

S’aimer….. c’est regarder dans la même direction…..

La merveilleuse boutique de Jordy, le fleuriste magicien.

La merveilleuse boutique de Jordy, le fleuriste magicien.

Balade au village

 

Ca faisait longtemps ! Mais aujourd’hui, c’est décidé, je prends mon « courage » à deux mains et je vais me balader au village. Comme ça, sans but, histoire de prendre l’air et d’emmagasiner quelques belles images. On est fin octobre, et, oui, le temps est capricieux. Il peut nous tomber des averses d’un autre monde sur la tête. 5 minutes plus tard elles  laissent la place à un ciel tout bleu. C’est comme ça chez nous. On passe du coq à l’âne d’un clignement de cils et c’est bien. C’est ce qui étonne souvent les gens de passage. Faut dire que dans l’est de la France (mon ex chez-moi), quand il pleut, il pleut et pis c’est tout, c’est parti pour des jours et des jours moches…. Mais revenons à nos moutons. Départ donc à 10h pour « l’aventure ». Allez, je gare ma petite auto bleue devant l’ayutamiento. Zut, il pleut. Pas grave, je ne vais pas fondre et je continue gaiement mon chemin. Première halte dans une petite boutique d’électro-ménager sur la droite, j’ai besoin d’un bon tire bouchons.  Il y a pleins de trucs, robots, mixers à mains ou électriques, des louches, des égouttoirs, de la vaisselle, une planche à repasser. Je trouve mon tire bouchons mais, pas de chance la dame de la caisse n’a pas de monnaie. On va pas se prendre la tête pour ça, je vais bien trouver quelque chose à acheter en chemin et je reviendrai.

dscn31251

Le « centre commercial » juste avant Lindo commence à se remplir tout doucement et parmi les boutiques, une belle surprise. ART NATIVO est un magasin de meubles différents. Un brin fouillis, c’est vrai, mais on y trouve des pièces étonnantes, de grandes tables solides, composées de bois bruts, magnifiques, des tables plus petites, délicates, des chaises, des meubles de rangements, des fauteuils. La boutique appartient à deux dominicains, ébénistes de métier, hyper créatifs et astucieux. Après avoir passé un long moment en Espagne,  de retour dans leur pays natal, ils ont eu l’idée géniale de monter un atelier et de proposer, enfin, des meubles inattendus, pièces uniques le plus souvent faites sur commande. Depuis peu, ils ont ouvert cette vitrine au cœur du village, histoire  de toucher le plus grand nombre. Ils sont capables de réaliser en un temps record le moindre de vos désirs de bois. Tel. (Isaac) 829 619 3465 ou (boutique) 809 909 9941.

sans-titre-1

sans-titre-2Tiens comme je suis dans le coin, je vais aller faire une bise à Geovanny de Los Santos. Ce jeune homme talentueux, danseur de son métier vient tout juste d’ouvrir une école de danse à Las Terrenas, au-dessus de la grande boutique de farces et attrapes, à l’angle de la rue principale. Artiste complet, c’est à Santo Domingo qu’il a appris et exercé son Art et c’est Bruno, mon coiffeur fétiche qui nous l’a chipé rien que pour nous. Danseur classique, mais aussi chorégraphe de talent, il a fait les beaux soirs de nombreux cabarets, établissements et événements de prestige de la capitale. Son école de danse qui a ouvert ses portes le 10 octobre propose à ses élèves des cours très approfondis de ballet, jazz, hip hop, bachata, salsa, merengue, zumba….. en groupe ou en privé. Bien sûr, Geovanny et son équipe sont également à votre disposition pour organiser avec talent et fantaisie vos soirées. Tel. 829 678 7442.

sans-titre-3dscn31301 dscn31341

dscn31351Il y a à Las Terrenas des endroits incontournables qui existent « depuis la nuit des temps »….. Parmi eux, NATIV ARTE, une belle et surprenante boutique de cadeaux en tous genres. Depuis quelques temps, une jeune femme dominicaine Jennifer nous y accueille avec beaucoup de gentillesse et un grand professionnalisme. Dans son incroyable caverne d’Ali Baba ou règne un délicieux fouillis, des milliers de petits objets artisanaux, rigolos, colorés, utiles, beaux, bons, sympas…nous font de l’œil. Il y en a partout, du sol au plafond, dehors, dedans. Des objets décos haitiens aux couleurs acidulées, des statues tainos, plus vraies que nature, des paniers petits, minis, grands, de paille, de cocos, des paréos,  des petits pots, des animaux taillés dans du bois, des lampes, des abat-jour, des callebasses pour les oiseaux mais aussi des bijoux jolis, des tongs, des maillots de bains, des panamas, de l’huile de coco naturelle, du miel…. La folie, j’adore. Nativ’Arte se situe Calle Duarte, entre la Banque Reserva et l’entrée de la Résidence du Paseo.

p1010663

Voilà, acheté deux mangues pour avoir de la monnaie, payé mon tire bouchon, grimpé dans mon auto, ri Calle Carmen en voyant un jeune homme très fier se balader fier comme Artaban, très droit, très digne avec son coq de combat dans les bras…. Rejoint Mimi et Tatoo et direction La Ola. Ca faisait longtemps, faut dire que je ne sors pas tous les jours de ma tanière. Elle fait des efforts Christine pour fidéliser et satisfaire sa clientèle. Son petit resto, au bord de l’eau, au tout début de Las Ballenas est toujours aussi propret et sympa. A la carte, l’aioli, sublime, l’assiettes de langoustines, copieuse et succulente, le vol au vent de la mer, le mandongo……et depuis quelques temps de véritables galettes bretonnes de sarrazin, complète avec œuf et fromage ou à votre convenance, servies avec une très bonne salade et, surtout, le hamburger de la mer. Je suis venue tout spécialement pour lui, petite nostalgie du filet O fish de Mac Do, de quand j’étais jeune. Waou !!! C’est super bon. Un vrai   hamburger garni d’un moelleux filet de daurade, d’une tranche (ou pas) de fromage, d’une feuille de salade fraîche et d’une sauce aioli maison absolument parfaite. Des frites (avec modération) et voilà un super bon repas sans chichis et sans prétention mais différent et savoureux. Bravo Christine. La Ola est ouverte à l’heure du déjeuner, une petite halte détente juste en face de la mer.

p1010662

Histoire de ne pas vous égarer….

….prenez ma main et découvrez les 10 choses à ne pas oublier de faire à Las Terrenas.

cropped-dscn2794.jpg

Sans-titre-1

xo2
Une longue balade sur la plage, de Las Ballenas à Punta Popy, voire plus loin.
Un joli maillot, un long paréo et une petite pochette étanche pour pouvoir glisser quelques pesos, vos clefs, votre crème solaire et c’est tout…. Comme partout dans le monde, quand on se balade sur la plage, mieux vaut ne pas s’encombrer de cameras, appareil photos, tablette, smartphone…. qui gênerait vos mouvements et attireraient les convoitises. La pochette étanche, c’est bien. Elle vous accompagne partout, même dans l’eau. Et, durant cette escapade, n’oubliez pas de regarder le merveilleux paysage qui vous accompagne tout le long du chemin. Courez, plongez, allongez-vous sur le sable chaud, prenez un jus de fruit frais, il y a pleins de petits établissements sympas sur la plage.

village
Immersion dans la vie du village
L’idéal, c’est de venir prendre un copieux petit-déjeuner à la Boulangerie Francaise et de s’immerger doucement dans la vie trépidente du village qui s’éveille. Vers 10h, on se lève et l’on part à la découverte de la rue, des jolies boutiques, des échoppes multicolores…. D’abord, petite visite chez Claude Lachamps, juste à côté de la Boulangerie, dans sa ravissante Haitian Caraibes Art Gallery. Superbe choix de beaux paréos, cigares et surtout très belle sélection de tableaux signés d’artistes haitiens ou dominicains de renom. En face, un petit détour chez Mundo Puro pour une petite lecon de fabrication de cigares, roulés devant vous. Direction le Paseo. C’est le centre commercial le mieux achalandé de Las Terrenas, avec des tas de services, banque, change, pharmacie francaise, maison de la presse, etc…. et quelques joyaux en matière de boutique comme mon chouchou de toujours Terrenas en Plata, une bijouterie à faire pâlir bien des confrères francais, un espace magique où les plus grands créateurs de bijoux « fantaisie » du moment se partagent la vedette. On ose pousser la porte de Shanel, une très belle boutique de vêtements et l’on salue Clotilde de ma part. On n´hésite pas à entrer dans la galerie-atelier de Charlie Simon qui se fera un plaisir de vous raconter ses toiles. On boit un petit verre au Parquesito, au nouveau bar de l’Escale ou chez Bruno, histoire de se rafraîchir un peu, on jette un oeil dans la belle galerie d’art Née, on va faire un petit coucou à Ada dans sa petite case de fruits et légumes toute pimpante, on lui achète une cabosse de cacao et on grimpe sur un moto-concho pour se diriger vers le centre du village, près du supermarché Lindo par exemple. Et là, on flâne, on prend son temps, on en prend plein les yeux et plein les oreilles. On vit la magie de la rue et ses petites échoppes multicolores, la gouaille des vendeurs ambulants, la nonchalance des habitants qui musardent sur le pas de leurs portes et le grand sourire des beaux enfants qui vous saluent gentiment.

Sans titre-2
Snorkeling avec Turtle dive center
Accompagné de vrais pros, une belle découverte des fonds marins, des coraux, des poissons multicolores et même des épaves qui peuplent l’océan atlantique tout près de Las Terrenas.

DSCN2286
Cochon de Sandro le dimanche
C’est le rendez-vous incontournable du dimanche midi, enfin plutot 1h. Papon est à pied d’oeuvre depuis la veille au soir très tard. Avec amour et passion et patience, il surveille, tourne, arrose le précieux cochon qu’il a lui-même préparé. Il vaut mieux réserver, c’est souvent comble. Il faut dire que le spot est assez sensationnel avec sa plage de sable blanc et son eau cristalline, et la réputation du cochon de Chez Sandro a largement dépassé les frontières du Village. Pour patienter, un petit verre au kiosque sur la plage ou farniente sur les chaises longues à disposition devant la mer. Ici, on mange les pieds dans le sable.

baleine
Observation des baleines à bosse dans la Baie de Samana
Chaque année, les baleines à bosse viennent se reproduire dans les eaux chaudes et tranquilles de la baie de Samana, faisant de cet endroit le plus important site d’observation de ces cétacées des Caraibes . Les excursions en bateau sont exclusivement limitées à la période du 15 janvier au 20 mars.
Peu farouches, les baleines à bosse se laissent facilement approcher par les bateaux venus les observer, cabotines, elles adorent se faire photographier. Elles vous offrent un spectacle exceptionnel, un ballet poétique dont vous vous souviendrez longtemps : sauts acrobatiques et figures de haute voltige, folle parade amoureuse, complainte des mâles… Vous vous sentirez tout petit face à ces mamifères géants pesant jusqu`a 40 tonnes et mesurant près de 20 mètres ! Une expérience inoubliable !
En dehors de la saison des baleines, n’hésitez pas à partir pour une escapade sur la route du Café en quad. Emotions garanties.

Et demain 5 autres choses à ne pas oublier de faire à Las Terrenas