Quand on touche à la Playa Rincon ! la rumeur enfle.

C’est l’une des plus belles plages du pays, voire du monde, un bijou.  Alors, c’est sûr, quand on y touche ça fait mal. Et voilà que dimanche dernier, la beauté naturelle de cet endroit presque unique en a pris un sale coup. Le soir…. La nuit…. Pourquoi justement à cette heure tardive ?  En catimini, plus de 150 cocos ont été abattus (plus de 200 m de côte), même pas proprement, même pas gentiment ou au moins avec respect, laissant place à un paysage désolé, des troncs à moitié coupés, saccagés, quelques pencas éparpillées, des bouquets de cocos orphelins. Mais que s’est-il donc passé, qui a permis ou exigé un tel massacre.

La rumeur va bon train. Valerio de Infos Diario qui n’a pas l’habitude d’écrire n’importe quoi soutient dans son édition du 7 avril que le Directeur Régional du Milieu Ambiant n’était pas du tout au courant de cette action de déforestation et que seul le Maire de Las Galeras a à répondre de cet acte que Ministère du Milieu Ambiant condamne. Pire, cette hérésie n’aurait été commise que pour satisfaire les désirs d’une poignée d’individus que nous connaissons bien, à Las Terrenas « Les Survivors » dont je vous ai longuement parlés l’an dernier alors qu’impunément, ils piétinaient une plage de ponte der tortues protégées. Tout ça pour les besoins d’une télé-réalité « bidon » !!!

 

« Director provincial de Medio Ambiente asegura corte de matas en playa Rincón fue autorizada exclusivamente por el síndico

CATEGORÍA: LOCALES PUBLICADO EL VIERNES, 07 ABRIL 2017 ESCRITO POR VALERIO DEL PEZZO – INFOS DIARIO

Tala de árboles en playa Rincón Tala de árboles en playa Rincón El director provincial de Medio Ambiente, Señor Negrito De León, aseguró a este director que los ocurridos en Las Galeras en la noche del pasado domingo ya está bajo investigación por parte del Ministerio de Medio Ambiente y puede concluirse con sanciones administrativas e/o legal contra el síndico de Las Galeras quien fue identificado como única persona que autorizó una compañía de producción de series televisivas a cortar matas en playa Rincón, una playa reconocidas entre las 10 más bellas del mundo.

De león afirmó que esta compañía de producción televisiva sí tenía permiso, otorgado por el Ministerio de Medio Ambiente, de grabar películas en la provincia Samaná, pero nunca esta institución le otorgó permiso para cambiar el escenario natural que esta península ofrece a locales, turistas y visitantes.

Dijo que el domingo por la noche, en esta playa, fueron cortadas 150 matas de coco y una cuarentena de mata de uva de playa.

Resaltó que en dicho lugar, el lunes, se podía ver un cartel de ¨Alcaldía trabajando¨ acompañado de una foto del síndico. »

Declaró que una comisión del Ministerio de Medio Ambiente de repente se trasladó en Las Galeras para averiguarse de la entidad del daño ambiental y de la identificación de los responsables del hecho.

Resultó que el síndico de Las Galeras, conocido como Pimpe, fue quien autorizó la tala de árboles sin consultarse con la autoridad competente.

Aclaró que el Ministerio de Medio Ambiente someterá el síndico a una sanción administrativa y/o una acción legal.

De otro lado, el director De León desmintió las voces que indicaban que una acción similar está siendo ejecutada en la playa Cosón del Municipio de Las Terrenas, donde Medio Ambiente está interviniendo en esta playa cortando únicamente las matas de coco que fueron declaradas en estados críticos y dañino, según el plan otorgado por el Ministerio de Medio Ambiente.

Je préfère penser que ce n’est pas possible et qu’un Maire responsable ne peut décemment pas abonder dans ce sens.

L’autre rumeur qui circule elle aussi serait que cette opération aurait été accomplie avec l’accord complet du Milieu Ambiant pour préparer la venue massive de touristes lors de la Semaine Sainte. Je vous laisse savourer ce texte d’anthologie, ridicule au possible émanant d’un ami du Maire de Las Galeras.

 

5 avril, 13:18

ATENCION GALERAS, PAIS Y EL MUNDO!!!

Anda circulando una noticia distorcionada, sobre los trabajos que se realizan en la « Playa Rincón », con motivo de la Semana Santa que se avecina, aparte de que son trabajos necesarios y permanentes para el buen mantenimiento de esa hermosa playa.

El Sábado anterior, hubo una reunión en la cual participó el Ministerio de Medio Ambiente (ahí les incluyo el video), y se acordó sanear la playa para recuperarla, aparte de que se prepara para recibir a todos los bañistas de la Semana Mayor.

Dentro de esos trabajos, se acordó la eliminación de algunos árboles (que estan muy cerca de las costas y que representan un peligro), para ser reemplazados, por árboles de almendra y uva de playa.

Recuerden que una playa libre de arbustos, donde se puedan esconder mal-intencionados, es una playa segura.

La intención de todo esto ha sido la de mejorar nuestras playas, para que todo el que la visite se lleve la mejor impresión…Trabajos que NUNCA se habían hecho en ninguna gestión anterior, porque estábamos carentes de autoridad y quien le duela lo nuestro.

En la foto, pueden ver el resultado…Una playa linda, hermosa y segura para todos.

Porque nosotros SI podemos!!!

En gros, les cocotiers étaient dangereux par leur proximité de l’océan (peut-être mais 150 quand même, ça fait beaucoup d’un seul coup) et aussi parce que des gens mal intentionnés pouvaient s’y cacher et détrousser les paisibles touristes sur la plage….. Ce serait drôle si ce n’était pas si triste et définitif.  Il termine son pamphlet  avec la photo ayant suscité l’émotion de partout en disant « sur cette photo vous pouvez voir le résultat…. Une plage belle et harmonieuse, et offrant la sécurité pour tout le monde. »

Ce n’est pas un gag, c’est un cauchemar.

Cependant, dans l’immédiat, aucune autre info n’étant parvenue jusqu’à nous, nous ne pouvons que déplorer un tel acte et attendre les vraies explications.

Publicités

A quelques encablures de Las Terrenas, la magie des plages de Las Galeras.

las galeras

Tout au bout du bout de la péninsule de Samana, quand la route s’arrête là où commence la plage et qu’elle vient buter contre l’océan, on est arrivé au bout du monde, on est arrivé à Las Galeras. Petit village authentique, Las Galeras est encore épargné par le tourisme de masse, même si, depuis quelques années, il a le vent en poupe et se développe à petits pas. Hôtels et restos de qualité fleurissent çà et là, tout comme les centres sportifs, équitation, plongée…. Il faut dire que cet endroit est bourré de charme. Situé à l’écart du monde, à une vingtaine de kilomètres de Samana, on y arrive par une route qui a connu des jours meilleurs mais qui traverse de superbes paysages, océan sauvage ou tranquille, végétation tropicale et adorables petits villages hauts en couleurs. Le hameau est composé de quelques maisons flanquées de cocotiers, son atout charme, sa plage de sable blanc et ses eaux limpides, véritable toile de maître peinte dans des tons délicats de verts, de bleus, d’or où paraissent, indolentes, quelques barques de pêche typiques. Délicieux havre de paix, Las Galeras ressemble fort à un paradis exotique propice à la nonchalance et à la détente maximum à savourer en amoureux ou en famille. Ah oui, sur place, n’oubliez pas de faire un petit tour à l’aquarium naturel Kaio (du nom de son créateur japonais). Kaio est un parc récréatif et écologique, conçu pour protéger la vie marine et observer les poissons dans leur environnement naturel à 300 mètres de la plage de l’hôtel Grand Paradise Samana .

las galeras2

Des plages d’exception

C’est juste à côté de Las  Galeras que se cache une des plus belles plages du monde, Playa Rincon aux eaux turquoises et cristallines. 5 km de bonheur entourée d’une végétation exubérante.

rincon rincon2 rincon3

Pour rejoindre Rincon en auto, il vous faudra emprunter une piste caillouteuse mais praticable de plusieurs dizaines de kilomètres. En chemin, n’hésitez pas à vous arrêter à l’Iguanario.

guanouyUne belle initiative visant à protéger l’iguane, en voie de disparition dans la région. Vous y observerez quelques specimen d’une espèce endémique l’iguane rhinocéros et y reconnaîtrez peut-être Guanou, un iguane aussi beau qu’intrépide (d’une autre espèce, plus colorée) qui, pendant quelques années avait élu domicile en toute liberté dans mon jardin. Malheureusement, avec le temps, Guanou devenait de plus en plus sociable et mes chiens de moins en moins à son égard. Et, pour qu’il ne finisse pas sous leurs crocs, j’ai dû me résoudre, la peine au cœur, à le conduire dans ce lieu juste fait pour eux.

fronton

Playa Fronton, sauvage et fantastique, des eaux transparentes et chaudes abritent une faune extraordinaire. Playa Fronton, petit bijou exotique, est célèbre pour ses incroyables roches de marbre blanc.