Ma p’tite famille…

Ho lala, c’est un véritable déluge qui nous est tombé sur le museau. Du coup mon château de feuilles s’est senti mal, il a pris l’eau et mon ordinateur aussi. Noyé le bb. Plus rien à faire, même Ludo s’y est cassé le nez. Pas le choix, j’en ai un tout neuf, tout noir, tout beau et je peux enfin permettre à ma petite famille de rentrer de la calle. Ouf !

Après leur longue balade dans les rues du village, j’ai retrouvé Thomas, Mylène, Tess, Elliot et Raoul dans un de mes resto préféré. Et l’on a papoté, papoté… vous savez quoi, ils ont adoré leur immersion au cœur du village. Ils en parlent avec des étoiles dans les yeux et racontent à qui mieux mieux tout un tas d’anecdotes délicieuses. Vous vous en doutez, j’en suis ravie.

Leurs vacances sont loin d’être terminées et il leur reste encore tout un tas de choses à découvrir mais il faut faire un choix. Alors, ce sera les Haitises avec Nicolas puis une escapade en kayak avec Pinto, boss du Manati Water Sports. En attendant, je leur raconte mes chouchous, Beatrice de Corryb by Mahona, Josée de Laksmi shop, Jordi du Taller de los Flores, Babette et Jean-Paul de Terrenas en Plata. Du coup ils ont hâte de découvrir par leurs propres yeux les stupéfiantes merveilles de ces boutiques très tendance. En attendant, nous nous régalons des succulents petits plats de Sergio dans son adorable resto Sergio B., ludique et largement inspiré par la mer côté déco mais aussi côté assiettes où la cuisine fait la part belle aux précieuses douceurs de l’océan… Le Sergio B est sans conteste un bel endroit bourré de charme et de poésie. Fonds marins réinventés, aquariums géants plus vrais que nature où batifolent une ribambelle de poissons chatoyants, tout droit sortis de l’imaginaire d’artistes locaux. Tout près du ravissant bar à sushis, c’est une cambuse chic qui nous accueille, habillée de bois précieux, hublots rescapés d’un bateau échoué et percée fascinante d’un mur de pierre sur le plus beau des points de vue marin. Autour d’un vocabulaire simple et joyeux, l’humour en prime, la déco particulièrement soignée vous invite à la détente. Le raffinement est partout jusque dans les somptueuses toilettes aux larges fresques signées Alfredo Castillo. Seule ombre triste au tableau, la vue sur ce qui reste de l’ancien Village des Pêcheurs détruit par le feu il y a quelques mois. Un espace-décombre, comme une verrue dans ce paysage paradisiaque.

Mais il se fait tard, des bisous et l’on se sépare avec la promesse de se revoir très vite pour échanger nos impressions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.