Les escapades gourmandes de Domy et Gary : chez Nayrobi

Elle, c’est Domy. Petite soixantaine, resplendissante, dynamique et…. Gourmande. Après une vie professionnelle très active et plutôt épuisante, elle est venue se reposer à Las Terrenas. Bien sûr elle en est tombée amoureuse et a décidé d’y déposer ses valises…. Elle y a rencontré l’homme de sa vie et en prime un amour de petit bout de chou de chien…. Gary, la prunelle de ses yeux, sa compagne au quotidien qui, ravie, partage avec un bonheur non dissimulé ses escapades gourmandes.

Domy s’est prise d’une passion pour le moins étonnante, originale en tous cas… découvrir à travers les petits déjeuners ou simplement en passant prendre un verre, les différents hôtels et restaurants emblématiques du village. L’envie m’est venue de vous faire partager ses pérégrinations gourmandes, histoire parfois de replonger dans des balades personnelles inoubliables.

Cette semaine, les deux complices nous emmènent déjeuner dans un comedor typique et d’excellente réputation : Nayrobi. Nayrobi c’est le prénom de la charmante propriétaire des lieux, une femme qui ne s’en laisse pas conter et qui cuisine du matin au soir une fabuleuse et savoureuse cuisine.

Petit tour d’horizon en images de quelques comedors lors d’une balade au village, il y a quelques années de cela….

Nichés au cœur du village ou les pieds dans l’eau, les comedors, des petits lolos rigolos….

Il n’y a pas de luz ce matin, hier non plus d’ailleurs….. mais c’est pas grave hein, le soleil a fini de bouder et a repris sa position stratégique juste au-dessus de nos têtes. Si te plé soleil, tu pars plus hein !

Bon c’est pas tout ça, vous avez chaussé vos souliers ou enfilé vos tongs, la balade n’est pas terminée, loin de là. Aujourd’hui, nous allons à la rencontre de quelques petits comedor, l’equivalent dominicain des lolos des Antilles françaises. Loin de la gastronomie française ou italienne omniprésente à LT, ils poussent comme de jolies fleurs au hasard des rues du village et même, pour notre plus grand plaisir, les pieds dans l’eau, sur la plage, étroitement serrés derrière le cimetière, sur la plage des pêcheurs. A côté des sommités, prisées de tous, comme Paco Fish, las Chichas ou Zapoté, il suffit d’ouvrir grand les yeux pour découvrir de délicieux endroits insolites où, pour quelques pesos, vous vous régalerez d’une cuisine couleur locale con arroz, abichuela, pollo o chivo guisado….. ou au bord de l’eau, de belles langoustes (en saison), des centollos, des camarones ou de délicieux poissons tout frais…..

Domy nous raconte Nairobi :

Chez Nayrobi, calle 30 de Marzo à côté du vétérinaire Coco Dog, au pied de la loma de François.

C’est très bon, très frais et savoureux, c’est fait maison par Nayrobi qui en plus, est absolument charmante et c’est d’un très bon rapport qualité/prix !

Histoire de nous ouvrir les papilles, Nairobi nous sert un jus de citron naturel avec petits biscuits en apéritif. Il sera suivi  d’un divin poulet à la crème accompagné de délicieuses frites maison. Et, histoire de finir en beauté, un délicieux dessert aux parfums de fruits frais, vanille, cannelle et caramel. Le tout pour moins de 400 pesos (7€). Ce serait dommage de s’en passer….

Coup d’coeur: à la rencontre des comedors….

 

PacoMer, chez Sarah….. mon chouchou.

Bon d’accord, il n’y a pas de luz ce matin, hier non plus d’ailleurs….. mais c’est pas grave hein, le soleil a fini de bouder et a repris sa position stratégique juste au-dessus de nos têtes. Si te plé soleil, tu pars plus hein !

Bon c’est pas tout ça, vous avez chaussé vos souliers ou enfilé vos tongs, la balade n’est pas terminée, loin de là. Aujourd’hui, nous allons à la rencontre de quelques petits comedor, encore appelés lolos dans les Antilles françaises. Loin de la gastronomie française ou italienne omniprésente à LT, ils poussent comme de jolies fleurs au hasard des rues du village et même, pour notre plus grand plaisir, les pieds dans l’eau, sur la plage, étroitement serrés derrière le cimetière, sur la plage des pêcheurs. A côté des sommités, prisées de tous, comme Paco Fish, las Chichas ou Zapoté, il suffit d’ouvrir grand les yeux pour découvrir de délicieux endroits insolites où, pour quelques pesos, vous vous régalerez d’une cuisine couleur locale con arroz, abichuela, pollo o chivo guisado….. ou au bord de l’eau, de belles langoustes (en saison), des centollos, des camarones ou de délicieux poissons tout frais…..

Etape 3 . Nichés au cœur du village ou les pieds dans l’eau, les comedors, des petits lolos rigolos….

Histoire de prolonger l’instant, entre deux lolos, un salon de massage improvisé, vue imprenable sur l’océan…