Tout en tendresse et en raffinement, La Terrasse, un concentré de câlins.

C’est dingue, on est tellement habitués à savoir que c’est un endroit sublime que l’on oublie d’y aller…. Et pourtant, nulle part à Las Terrenas on ne peut rencontrer une telle concentration de tendresse, de raffinement, de câlins…. Tout, du sol patiné en bois blanc au plafond, en passant par les exquises suspensions cristallines, les délicates décos de Noel, jusqu’aux élégantes corbeilles de pain, tout est réuni dans ce petit nid douillet posé sur la plage pour que nos yeux pétillent de bonheur et nos papilles frémissent de joie. Car non seulement, Denise et son équipe intemporelle nous accueille dans un décor magique, mais les spécialités proposées sont largement à la hauteur de nos espérances. Les croquettes de bacalao sont moelleuses à souhait et le calamar à la plancha juste une tuerie. Merci d’apporter tant de soins à ce bel établissement dont la réputation n’est pourtant plus à faire. La griffe d’une vraie professionnelle.

La Terrasse . Pueblo de los Pescadores.

Publicités

Pour le plaisir, cocos d’or à mes  restos chouchous ….. la suite….

 

D’abord, je voudrais bien préciser que ce petit tour d’horizons n’engage que moi, reflet de mes goûts, de mes envies. La liste n’est absolument pas exhaustive ni figée et ne concerne que les restos de jour.

La Ola

J’aime bien ce petit resto-bistrot sans chichi de Las Ballenas. La cuisinière dominicaine, la serveuse et Christine la patronne forment un trio parfaitement coordonné. L’endroit est mignon tout plein, vue mer, balayé par les alizés. On n’y souffre rarement de la chaleur même en ce moment de canicule tropicale. On y mange quoi ? Pas mal de choses. En ce qui me concerne, j’ai un petit faible pour l’aioli et le hamburger de poisson qui ressemble en mieux ou filet o’fish de ma jeunesse chez Mac Do. La mayonnaise maison est juste excellente. Les superbes plateaux de petites langoustes brésiliennes sont très prisés par les gourmets tout comme le très bon centollo. Et, il y a même des crêpes et des galettes bretonnes, normal, elle vient de là la jolie Christine !

Chez Sandro

On repasse rive droite, direction Popy. Chez Sandro, une telle institution que l’on n’en oublierait presque d’en parler et pourtant c’est l’un des plus anciens restaurants de Las Terrenas avec le même boss et presque les mêmes employés et la même qualité qui perdure. Deux ambiances, décontractée, les pieds dans le sable côté kiosque ou plus raffinée pour de belles soirées gourmandes côté véranda. Là, les belles tables sont nappées et impeccablement dressées. La cuisine fait la part belle à la viande, en fondue, filets, belles entrecôtes ou côtes de bœuf et la langouste y a acquis ses lettres de noblesse. Le dimanche quand il fait beau, c’est cochon grillé sur la plage ou grillade partie très généreuse.

Alegria Café

C’est le p’tit nouveau, pas loin de chez Sandro, juste à côté des 3 Caravelles. Un jeune couple sympa en provenance directe de Guadeloupe nous y propose une cuisine de là-bas, épicée et colorée comme il faut. Pour l’instant du Colombo de poulet, des acras trop bons, ou encore un blaff de gombos d’un autre monde. D’autres spécialités créoles sont vivement attendues. On y mange sur la très jolie plage ou sous le vaste palapa. Le rhum des Antilles françaises est juste divin en Ti’punch ou autre planteur aux fruits frais. J’adore !

L’Eden

De retour rive gauche. Je vous ai souvent de fois parlé de l’Eden, de sa plage qui à elle seule valide le nom, de sa bonne cuisine très variée et surtout de la gentillesse et du dynamisme de Pierre qui a repris les rênes de son établissement il y a un peu plus d’un an. Un must parmi les restos de plages.

La Vela Blanca

Mon chouchou ? Non, on ne peut pas dire mais j’apprécie au plus haut point le dynamisme de Thierry et de son équipe. Jamais il ne baisse les bras et n’hésite pas à se séparer de son personnel, de cuisine notamment, quand ça coince au portillon. Ses soirées sont mémorables même si je n’apprécie pas toujours son feu d’artifice (quand il ne fait pas flop….) qui énerve mes toutous. Sa plage est très belle et l’on s’y sent bien. Un vrai bonheur d’y siroter la pina colada d’Eddy, sans conteste la meilleure du village. La cuisine revisitée par son nouveau chef vaut le détour et ici, on aime la chanson française. « Il y a…. » comme du bonheur et de la joie de vivre dans l’air.

Et puis, sur la plage encore, il y a Mazel Beach, jolie plage, bel endroit un peu bohême et rapport qualité-prix imbattable. Dans le village, Willy et son Avventura reste fidèle à ses bons petits plats et ses menus au prix défiant toute concurrence. J’aime bien aussi le Bon Apétit de Michel qui fait d’énormes efforts pour nous proposer une cuisine différente ou à thème. Et puis, il y a tous les autres, au Village des Pêcheurs, petit clin d’œil à Jérôme et son Delicatessen à qui l’on souhaite plein de succès, ou la Terrasse de Denise que l’on ne présente plus…. Sans oublier, le merveilleux Porto, aux Balcons de l’Atlantique, certainement le plus bel établissement du pays. Raffiné au possible tout en étant d’une simplicité extrême, c’est juste magique et la cuisine, quoique simple y est bonne. On y vient toujours avec le même plaisir.

J’espère ne froisser personne et suis complètement prête à recevoir vos suggestions d’adresses négligées, insolites, différentes….. En tout cas Bon Appétit.

Pour le plaisir, Cocos d’Or à mes  restos chouchous …..

Allez, comme je ne m’appelle pas Trip Advisor mais Doris Voleau, ce ne sont pas des certificats d’excellence que je vais distribuer mais des Cocos d’Or à mes restos chouchou du moment. Mais attention, ne sont concernés que les établissements ouverts au déjeuner, et oui, je ne sors toujours pas le soir et me prive, j’en suis consciente de bien de belles surprises…. Mais c’ est la vie !

Donc, en ce moment, ayant une vie sociale diurne assez active, nous en avons profité pour découvrir de nouvelles adresses ou renouer avec d’anciens petits bonheurs que je vous livre en vrac et peut-être dans le désordre. Pardon à ceux que j’aurais pu oublier involontairement ou pas, on ne peut pas toujours être au top.

Parmi les incontournables.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Paco Mer est un petit resto authentique, le tout premier né sur la plage des Pêcheurs. C’est Paco qui l’a créé, il y a plus de 6 ans et qui a fait bien des émules. Il était seul, la plage est maintenant bondée de petits lolos. Après son décès, l’an dernier, Sarah, son ex-femme, la mère de ses enfants, son amie de toujours, sa complice en a repris les rênes. Et franchement, elle en a fait un endroit au top. De son côté féminin et sensuel sont nés des bouquets de fleurs, petits, gros, des suspensions de coquillages qui tintinnabulent au vent, des tables joliment décorées, de la cana sur le toit… c’est charmant et très agréable. Mais, ce qui me fait dire que c’est actuellement l’un des tous premiers restos de LT se trouve dans l’assiette. Des produits extrêmement frais, poissons du jour en ceviche, tartares ou filets agrémentés d’une petite sauce maison aux oursins, crevettes, coco, gingembre…., calamars tout frais à l’ail ou mon préféré façon Marrakech, crabes, centollos, crevettes ou palourdes gratinées…. Sublime purée de patate douce, faux riz cantonnais à tomber par terre, mixte de légumes … c’est simple, frais et juste délicieux. Et, même si les tables sont un peu de guingois, si les chaises de bois ne sont pas toujours tendre avec notre dos d’européen, on s’en fiche, c’est bon, Sarah est adorable et le décor est sublime, les pieds dans le sable au milieu des barques de pêcheurs. Samedi, nous étions une bonne trentaine à savourer, en toute convivialité ses bons petits plats.

The beach, c’est à Coson. Un endroit différent, reposant. Une superbe maison coloniale au milieu d’un jardin sur la plage. Il y a de quoi rêver non. Le service est juste impeccable et les propositions du chef, sans être renversantes fort acceptables. On vient ici pour la zenitude de l’endroit et pour prolonger le moment par une longue balade sur la sublime plage déserte.

Les 3 caravelles. Lui, c’est un des favoris de Tripadvisor justement. Et franchement, c’est mérité. Sur la plage de Poppy, sous une belle véranda ou les pieds dans le sable surplombant l’océan. C’est clean, ravissant, d’un excellent rapport qualité-prix. Les petits plats cuisinés par un chef d’une extrême constance sont tous très bons. J’adore les petites langoustes brésiliennes grillées ou quand il y en a les délicieux centollos. La jolie femme du patron est charmante et chouchoute à merveille ses clients quant à la Caipirina de Mariano, c’est la meilleure de Las Terrenas (normal c’est Mimi qui lui a appris).

Le XO. Difficile de trouver à redire à ce splendide endroit, un must à Las Terrenas. Il y règne une ambiance cocooning, absolument délicieuse. Le personnel est aux petits soins et la plage bordant l’établissement est un émerveillement perpétuel. J’adore. L’endroit est réputé pour son ambiance à l’heure de l’apéro et pour ses cocktails. Quant à la cuisine, si vous n’y avez pas goûté, précipitez-vous. Le choix est surprenant, rien qu’à consulter les tablettes-menus, les papilles s’affolent. Mais si je vous jure…. Il y a des tapas subtiles comme les fleurs de courgettes, les sardines marinées juste comme il faut, les mini-hamburgers au foie gras et oignons caramélisés, les crabes farcis (je vous en ai déjà parlés, un délice) mais aussi les incomparables entrecôtes d’angus, les larges assiettes de rosbeef froid, les pâtes aux mille sauces… Mais je ne vais pas tout vous dévoiler, allez donc vous rendre compte par vous-même.

Le Kaliste de Valérie à l’Aligio. Un endroit calme et reposant au bord d’une belle piscine dans un vaste jardin fleuri. C’est beau, très beau mais c’est surtout bon, très bon. Plat du jour ou suggestions tout est délicieux et pour que vous me fassiez le plaisir d’y courir, je ne vous en dévoilerai rien, non mais, il faut me faire confiance parfois…..

Bon, j’arrête là pour ce dimanche matin, j’espère que je vous ai mis l’eau à la bouche…. Mais très vite je vous parlerai aussi de Sandro, La Ola, Bon Appétit, Alegria Café(un ptit nouveau), l’Eden et la Vela Blanca….. A très vite.

Une matinée enchantée…

Mais juste avant de vous raconter ma matinée enchantée, riche en belles rencontres, en surprises, en enseignement, un petit arrêt sur image pour vous avouer, en aparté, que pour la première fois de ma vie, j’ai osé goûté à des crabes farcis…. Les vilains, ceux qui vivent sous terre et que je trouve souvent dans ma piscine au petit matin. Ceux qui ont une grande pince comme une tronçonneuse et qui se défendent comme de beaux diables quand on les approche. Beurk! J’ai toujours eu horreur de ces bestioles, contrairement à Mimi qui en a fait sa gourmandise préférée. Et bien, non mais!!!! Aujourd’hui, j’ai osé, j’ai goûté…. Mais pas n’importe où, c’est Thierry du XO qui a su me convaincre. D’abord, j’avoue qu’ils avaient fière allure sur leur petit lit de salade fraîche. Et puis, hop, je me suis lancée! Et là, une révélation. Mais que c’est bon!!!! Epicé et parfumé juste comme il faut, une chair délicate et onctueuse, une fine couche de chapelure bien gratinée. Waouh…. mais oui, que c’est bon. OK, je n’ai pas de point de repères mais je sais ce qui est bon. Mais Mimi, le fan, l’amoureux inconditionnel,  le pro quoi, qui a testé tout ce qui se fait de crabes farcis à Las Terrenas et même ailleurs a décrété que c’était les meilleurs de sa vie. C’est vous dire. J’ai torturé la cuisinière et elle m’a avoué qu’elle tenait cette succulente recette créole de Valérie, laquelle…. je ne vous dirai pas mais elle se reconnaitra. Merci Valérie. Il ne vous reste plus qu’à essayer. Le XO, vous voyez où c’est, c’est juste l’un des plus beaux spots de Las Terrenas.

Petits clins d’œil, juste pour le plaisir……

 

Le Kaliste

Vous allez dire que je radote. Peut-être. Mais surtout j’aime rendre hommage aux gens qui le méritent et partager mes vrais coups d’cœur. Donc, je vous disais, ah non je ne vous ai pas encore dit. Je sors beaucoup en ce moment, trop si j’en crois mes pauvres chiens qui n’en peuvent plus de m’attendre à la maison….. Et l’autre jour, à l’heure du déjeuner, Mimi, Tatoo et moi, histoire de ne pas changer et parce que, à nos yeux c’est l’une des vraies valeurs sûres de LT, avons opté pour un déjeuner relax au Kaliste, chez Valérie. L’endroit est juste superbe, clean et chic, une pelouse de rêve, une piscine itou, des plantes fabuleuses….. Les grandes ardoises noires font toujours la fière avec leurs mille et une propositions plus alléchantes les unes que les autres et leur suggestion du jour. Aujourd’hui, salade de chèvre chaud et osso bucco. Pas gagné cette histoire, Mimi et son palais délicat….. il va falloir qu’il soit vraiment tendre…. Et bien, nous n’avons pas été déçus. Dans nos assiettes, après la petite salade de chèvre chaud, qui reste la meilleure de Las Terrenas, l’Osso Bucco préparé avec amour et passion par Valérie était une pure merveille. Incroyablement tendre et savoureux, on pouvait le manger à la cuillère. Pas besoin de mastiquer, il fondait sur la langue comme un délicieux bonbon doux. Quant au succulent os à moelle qui l’accompagnait, je ne vous en parle même pas. Le Kaliste, le joyau de l’Aligio.

Casa Azul

Du coup vous allez dire que je suis lente. Et bien oui, je l’avoue, je n’étais jamais allée déjeuner à Casa Azul. Voilà chose faite et quel bonheur. C’est pile poil ce que j’aime et ce dont on rêve quand on vient au Caraibes. Un petit lolo propret au bord de l’eau, mais vraiment tout au bord, des tables posées dans le sable, un environnement sauvage mais clean, une vue de folie sur l’océan et sa frange de palmiers au loin. C’est juste magique. Les serveuses sont adorables et pros, et, cerise sur le gâteau, les pizzas sont absolument divines. Fines, croustillantes, cuites au feu de bois, un pur délice. Par contre, elles sont très généreuses et pour les petites faims, mieux vaut en commander une pour deux. Enfin, j’dis ça, j’dis rien. Casa Azul, c’est en face de la police, juste à côté de l’adorable casita offerte par l’Aligio pour servir d’office de tourisme et qui, lamentablement ne sert …. A rien.

Alegria café. Evasion gourmande en pays créole….

Si l’on vous dit blaff, acras, gombos, tayotes, colombo, sauce chien…… vous pensez à quoi ? Et bien oui, la savoureuse cuisine antillaise, aussi parfumée qu’audacieuse est à l’honneur dans ce mignon resto de plage de Poppy qui vient juste de changer de main et de nom. Avant c’était le Sueno et encore avant Don Bigote. Aujourd’hui, à l’Alegria Café, la charmante Sylvie et son compagnon Olivier, nouveaux maîtres des lieux, très à l’écoute de leurs convives, ont décidé de donner un grand coup de pied aux sempiternelles daurades à toutes les sauces pour se tourner vers une cuisine gourmande qu’ils connaissent bien, celle des Antilles Françaises . En effet, ce jeune couple charmant et sympathique travaille dans la restauration en Guadeloupe depuis près de 25 ans. C’est sous l’impulsion et en compagnie de leur pote de longue date, Fabrice, Fafa pour les intimes qu’ils ont quitté leur nid créole pour tenter l’aventure à Las Terrenas pour notre plus grand plaisir. L’endroit est cosy et chaleureux, décoré avec goût et simplicité par la délicieuse Clarisse. J’adore les luminaires sobres et élégants au-dessus du bar, et la suspension complètement dingue du coin resto, les bambous aux couleurs vives, la vaisselle raffinée…. et la plage joliment aménagée, qui n’attend plus que sa large voile pour accueillir les gourmets les pieds dans l’eau et la tête bien protégée de l’ardeur du soleil.

Les suggestions plus tentantes les unes que les autres se découvrent sur de grandes ardoises noires qui font la fière au milieu de ce décor ethno-chic. Acras de bacalaos, blaff de gombos (une tuerie), succulent colombo de poulet, tayotes (christophines) farcies, ceviche du poisson du jour ou tout simplement délicieuse salade de chèvre…. J’ai entendu dire que tout prochainement, la fricassée de chatrous ou le colombo de cabri, le crabe farci à l’antillaise et bien d’autres petits bonheurs créoles seraient à la carte. En attendant, on peut toujours se consoler en succombant sans modération à l’incroyable fondant de chocolat au cœur Toblerone ou tout simplement au flan de coco, juste parfait. Une belle carte de vins à prix doux, des cocktails maison, sans oublier l’incontournable Ti-punch au rhum antillais…. le sourire et le professionnalisme des hôtes, la fantaisie de Fafa…. tout est réuni pour que nous passions au déjeuner ou au dîner, sur la plage ou sous la vaste paillote un moment des plus agréables. Une belle balade-découverte à la rencontre d’une contrée pas si lointaine, voisine presque, la belle Guadeloupe et son cortège d’îles paradisiaques.

Du nouveau au Village des Pêcheurs.

Vous vous souvenez sans aucun doute, enfin pour ceux qui étaient déjà là à cette époque, du merveilleux Wasabi. Clin d’œil au Japon, version Village des Pêcheurs. Un délicieux écrin rouge et noir pour un restaurant de charme dirigé par le non moins délicieux Jérôme, maître des lieux. Et bien, après quelques années loin des projecteurs, Jérôme a décidé de renouer avec sa passion de la cuisine mais en y apportant une pointe de modernisme. Après mûre réflexion et conciliabules parfois musclés, l’idée a jailli comme une évidence. Le lieu : le même que le Wasabi, bien sûr. Un endroit de rêve avec en toile de fond l’océan et sa plage infinie ourlée de majestueux cocotiers. Cerise sur le gâteau, le voisin direct, José Maria des 3 Lunas avait lui aussi envie d’évoluer. Ni une ni deux, les deux boss s’associent pour créer un concept sympa et original. Le 3 Lunas & delicatessen est né. Une vaste cuisine commune, un espace aéré et ventilé, une salle de resto chaleureuse face au plus beau des plus beaux panoramas, des tables mignonnes sur la terrasse, les pieds dans l’eau, une déco ethno chic, une ambiance décontractée. Aux fourneaux, deux chefs talentueux managés par José Maria et Jérôme qui ne rechigne pas à mettre la main à la pâte pour nous inventer d’étonnantes recettes tendance fusion, différentes et subtiles, dont il a le secret et qui font la part belle aux fruits de mer et coquillages parfois oubliés comme les savoureux couteaux. Côté José Maria, la cuisine espagnole reste à l’honneur avec ses succulentes paellas, et ses déclinaisons très personnelles sur le thème du riz, comme ses incontournables rizottos crémeux.

Entre deux compositions gourmandes, Jérôme prendra le temps de vous expliquer avec gentillesse les subtilités du concept delicatessen. Très tendance en Amérique du Nord et au Canada, le delicatessen est une sorte d’épicerie fine mixée restaurant proposant à une clientèle exigeante, soucieuse de ce qu’elle consomme, des produits haut de gamme, triés sur le volet. C’est simple, vous achetez et emportez ou achetez et consommez sur place. Derrière le comptoir réfrigéré, le succulent jambon ibérique vous fait les yeux doux, à côté de la charcuterie fine sélectionnée avec soin, les camemberts crémeux et autres fromages racés et les bocaux de conserves fines gourmandes, importées du monde entier ou préparés par des artisans locaux. Juste à côté, la cave à vins n’a rien à envier aux plus grands. Là encore, vous choisissez votre breuvage et si vous désirez le consommer sur place pour accompagner votre repas, un « bouchon » vous est facturé en plus du prix d’achat.

Belle idée cette association. Un lieu et un concept innovant,  idéal pour un repas rapide mais sain entre copains à toute heure du jour ou un dîner romantique entre amoureux, sans oublier les petits déjeuners, Americano, Dominicano, Espagnol ou Tropical, copieux et raffinés, déjà très prisés et servis dans ce décor de rêve dès 8 heures du matin.

Le 3 Lunas-delicatessen vous accueille chaque jour au Village des Pêcheurs, de 8h du mat. à 11h du soir.