Délicieusement locale, la plage des pêcheurs et son p’tit nouveau Le Sunset.

Des tas de petits lolos se sont installés dans ce ‘’barrio’’haut en couleurs, fait de plein de petites cabanes en bois, un joli bric-à-brac de constructions hétéroclites, jaune acidulé, orange pétillant, bleu mer turquoise, vert émeraude, blanc immaculé, etc…. posées sur le sable a deux pas de l’océan. En guest-star, Paco et son Pacomer, précurseur visionnaire qui a su en tout premier flairer le potentiel du lieu.

Cet endroit intemporel où se presse chaque midi une foule cosmopolite n’est pas sans rappeler l’ancien Village des Pêcheurs parti en fumée. On y déjeune sans chichi, au milieu d’un délicieux fouillis de barques de pêcheurs dans une ambiance bon enfant ou l’on n’hésite pas à s’interpeller de table en table, sans même se connaitre. Certes, le style nomade du décor joue un grand rôle dans cet engouement permanent, tout comme le marché aux poissons juste à côté, ou les badauds assistent, à chaque fois émerveillés, à l’arrivée, parfois rocambolesque, des pêcheurs locaux. Mais n’en oublions pas nos papilles pour autant. Comme entrée en matière, savoureuses salades de lambis, poulpes ou calamars, palourdes gratinées ou terrine maison suivis d’une farandoles de poissons tout frais, daurades corifères, mérous, candelos, carités et leurs petites sauces crémeuses aux oursins, crevettes ou beurre blanc. Dominicains, chiliens, vénézuéliens, français, haitiens vous concoctent avec amour et passion poissons tout frais, langoustes, cigales, crevettes, crabes de terre ou autres centollos aux envoûtantes saveurs Caraibes, riches en coco, gingembre, cilentrico, citron vert, curcuma, chinola …… Un pétillant festival de parfums juste sublimes.

Toute dernière recrue de ce petit paradis intemporel, et pas des moindres, Eddy et son Sunset.

Eddy c’est tout un poème. Il a fait ses armes à l’emblématique Vela Blanca avant que ne lui vienne l’idée de voler de ses propres ailes. Un caractère jovial, une bonne humeur à toute épreuve, un sourire ravageur et un vrai talent, un maître, en matière de cocktails, classiques ou tout droit sortis de son imagination colorée. La réputation de sa sublimissime pina colada a franchi les frontières, il n’est pas rare qu’on se la raconte dans les bistrots branchés de Montréal ou du vieux Quebec, même que parfois, on tente de l’imiter, et, ça le fait pas toujours. En compagnie de Bénédicte, il s’est confectionné un joli petit nid tout blanc, les pieds dans le sable où les amoureux d’authenticité aiment à se retrouver chaque jour plus nombreux. Sa cuisine qui fait la part belle aux poissons et crustacés, mais pas que, est à la hauteur de ses cocktails colorés, m’est avis que l’on n’a pas fini de parler de lui.  Le Sunset, c’est l’endroit rêvé pour vivre les mille et une sensations du Las Terrenas d’autrefois, un rendez-vous à ne pas manquer.

Au plaisir des épicuriens…

L’aventure a commencé par un simple mais judicieux service de commandes et livraisons et pourtant, depuis quelques mois, on ne parle plus que d’eux. DR’ Livery, créé par Charlie et Magalie, très amoureux de la République Dominicaine mais fidèles aux irremplaçables produits de la gastronomie française. Aussi, pas question lorsque Charlie posa pour de vrai ses valises à Las Terrenas il y a quelque 4 ans, de se priver de son petit péché de gourmandise. Et pour notre plus grand plaisir et celui de nos papilles, il en a même fait sa profession. Au début, en tâtonnant un peu, presque en catimini, il ne proposait qu’à ses seuls proches, ses relations son service de livreur des quelques douceurs-bonheur de son pays, quasiment introuvables au village mais disponibles au célèbre Carrefour de la capitale. Dès potron-minet, il sautait dans sa petite auto et partait, listes en main, sourire aux lèvres et fleur au chapeau pour faire ses courses à la capitale… Puis, le bouche à oreilles faisant son petit bonhomme de chemin, la clientèle s’est faite plus pressante, presque plus exigeante… Ca lui plaisait à Charlie cet engouement pour ce qui n’était au début qu’un simple concours de circonstances. Alors, avec Magalie sa compagne, ils ont réfléchi, se sont lancé dans l’élaboration d’une page Facebook richement illustrée, ont inventé des horaires de commande, de livraison, de paiement. Bref ont bel et bien créé une petite structure d’achats et livraisons, une sorte de super épicerie spécialisée dans les produits français et européens.

Restait le problème récurrent de la livraison des marchandises. Et l’idée jaillit autour d’un verre comme c’est souvent le cas sous nos tropiques. La Bodeguita del Vino, un petit bistrot sympa, un brin confidentiel, mais idéalement situé pile poil en face de la Banque Popular et de son vaste parking. Richard le maître des lieux, un vieux de LT comme on dit proposa à Charlie et Magali de créer un corner DR’Livery à l’intérieur de son bar. Le bel espace, clair et largement ouvert vers l’extérieur est aujourd’hui l’écrin parfait pour les subtils produits de Charlie. La déco est juste adorable, des nappes à carreaux, des fleurs presque vraies, quelques très jolis tableaux, de belles étagères bien achalandées. Les gourmands fromages français ou suisses aux noms prestigieux de Coulommier, Reblochon, Comté, Emmenthal, Roquefort, fromage à l’ail, aux fines herbes, au noix, à raclette, à fondue et même crème fraîche épaisse… se partagent la vedette à côte des succulents pâtés fermiers, mousses de canards, confits d’oie, saucissons à l’ail, rollmops, harengs à l’huile  ou encore petits lardons tout bons.

Un beau rayon de conserves, choucroutes, légumes extra fins, endives, cornichons, moutarde de Dijon, Taboulé à la menthe, olives vertes extra… et, pour les becs sucrés, une alléchante variété de chocolats, des madeleines longues, coquilles ou extra moelleuse, des biscuits cuillers pour vos tiramisu maison… bref tout ce qu’il faut pour faire frétiller vos papilles.

Et pour couronner le tout et accompagner le festin, une très belle gamme de vins français, rouge, blanc, rosé de Provence sans oublier l’emblématique Clairette de Die ou divers crémants secs ou rosés.

Bref, La Bodeguita del Vino et son corner DR’Livery, vous l’aurez compris est devenu en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire l’adresse incontournable des gourmets.

J’entends déjà les commentaires…’’à quoi sert de s’expatrier si c’est pour vivre comme en France’’’. Tsss, tsss, ceux-là n’ont rien compris. On peut adorer vivre dans un pays, aussi beau que la République Dominicaine en l’occurrence, apprécier ses habitants et sa cuisine et savourer le plaisir de succomber de temps en temps à ce qui fait le charme indéniable de notre pays par-delà ses frontières, sa sublime cuisine, sans en éprouver une quelconque honte.

Alors, sans modération, osez venir à la rencontre de toutes ces délicieuses gourmandises, Richard vous y accueillera, juste en face de la Popular et baladez-vous sur l’alléchante page Facebook DR’livery, vous y découvrirez toutes les clés du paradis.