Les escapades gourmandes de Domy et Gary: le Baraonda

Elle, c’est Domy. Petite soixantaine, resplendissante, dynamique et…. Gourmande. Après une vie professionnelle très active et plutôt épuisante, elle est venue se reposer à Las Terrenas. Bien sûr elle en est tombée amoureuse et a décidé d’y déposer ses valises…. Elle y a rencontré l’homme de sa vie et en prime un amour de petit bout de chou de chien…. Gary, la prunelle de ses yeux, sa compagne au quotidien qui, ravie, partage avec un bonheur non dissimulé ses escapades gourmandes.

Domy s’est prise d’une passion pour le moins étonnante, originale en tous cas… découvrir à travers les petits déjeuners ou simplement en passant prendre un verre, les différents hôtels et restaurants emblématiques du village. L’envie m’est venue de vous faire partager ses pérégrinations gourmandes, histoire parfois de replonger dans des balades personnelles inoubliables.

Aujourd’hui, au cœur du prestigieux Alisei, le Baraonda

Sans conteste, l’Alisei est l’un des plus agréables endroits pour passer de délicieuses vacances à Las Terrenas. Face à l’océan, des appartements confortables éparpillés autour d’une majestueuse piscine, un service hôtelier impeccable, un magnifique SPA, des cours de yoga dont la réputation n’est plus à faire et, cerise sur le gâteau le Baraonda, son superbe resto. Ici, la cuisine fusion tendance Méditerranéo-Caraibe fait frétiller les papilles des gourmets les plus exigeants. Quant aux copieux et succulents petits-déjeuners, ouverts à tous, leur réputation a largement franchie les frontières du village.

Domy nous dit :

J’ai eu envie d’un petit déjeuner face à la mer, au restaurant le Baraonda, à l’entrée de l’hôtel Alisei.

L’endroit est sympathique avec une belle terrasse donnant sur la plage.

L’intérieur de la salle est gai et plein de couleurs vives qui contrastent avec les tables rondes extérieures, beiges.

Le buffet impressionnant, disposé sur 2 grosses tables en bois, regorge de pains tout frais, d’appétissants gâteaux, de viennoiseries, cakes, et pudding, ainsi que de charcuteries, fromages et plats chauds. Un cuisinier est présent pour préparer à la demande pancakes ou omelettes dont vous composez la garniture.

Je n’ai pas eu tant d’appétit, mais ce que j’ai dégusté était bon et frais.

Jolie Gary quant à elle, a lorgné sur mon assiette et s’est régalée d’un mini croissant.

Le jus d’ananas était délicieux, et j’ai copieusement saupoudré mon café de cannelle mise à disposition sur un des comptoirs.

Un moment tranquille et relaxant avec une jolie vue.

Publicités

Les escapades gourmandes de Domy et Gary: le Kaliste

 

Elle, c’est Domy. Petite soixantaine, resplendissante, dynamique et…. Gourmande. Après une vie professionnelle très active et plutôt épuisante, elle est venue se reposer à Las Terrenas. Bien sûr elle en est tombée amoureuse et a décidé d’y déposer ses valises…. Elle y a rencontré l’homme de sa vie et en prime un amour de petit bout de chou de chien…. Gary, la prunelle de ses yeux, sa compagne au quotidien qui, ravie, partage avec un bonheur non dissimulé ses escapades gourmandes.

Domy s’est prise d’une passion pour le moins étonnante, originale en tous cas… découvrir à travers les petits déjeuners ou simplement en passant prendre un verre, les différents hôtels et restaurants emblématiques du village. L’envie m’est venue de vous faire partager ses pérégrinations gourmandes, histoire parfois de replonger dans des balades personnelles inoubliables.

 

Aujourd’hui: Le Kaliste, un havre de paix au décor épuré et à la cuisine colorée.

C’est au beau milieu d’une véritable oasis aux mille pelouses impeccables, aux massifs fleuris, à la piscine jolie et limpide que Valérie a choisi de nicher son petit restaurant, Le Kaliste. La résidence de l’Aligio est belle et raffinée, elle inspire au calme et à la douceur de vivre. Le resto est chic dans sa discrétion, sobre, élégant et la cuisine de Valérie, venue d’horizons divers, pleine de saveurs et de couleurs…

Pas de carte, mais, appuyées contre le mur de grandes ardoises aux suggestions gourmandes font la fière. Et, elles ont raison de parader, plats, menus et tarifs affichés ont de quoi faire saliver ceux qui s’aventurent à les regarder. Il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les appétits. Salades gourmandes, pâtes crémeuses ou à la tomate, aux crevettes, ceviches délicatement parfumés. Valérie réussit avec brio le pari de faire le lien entre la tradition bistronomique, les spécialités locales et la cuisine asiatique de haut vol. Les inconditionnels de la bonne viande aimeront le succulent filet de bœuf juste saisi à la plancha avec sa petite sauce au choix ou le bel éventail de pétales de filet de bœuf, roucoula et minces feuilles de parmesan ou encore le sublime poulet thai. Les crevettes au gingembre, miel, juste pimentées à la perfection, sont une tuerie et je ne vous parle même pas des pâtes chinoises au poulet, j’ai cru mourir de bonheur en les dégustant. Mais c’est pas tout, la jolie dame pousse le vice jusqu’à proposer une ardoise de desserts plus alléchants les uns que les autres. Crème brûlée, tarte au citron, riz au lait au caramel salé, délicate mousse au chocolat, tiramisu, nougat glacé et pour ceux qui se refusent à choisir, un café gourmand…. heu…. Vraiment gourmand. Un superbe endroit, une super bonne femme et une cuisine gourmande, différente, à la qualité constante. Bravo Valérie, à très vite !

Pour le coup, l’escapade fut plus que chaotique, démarra mal, mais se termina en apothéose.

Après 2 tentatives infructueuses à la Ola et à Las Playas del mar (plus du tout ou trop peu de clients pour faire des petits déjeuners) je me suis rendue au restaurant le Kaliste.

Devant la belle piscine au coeur de l’appart hôtel Aligio, le restaurant de Valérie propose des petits déjeuners pour tout public. Je connaissais déjà le Kaliste et Valérie pour sa cuisine savoureuse et ses gâteaux à tomber, mais je n’avais jamais testé le buffet du matin.

Composé de toutes sortes de pains et petites viennoiseries, d’un pudding délicieux, de fruits et jus naturels, ainsi que d’omelettes et oeufs brouillés, il est coloré, bon et copieux.

Gary quant à elle, a dévoré un mini croissant !

Le prix de 450 pesos qui m’avait été annoncé à mon arrivée, s’est réduit à 300 car je n’ai pas consommé des oeufs.

Un bon moment bien agréable dans un joli cadre !

Les escapades gourmandes de Domy et Gary… La Paneria Italian Bakery

 

C’est l’endroit du moment. Le lieu où l’on se doit à tout prix de passer, histoire de voir et d’être vu, histoire de boire un café, un cappuccino ou, pour les plus audacieux se régaler d’un copieux et inimitable gourmand petit déjeuner. La Paneria Italian Bakery a élu domicile Puerto Plaza, sur le pont inférieur du beau bateau. Et, depuis son ouverture, l’établissement comme le dit si bien Domy fait terrasse pleine. Le lieu est agréable, il y a des places de parking à volonté, c’est confortable, on voit la mer et l’on est sûr d’y rencontrer le tout LT.

Question petit dej’, c’est le must. Un choix époustouflant de bonne viennoiserie et pâtisseries à affoler les papilles. Incorrigible gourmande, Domy s’y est rendue avec sa compagne Gary, elle nous raconte une mémorable expérience gustative des étoiles plein les yeux….

Cette fois ci, j’ai eu envie d’un petit dej très gourmand…

Récemment installée à Puerto Plaza (le barco) la Paneria italian fait terrasse pleine tous les matins.

Avec sa belle viennoiserie aux parfums de l’Italie, la vitrine fait déjà saliver : croissants croustillants nature, ou garnis de crème, de chocolat, ou de confiture, savoureuse focaccina, petits gâteaux en pâte feuilletée caramélisée ou pâte à choux, généreusement fourrée de chocolat ou vanille, mignonnes meringues dorées et cuites à point, palmitos croquants…..C’est régressif mais totalement délicieux.

Avec un capuccino et un jus naturel de mangue, je me suis régalée pour 260 pesos (~4,50€/personne). Gary était aux anges et moi aussi….

Les escapades gourmandes de Domy et Gary

 

Elle, c’est Domy. Petite soixantaine, resplendissante, dynamique et…. Gourmande. Après une vie professionnelle très active et plutôt épuisante, elle est venue se reposer à Las Terrenas. Bien sûr elle en est tombée amoureuse et a décidé d’y déposer ses valises…. Elle y a rencontré l’homme de sa vie et en prime un amour de petit bout de chou de chien…. Gary, la prunelle de ses yeux, sa compagne au quotidien qui, ravie, partage avec un bonheur non dissimulé ses escapades gourmandes.

Domy s’est prise d’une passion pour le moins étonnante, originale en tous cas… découvrir à travers les petits déjeuners ou simplement en passant prendre un verre, les différents hôtels et restaurants emblématiques du village. L’envie m’est venue de vous faire partager ses pérégrinations gourmandes, histoire parfois de replonger dans des balades personnelles inoubliables.

 

L’hôte du jour:

Le porto, un joyaux à l’état pur.

Et, pour vous rafraîchir la mémoire, une petite balade dans cet endroit unique que j’avais eu le plaisir de vous faire découvrir en février 2017

Quand on a la chance de recevoir la visite d’amis lointains, d’une amie venue de loin, on en profite pour refaire le tour du paysage et redécouvrir des endroits un peu oubliés. Ce fut le cas du sublime Porto, sur la belle plage de Portillo, à quelques mètres de la mer. Avez-vous déjà vu quelque chose d’aussi beau, d’aussi raffiné, d’aussi chic tout en restant terriblement bohème. La déco est juste sensationnelle, tendance indo-africain-asiatico-caraibes, savant mélange de matières nobles et belles et chères et de délicieux cadeaux de la nature, de grandes, somptueuses poteries délicates et de bois flotté, de belles tentures soyeuses et de rideaux de coquillages et de graines. Une armada de petits bateaux colorés a décidé de toiser l’océan tout proche, de le prendre de haut et se pavanent suspendus au superbe plafond. Les coins repos moelleux et cocooning se multiplient à l’infini, le teck réchauffé de jolis coussins joue la vedette à côté d’autres bois exotiques remarquables, de meubles en résine très tendance ou de l’osier naturel. La terrasse, près du beau bateau bleu déguisé en bar splendide est posée sur le sable fin de la magnifique plage ourlant l’océan aux eaux chaudes et cristallines. Par ci, par là, des chaises longues, des parasols, élégant mobilier de plage de bois et de paille invitent à la paresse. Le beau parquet délicatement teinté du resto repose sur des pilotis, les tables sont joliment dressées et, clou de la visite, les toilettes sont à tomber raides….. Nous n’avions prévu que d’y prendre un verre, retenues ailleurs pour le déjeuner. Ce fut un moment très agréable dans un décor absolument divin sans aucune faute de goût. Un vrai régal pour les yeux. Ca y est j’en suis amoureuse. J’adore!!!!!

Et, comme ce jour-là, nous n’avions pas pu déjeuner dans ce superbe endroit, j’y suis retournée hier, avec Mimi et Tatoo. D’abord, je ne vous raconte pas l’angoisse pour sortir Mimi de son triangle magique et quotidien Paseo, XO, Voile Blanche, il a fallu négocier et, le pire, c’est que pour Tatoo, c’est pareil, arrivé au Porto, indifférent aux merveilles qui l’entouraient, monsieur Tatoo faisait la gueule. Oh…. pas pour longtemps! Une petite Caipiroska pour commencer (Ca nous a rappelé Rio et plus précisément Copacabana où, tout le long de la plage, des tas de petits kiosques proposent des caipiroska surgelées… mais oui …..avec vodka et non cachasa….. on en était restés bouches bées….) . Donc, petite caipi, coup d’oeil à la carte! Rien d’extraordinaire, mais des propositions originales et appétissantes. Des pizzas, des pâtes, les éternelles dorades mais aussi des tapas plutôt sympas. Boulettes sauce piquante, dés de poulets et poissons croustillants, anneaux de calamars frits et, pour nous, ce fut jambon serano, juste sublime, et melon frais, sucré à point puis, histoire d’y goûter, tempuras de légumes, courgettes, aubergines, oignons et leur petite sauce délicate. C’était frais, savoureux, copieux, parfait pour un déjeuner tout à fait dépaysant, les pieds dans l’eau dans un endroit magique.

Alors les mauvaises langues, cessez vos commérages, non seulement Le Porto est un endroit d’exception pour son décor extrêmement raffiné dans ses moindres détails, mais la carte, à côté des classiques habituels communs à tous les restos de plages proposent de vrais originalités. Moi, j’ai adoré ce dimanche hors du temps.

Domy et Gary, tout émoustillées par cette première découverte en sont restées bouche bée. Il faut dire que cet endroit a du chien…. heu je voulais dire a de l’allure. En fait, c’est juste sublime, dedans, dehors, au sol, au plafond… même les toilettes sont d’un raffinement extrême. Nos deux demoiselles, confortablement installées dans des coussins moelleux, face à un panorama éblouissant ont apprécié à sa juste valeur la douceur d’un tel moment hors du temps. Domy a savouré son délicieux jus de fruit frais et Gary sa petite tasse d’eau glacée. Les mots leur ont manqués, remplacés par des photos pour le moins éloquentes….. Belle escapade gourmande.

Le Tropik bowl de Sabrina: saveur et santé au rendez-vous

Hello…. il y a quelques temps je vous parlais d’un p’tit coup d’coeur bourré de vitamines, Tropik bowl, créé par la pétillante Sabina. Heureuse mais trop à l’étroit dans son petit nid douillet, la belle a décidé de prendre le taureau par les cornes et de changer d’adresse. Rassurez-vous, il n’y a que l’adresse qui a changé…. Vous la retrouverez donc dès lundi 14 octobre à la place du délicieux Lafel, Beach garden plaza, juste à côté du non moins délicieux Catrina. Un endroit à découvrir d’urgence. Ah oui, du coup, Tropic Bowl est également ouvert le soir….

 

Serait-ce de ce joli parcours atypique, fait de belles rencontres et de doux souvenirs, qui l’a fait naître en Tunisie, puis grandir en Ethiopie, avant de s’installer au Canada que lui vient cette envie irrépressible de créer des mélanges subtils ; d’associer dans ses bols gourmands, dans ses smoothies délicats le doux et le piquant, le sucré et le salé, l’amer et le suave, le croquant et le fondant…. Serait-ce de cette vie bohème heureuse que lui vient le goût du chic simple, du dépouillé chaleureux, le goût du sain, du bon et du beau….

Sabrina

Sabrina, jolie jeune femme, pétillante et dynamique affiche déjà une vie bien remplie. Après une enfance et une adolescence insouciante en Ethiopie à l’incroyable richesse culturelle, c’est au Canada que la jolie dame a démarré sa vie d’adulte. D’emblé, séduite par ce nouveau pays au caractère jeune mais bien trempé, à son image, elle se lance à fond dans la gestion de bars, de restos, de boîtes de nuit. Elle aime la décontraction de Montréal où elle a fait son petit nid et raffole tout particulièrement de ces parenthèses sympas entre copains à grignoter une nourriture succulente, mélanges subtils de plein de choses délicieuses intimement mélangées dans de grands bols gourmands. Là-bas on les appelle les salade bowls et l’on en trouve à chaque coin de rue. Une véritable frénésie s’est emparée des québécois pour cette nourriture simple, saine et succulente.

Las Terrenas

C’est à Las Terrenas que son papa a décidé de poser ses valises pour le plus grand bonheur de Sabrina qui adore ce petit coin de paradis à 3 heures de son chez elle. Très attentive à la qualité de ses repas, elle déplore cependant le manque cruel de resto diététique offrant la nourriture saine et naturelle évidente au Québec. Jamais en mal de créativité, il lui vient alors une idée…. Et si….. Et si elle créait à Las Terrenas un petit endroit rien qu’à elle, un petit resto différent offrant à ses hôtes des produits bio, naturels, savoureux, surprenants, à tout petit prix…. L’idée a fait son chemin et, après de longs mois d’essais de recettes, de mélanges audacieux, de recherche de fournisseurs, de recherche de local…. Tropik Bowl est né.

Tropik bowl à Las Terrenas

C’est Calle Carmen, juste avant le pont d’Abundio, dans la maison de Doumé que Sabrina a implanté son nouveau bébé. Une façade coloniale-créole blanche ornée de grosses fleurs colorées, deux niveaux et de grandes ouvertures pour un espace hyper lumineux. La cuisine s’invente au rez de chaussée et les petits plats ou les délicieux smoothies onctueux se dégustent à l’étage. La déco est sobre, faite de récupération, elle fait la part belle au blanc et au bois comme le superbe plancher vernissé. Le plastique y est banni tout comme l’est à la cuisine le sucre, le pain blanc et le lait de vache avantageusement remplacé par le lait d’amande, de soja ou de cajou tellement onctueux. Au menu un melting-pot santé hyper vitaminé, légumes, fruits, graines, épices, salades gourmandes salées ou sucrées ou salées-sucrées dans des bols ou sous forme de wrap à choisir sur le tableau noir ou à inventer soi-même ; mais aussi des smoothies sexy osant le mariage improbable betterave, gingembre, carotte, ananas et miel ou encore comme le Garden fraîcheur de la menthe, fraise, concombre arrosé de sirop d’agave. Les salades portent les jolis noms d’Habibi, un délice vegan ou encore Chicken Honey Moon ou Water fusion…. Je papote, je papote et j’en oublie de vous dire, en aparté, que tous les produits bio, naturels proviennent du Canada quand ils ne sont pas cultivés dans la région et que, très soucieuse du bien être de sa clientèle, Sabrina se propose d’établir des plan-santé de 15 jours, personnalisés, histoire de se remettre en forme à l’approche de l’été ou de perdre quelques kilos superflus.

Tropik Bowl, un petit endroit bien sympa et différent pour petits déjeuners et déjeuners vitaminés dont l’adresse se chuchote déjà en catimini, à découvrir d’urgence.

Alfredo, passion cuisine

publi-reportage

Il nous vient tout droit du Vénézuela. Tout droit, enfin pas vraiment car si c’est bien à Caracas, sa ville natale, qu’Alfredo a fait ses premiers pas en cuisine, c’est en bourlinguant à travers le monde que ce chef atypique a sublimé une cuisine subtile, riche de mille saveurs. Et, si l’art culinaire constituait à lui seul une excellente raison de voyager ? De son périple gustatif à travers l’Europe, l’Asie, l’Amérique, Alfredo le baroudeur a ramené dans son grand sac à idées un concept innovant : la cuisine itinérante.

Depuis plus de 3 ans, l’insatiable globe-trotter a posé valise et mallette à couteaux à Las Terrenas. Chef à domicile réputé, il croule sous les réservations. Anniversaires, événements, fêtes ou simplement envie irrépressible de bien manger, les occasions sont bonnes pour faire appel à son talent et à sa générosité. Car, en plus d’être excellent dans son art, Alfredo est une délicieuse personne, tellement en osmose avec sa passion qu’il n’a de cesse de la partager avec le plus grand nombre. Au cours de notre papotage à bâtons rompus, histoire de mieux le connaître, je lui ai demandé s’il était marié. Sans aucune hésitation il m’a répondu, presque sans sourire : « oui avec la cuisine ».

Mais, ce passionné, habitué au faste et à la rigueur des restaurants étoilés du Vénézuela ou d’Espagne où il a officié avec brio mourrait d’envie, malgré son emploi du temps surchargé d’ouvrir un restaurant. Discussion avec des amis du métier partageant sa philosophie, Jorge, Anneli, Ray. L’idée est lancée, l’endroit est choisi, le resto est ouvert. C’est face à la mer, autre passion commune, qu’Alfredo et ses amis viennent d’ouvrir un ravissant petit restaurant sur l’exquise plage des Pêcheurs. Son nom à lui seul est tout un poème « el quinto coño »…. Une dénomination qui peut surprendre, voire choquer mais qui signifie tout simplement « endroit isolé, caché, presque inconnu ». Belle entrée en matière pour des cuisiniers atypiques qui veulent sortir des sentiers battus en proposant des plats préparés avec amour à partir de produits de qualité extrême, cuisinés avec justesse et un maximum de saveurs. Les chefs se partagent les fourneaux avec beaucoup de complicité et de bonne humeur. La carte fait la part belle aux produits de la mer, poissons, crevettes, langoustes….. et les assiettes somptueuses, élaborées avec raffinement et délicatesse sont de véritables tableaux à dévorer.  Et puis, au gré de l’envie des chefs et de la vôtre, une soirée à thème est imaginée. Elle démarre très tôt et se termine très tard, comme ce vendredi, où le Japon était à l’honneur dans vos assiettes au son jazzy de la Nouvelle Orléans.

El quinto coño, la nouvelle adresse incontournable qui se chuchote d’oreille en oreille parmi les fins gourmets.

Un dimanche à La Plage….

Léo à La Plage.

D’abord, l’endroit est absolument sublime!

A la pointe de la plage des pêcheurs, les jolies tables de La Plage un brin bohèmes se partagent la vedette avec les barques colorées. Un ravissant bar convivial est pris d’assaut, histoire de ne pas perdre de vue l’habitude locale de prendre l’apéro, en attendant de goûter à l’exquise et déjà célèbre cuisine du jeune chef Guillaume. Il faut dire que malgré son jeune âge et son allure décontractée, Guillaume a de quoi être fier de son parcours sans fausse note au cours duquel, il a, avec brio, tutoyé les plus grand, à l’instar d’Alain Ducasse, son maître et son modèle. Bien décidé à profiter de la vie, de sa compagne Sarah et de son adorable petit garçon, il a pris la décision de relâcher un peu la pression suscitée par l’exigence de la cuisine de haut niveau et de prendre quelques années « presque » sabbatiques, entouré de sa petite famille. Il a posé ses valises à Las Terrenas et, pour notre plus grand bonheur, au hasard d’une rencontre avec Dominique, adorable résident de longue date au parcours atypique, l’idée est venue, comme une évidence de créer un petit resto sympa, les pieds dans l’eau mais avec une cuisine raffinée, inspirée des produits du terroir et de la mer, mais sortant des sentiers battus.

Allergiques, au beau, au bleu, au doux, au bon….. s’abstenir….

La Plage est née, sur la délicieuse Plage des Pêcheurs!

Guillaume est aux fourneaux et la jolie Sarah en compagnie de Dominique, s’occupe d’une clientèle totalement sous le charme. Quelques plats d’exception s’affichent sur un grand tableau noir tandis qu’un plat du jour, exotique et gourmand nous est proposé sur une ardoise d’écolier. Au menu Carpaccio de crevettes et mangue sur lit de roquette sauce vierge, Tartare de dorade à la verveine huile d’olive basilic chantilly Wasabi ou encore Aubergine grillée menthe et mozzarella. Le filet de dorade snacké au sésame sur risotto de légumes et son fumet de poisson est une tuerie, tout comme le filet de bœuf grillé hyper tendre et son jus juste divin et ses craquantes petites pommes rissolées. Les amateurs raffoleront du véritable burger au barbecue avec son excellent pain maison. Les desserts ne sont pas en reste et, les prix sont tout doux.

La plage est ouverte chaque jour pour le déjeuner sauf le mardi et, vendredi, samedi et dimanche toute la journée.

Allergiques au beau, au doux, au bleu, au bon….. s’abstenir….