Mon petit doigt m’a dit….

Après les douloureux événements cycloniques, Irma puis Maria, sans oublier les douloureux événements  » entre cycloniques  » nommés…. on ne sait trop comment, Las Terrenas se révèle dans toute sa splendeur, plus belle que jamais. La sublime végétation bousculée par ces périodes chahutées n’a jamais été si luxuriante. Un mois d’octobre particulièrement ensoleillé puis un début novembre plus bougon et humide, autant de facteurs propices au développement extraordinaires de nos arbres, de nos fleurs, de nos fruits. Dans le village, le maire a abandonné son idée saugrenue de détruire échoppes et marchands ambulants (https://dorislasterrenas.com/2017/05/23/la-magie-des-rue-cetait-avant/). Mais quelle mouche l’avait donc piqué ! Les petites cahutes de bric et de broc sont belles et bien là pour notre plus grand bonheur, leurs étals débordant de fruits sucrés et de légumes gorgés de soleil. Les « calles » fraichement refaites sont toutes pimpantes et, délicat bijou, au milieu de la calle principale, la belle boutique de Jordy, le  Taller de los Flores figure à elle seule le miracle de Noel. De fabuleuses fleurs fraîches, des compositions soyeuses, des tas de bibelots et d’objets de déco plus ravissants les uns que les autres, à poser, à suspendre, qui scintillent, qui étonnent, qui tintinnabulent…. J’adore.

La plage de Poppy a mal vécu l’histoire. En fait elle a disparu et la mer vient pratiquement lécher la route un peu cabossée. Adieu les petits kiosques mignons sur la plage, c’est le côté triste de cette douloureuse période. Mais, rassurez-vous, Sandro, les 3 Caravelles ou Alegria Café entre autres, restent à votre service et déploient toutes leur créativité, jour après jour, pour vous concocter avec beaucoup d’amour et de talent vos petits plats préférés. Las Ballenas a tenu bon et la plage est toujours aussi belle, les petits restos sont toujours là, La Voile Blanche s’apprête à un grand nettoyage d’avant Noel et nous a promis de rouvrir sa cuisine très bientôt. L’Eden est en pleine forme, beau et convivial tout comme la Ola et sa jolie Christine toujours souriante sans oublier Marc et Valérie du Thalassa aux petits soins de leurs clients et amis.

Mon petit doigt m’a dit que cette saison de Noel allait être rayonnante. D’ailleurs il suffit de regarder les réservations d’hôtels pour s’en rendre compte…. Beaucoup sont déjà bookés. Petit à petit, le sourire revient sur les visages crispés des acteurs du tourisme. Les restaurateurs font chauffer leurs fourneaux et leurs méninges, les boutiques commencent à s’habiller couleur « fêtes », et tout bientôt la jolie Terrenas en plata du Paseo, la ravissante bijouterie de Babette et Jean-Paul nous offrira son fabuleux décor de Noel, il lui va si bien. Lindo s’apprête à recevoir son container magique bourré de bonnes choses de « chez nous », des huîtres, du foie gras, du champagne, des noix et des mandarines et j’en passe et des meilleurs…. Les conchos sont fin prêts à vous transporter vers vos plages favorites ou vos restos chouchous. Cette année, pour que vous les reconnaissiez sans peine, ils arborent un irrésistible petit gilet tout vert et un collier avec leur numéro autour du cou….. Et, cerise sur le gâteau, plein d’avion arrivent directement à El Catey. Renseignez-vous vite, c’est la compagnie XL Airways qui assurent ces vols.

J’aime bien cette période un brin euphorique, et même si la neige nous fait défaut et que nos sapins ressemblent souvent à des cocotiers, la magie de Noel nous enveloppe nous aussi, le soleil et la mer en prime. Merci la vie.

Publicités

Pour le plaisir, cocos d’or à mes  restos chouchous ….. la suite….

 

D’abord, je voudrais bien préciser que ce petit tour d’horizons n’engage que moi, reflet de mes goûts, de mes envies. La liste n’est absolument pas exhaustive ni figée et ne concerne que les restos de jour.

La Ola

J’aime bien ce petit resto-bistrot sans chichi de Las Ballenas. La cuisinière dominicaine, la serveuse et Christine la patronne forment un trio parfaitement coordonné. L’endroit est mignon tout plein, vue mer, balayé par les alizés. On n’y souffre rarement de la chaleur même en ce moment de canicule tropicale. On y mange quoi ? Pas mal de choses. En ce qui me concerne, j’ai un petit faible pour l’aioli et le hamburger de poisson qui ressemble en mieux ou filet o’fish de ma jeunesse chez Mac Do. La mayonnaise maison est juste excellente. Les superbes plateaux de petites langoustes brésiliennes sont très prisés par les gourmets tout comme le très bon centollo. Et, il y a même des crêpes et des galettes bretonnes, normal, elle vient de là la jolie Christine !

Chez Sandro

On repasse rive droite, direction Popy. Chez Sandro, une telle institution que l’on n’en oublierait presque d’en parler et pourtant c’est l’un des plus anciens restaurants de Las Terrenas avec le même boss et presque les mêmes employés et la même qualité qui perdure. Deux ambiances, décontractée, les pieds dans le sable côté kiosque ou plus raffinée pour de belles soirées gourmandes côté véranda. Là, les belles tables sont nappées et impeccablement dressées. La cuisine fait la part belle à la viande, en fondue, filets, belles entrecôtes ou côtes de bœuf et la langouste y a acquis ses lettres de noblesse. Le dimanche quand il fait beau, c’est cochon grillé sur la plage ou grillade partie très généreuse.

Alegria Café

C’est le p’tit nouveau, pas loin de chez Sandro, juste à côté des 3 Caravelles. Un jeune couple sympa en provenance directe de Guadeloupe nous y propose une cuisine de là-bas, épicée et colorée comme il faut. Pour l’instant du Colombo de poulet, des acras trop bons, ou encore un blaff de gombos d’un autre monde. D’autres spécialités créoles sont vivement attendues. On y mange sur la très jolie plage ou sous le vaste palapa. Le rhum des Antilles françaises est juste divin en Ti’punch ou autre planteur aux fruits frais. J’adore !

L’Eden

De retour rive gauche. Je vous ai souvent de fois parlé de l’Eden, de sa plage qui à elle seule valide le nom, de sa bonne cuisine très variée et surtout de la gentillesse et du dynamisme de Pierre qui a repris les rênes de son établissement il y a un peu plus d’un an. Un must parmi les restos de plages.

La Vela Blanca

Mon chouchou ? Non, on ne peut pas dire mais j’apprécie au plus haut point le dynamisme de Thierry et de son équipe. Jamais il ne baisse les bras et n’hésite pas à se séparer de son personnel, de cuisine notamment, quand ça coince au portillon. Ses soirées sont mémorables même si je n’apprécie pas toujours son feu d’artifice (quand il ne fait pas flop….) qui énerve mes toutous. Sa plage est très belle et l’on s’y sent bien. Un vrai bonheur d’y siroter la pina colada d’Eddy, sans conteste la meilleure du village. La cuisine revisitée par son nouveau chef vaut le détour et ici, on aime la chanson française. « Il y a…. » comme du bonheur et de la joie de vivre dans l’air.

Et puis, sur la plage encore, il y a Mazel Beach, jolie plage, bel endroit un peu bohême et rapport qualité-prix imbattable. Dans le village, Willy et son Avventura reste fidèle à ses bons petits plats et ses menus au prix défiant toute concurrence. J’aime bien aussi le Bon Apétit de Michel qui fait d’énormes efforts pour nous proposer une cuisine différente ou à thème. Et puis, il y a tous les autres, au Village des Pêcheurs, petit clin d’œil à Jérôme et son Delicatessen à qui l’on souhaite plein de succès, ou la Terrasse de Denise que l’on ne présente plus…. Sans oublier, le merveilleux Porto, aux Balcons de l’Atlantique, certainement le plus bel établissement du pays. Raffiné au possible tout en étant d’une simplicité extrême, c’est juste magique et la cuisine, quoique simple y est bonne. On y vient toujours avec le même plaisir.

J’espère ne froisser personne et suis complètement prête à recevoir vos suggestions d’adresses négligées, insolites, différentes….. En tout cas Bon Appétit.

L’Avventura…..

On a retrouvé notre Willy…. Non pas qu’il se soit vraiment perdu mais là, il est bien en place dans un endroit charmant qui lui ressemble. Lui, c’est une figure de Las Terrenas que tout le monde connait et apprécie. Depuis de nombreuses années, et dans de nombreux établissements, en tant que chef ou patron, il s’évertue à faire frétiller nos papilles de sa cuisine gourmande et créative. Jamais simple de reprendre un resto et de le mener à la gloire, il y a l’emplacement, pas franchement glamour, puis on tâtonne, pizza, hamburger, plats traditionnels, puis on change, puis on revient en arrière. Puis…. Stop ! Ca y est, on y est. Depuis quelques temps, je n’entends parler que de lui. Donc, bien évidemment, curieuse, gourmande, gourmet, j’y vais.

Belle surprise, le resto est bien rempli…. Hou lala si j’en crois mes souvenirs ça risque de s’éterniser….. en attendant on s’installe juste devant la route, en face de la Banco Popular, pas franchement glamour, mais en même temps, pas dérangeant non plus, on y voit passer le tout LT, en auto, moto, quad ou à pieds et, ceux à pieds, pour la plupart entrent dans le resto, comme nous. Si l’on préfère se mettre plus à l’abri, si l’on est moins curieux que nous, on s’installe sur la terrasse couverte à l’arrière de l’établissement, un petit endroit relativement cosy et bien aménagé. Coups d’œil au tableau noir….un beau grand choix de mets fort appétissants : tomates mozza, nems, terrine, salade d’avocats, acras au manioc….. en entrée ; salade Cesar et ses frites maison, daube provençale, bœuf sauce piquante, porc au caramel, au cidre ou moutarde en plat principal…. Ça change régulièrement, seul le prix tout doux ne bouge pas : 250 pesos sans les taxes et le service pour une entrée et un plat ou un plat et un dessert. C’est dingue non ! Autre surprise, le service est au top et rapide avec ça (mauvaise langue va, je pensais en avoir pour des heures à attendre), à peine commandé, déjà servis. Et en plus, promis, juré, c’est délicieux, les nems sont croquants à l’extérieur, moelleux dedans, ma salade Cesar juste parfaite et mon Mimi délicat s’est régalé de son porc au caramel tendre et savoureux. J’oubliais, il y a aussi une belle carte de burgers, chicken, big bounty, bacon cheese, etc…. et même des vrais hot-dogs à partir de 70 pesos. La clientèle est très variée, touristes malins ou résidants gourmands. Nos voisins de tables, des habitués, nous apprennent que le soir c’est tout aussi génial, à côté d’une carte réduite composée de petits plats gourmets, un pizzaiolo de génie invente des pizzas d’un autre monde, fines et croustillantes.

Voilà une belle adresse à essayer d’urgence et à consommer sans modération. L’Avventura, face à la Banco Popular.

Bon Appétit…..

Sans titre-1
Bon Appétit, simple et efficace….c’est le nom que Michel, jeune cuisinier talentueux, très connu à Las Terrenas, a choisi pour son tout nouveau resto convivial situé dans le village. Une jolie facade en pierre, à quelques mètres du « pont d’Abundio », avant l’Ayutamiento. On pousse la porte et c’est le dépaysement assuré. Deux vastes salles bien aérées couvertes d’un superbe toit de caña, un mobilier simple mais joli, tout en bois de récup et deux fontaines qui nous bercent de leur douce musique tout au long du repas. Michel a délibérément voulu une carte alléchante mais limitée, qui change chaque jour. Elle fait la part belle aux cuisines du monde qui se disputent la vedette à côté de recettes traditionnelles francaises. Ce midi, au déjeuner, une succulente proposition à la saveur asiatique à se lécher les babines. Joliment présentées dans de très originales assiettes rectangulaires, les nouilles sautées à la Thailandaises étaient un pur régal. Des coques, un poisson délicat, des fruits juteux et des nouilles justes cuites et délicieusement parfumées. Oups, j’ai tout mangé….. Michel (le mien, mon Mimi pas le cuisinier), avec son appétit d’oiseau a, pour sa part boudé la blanquette de veau qui ne lui a pas été facturée, un beau geste commercial tellement rare par les temps qui courent. Au dessert, mousse au chocolat, génoise pommes, chocolat ou un riz au lait, moelleux, à l’authentique parfum de l’enfance. Les prix sont tout doux et le resto est ouvert midi et soir. Bon Appétit.

Sans titre-2

Plage La Vela Blanca….un avant-gout du paradis

Sans-titre-2
« Certificat d’excellence de Tripadvisor »….. et bien vous savez quoi, c’est bien mérité. Tout le monde connait ce petit resto-bar niché sur la plage de Las Ballenas. Un endroit délicieux, des voiles blanches, des tables blanches toutes pimpantes, des chaises longues confortables pour révasser des heures devant l’océan, un petit kiosque joli comme tout, un superbe terrain de pétanque, un WC avec vue hors du commun…..un cadre splendide, un patron attentionné, des employés au top. Les passionnés y viennent chaque jour pour jouer à la pétanque, à la belotte, pour refaire le monde ou boire un coup entre potes.

Thierry, le boss....il se bat avec un oursin récalcitrant

Thierry, le boss….il se bat avec un oursin récalcitrant

Sans-titre-3

Et les gourmets….. et bien les gourmets ne se lassent pas de s’extasier devant la savoureuse cuisine du chef Jean-Louis. Il faut dire qu’il y a du génie dans ses petits plats. C’est gouteux, délicat, varié et complètement différent. Mis à part les poissons très frais ou les crustacés tout juste sortis de l’eau, les grandes brochettes de viande tendre et les ribs inimitables, il adore revisiter les grands classiques.Prenez par exemple les harengs pomme à l’huile, bof vous allez me dire et bien non, Jean-Louis, dans sa petite case exotique les transforme sans en dénaturer la saveur et les métamorphose en une délicate gâterie gastronomique.

Jean-Louis le Chef

Jean-Louis le Chef

Chaque jour dans son menu à 380 pesos, il s’amuse, selon les arrivages du marché et de la marée à nous concocter une entrée stupéfiante et un plat tout en finesse et en saveur. Harengs pommes à l’huile d’un autre monde, mille-feuilles de légumes confits, une merveille de gouts et de textures, absolument exquis, solettes aux mille parfums, sardines au basilic ou kébab aux trois viandes, juste une perfection. Les petites faims choisiront une petite gourmandise à la carte toujours à prix tout doux et les becs sucrés ne resteront pas sur leur faim. Et pour couronner le tout, c’est son épouse lajolie Carole qui se fera un plaisir de vous servir et de vous expliquer la passion de son chef de mari. Comment je sais tout ca…. mais parce que j’y ai goûté, pardi…. un déjeuner mémorable.

Et la jolie Coco pour un déjeuner gourmand les pieds dans le sable

Et la jolie Coco pour un déjeuner gourmand les pieds dans le sable