Péripéties de la rénovation de ma piscine… oups, c’était pas le bon moment!

Faut dire que j’ai hésité longtemps. Jusqu’au moment où les champignons furent les plus forts et me contraignirent à abdiquer… OK on la refait. Chris (Propool) passe, constate les dégâts, repasse, devise…. on parle et on se met d’accord pour une belle marmoline toute blanche. C’est parti. D’abord il faut vider les quelque 180 000 litres d’eau…. C’est long…. Puis, une équipe fournie arrive, pique, gratte, coupe, bâche…. Il y a de la poussière partout, dedans, dehors, sur les plantes, sur les cheveux, sur les chiens…..Oh non!!!! On annonce la venue d’une « perturbation » atmosphérique, elle s’appelle Irma…. Bon, tous les préparatifs terminés, Chris préfère attendre le passage de la fameuse Irma pour poser la marmoline.

Elle passe. Pas trop de dégâts, quelques feuilles et un peu d’eau dans le fond du bassin, vite nettoyé. C’était le lundi. Le mardi des dizaines de petits et plus grands hommes, en bleu, en rouge, en jaune, à fleurs…. débarquent et commencent un travail pas possible pour vite appliquer la marmoline au fond et sur les parois du bassin. En une journée, c’est fait, plus qu’à sécher, on bâche le tout et le lendemain on ponce. Mercredi: repoussière partout, dedans, dehors, dans les yeux, dans les cheveux, sur les chiens…. A 2 heures on commence le remplissage des…. quelque 180 000 litres. Pas terrible, l’eau est verte, brune, jaune, moche….. Mais, avec l’aide de Chris et du savoir-faire de ses techniciens, le lundi suivant, la piscine est remplie et belle, claire. L’eau est transparente. Une pure merveille. Puis…. on annonce la venue de la soeur d’Irma, Maria. Elle arrive comme une fleur le mercredi dans la nuit. Et, elle souffle, souffle, brise de grands arbres, détruit mon garage et remplit la piscine de toutes les feuilles qu’elle a pris soin d’arracher aux pauvres arbres. Jeudi soir, ça se calme un peu. Pas bien brillante ma belle piscine. Mais, je me mets au boulot, pendant des heures, je retire toutes les feuilles, les branches, les morceaux de cana qui la remplisse; Je suis toute foutue. Vite, je mets la filtration (merci ma planta) et je filtre, filtre….. Vendredi soir, elle est nickel…. Et aujourd’hui, dimanche j’ai pris un plaisir infini à nager et savourer la douceur de la belle marmoline. Ca a été dure, c’était sûrement pas le bon moment mais le résultat est à la hauteur de mers espérances. Merci Chris et un grand merci aussi à ton équipe de vrais pros, efficaces et discrets et…. courageux…. même pas peur des chiens….

Merci à tous!!!!!

Publicités

Comme un air de déjà vu !

Le chantier interrompu pour cause d’Irma, elle était belle ma piscine juste avant Maria.

Rebelote, on range tout, on rentre tout, on attache tout. Maria a réussi son pari d’être aussi grosse qu’Irma, il semble même qu’elle la surpasse. Après avoir semé la désolation en Dominique et en Guadeloupe, après avoir fait frémir St-Martin et St-Barth, après avoir piétiné Les Iles Vierges et ravagé Porto Rico, elle se dirige vers nous. Notre seul échappatoire, notre sauveur potentiel, le canal de la Mona qui a la délicieuse tendance de balancer des croche-pieds aux indésirables pour les propulser plus au nord. En attendant le verdict, on n’est pas vraiment rassurés. Maria devrait copieusement nous arroser dès cet après-midi et gronder et souffler cette nuit. Et ça, c’est pire que tout, dans le noir on entend le mugissement du vent, les arbres qui se tordent de douleur et craquent. On imagine sans peine le désastre et le pitoyable spectacle qui nous attend au petit matin mais dans le noir, tout s’amplifie. Et mes pauvres chiens …. un petit orage les terrifie pour la plupart alors un ouragan de cette intensité, je ne vous en parle pas. Et non, ma douce Anne, je ne partirai pas me réfugier en un lieu plus sûr en les laissant tout seul dans notre château de feuilles, sous notre toit de paille. Nous serons ensemble, comme toujours, dans la peine comme dans la joie. Un dernier regard à ma si jolie piscine qui vient juste de se refaire une beauté, demain elle sera défigurée comme le jardin qui pourtant avait bien résisté à l’hideuse Irma. Mais deux attaques l’une après l’autre, ça risque de faire beaucoup.

Si c’est possible, si ma planta a tenu le choc et Internet aussi, je vous donnerai des nouvelles demain, pas trop mauvaises j’espère. En attendant, le cœur gros et la boule au ventre, je continue de tenter de faire entrer le dehors dedans pour éviter la casse.

Propool, aux petits soins de votre piscine…

Aliseri. Las Terrenas

Alisei. Las Terrenas

….Et, j’en parle en connaissance de cause. C’est sûr, parfois il faut attendre un jour ou deux avant d’obtenir un rendez-vous et alors, ne serait-ce pas la rançon de la gloire, la preuve de la bonne santé d’une entreprise florissante et performante. J’ai pris plaisir à papoter avec ce jeune « boss » plein d’entrain qui se plie en quatre pour satisfaire son client sans jamais se prendre la tête.

Christophe. 31 ans, l’œil bleu azur, un charisme fou, de la gentillesse à revendre et un professionnalisme à toute épreuve. Enfant, une délicieuse vie de boheme lui fait prendre goût au charme des pays tropicaux, les Antilles, la Guyane…. Aussi, lorsqu’il rentre en France à l’âge de 14 ans, il n’a qu’une envie retrouver la douceur et l’indolence de cette vie au soleil. Après des études de plomberie, de sciences de l’environnement et d’agriculture, il saute dans le premier avion et retrouve les plages et le soleil qui lui manquent tant. Direction Las Terrenas. Oui mais, il faut bien gagner de l’argent. Oui mais, faut pas non plus s’enfermer, il a un besoin inexorable de grand air, de mer, de soleil, de liberté. Peu à peu, ses idées se structurent et des images lui viennent à l’esprit, et s’il nettoyait des piscines… ça lui laisserait le temps de surfer entre deux rendez-vous. Il se lance et découvre que, finalement, ce job lui convient tout à fait. Avec l’aide d’un ami québécois, pro de la piscine et s’appuyant sur ses connaissances en plomberie, il se jette à l’eau (c’est le cas de le dire). Et, si, au début, il tâtonne, cherche des solutions aux multiples problèmes qui peuplent le monde de la piscine, il s’accroche, cherche, essaye, il s’entoure d’une équipe fiable et performante et devient l’incontournable de la piscine. Propool est née. Les commandes affluent. Christophe et ses intervenants (une vingtaine aujhourd’hui!) signent leurs premiers contrats, conseillent sur les meilleurs revêtements, la céramique qui dure toute une vie, le diamond brite (son chouchou), produit inégalable garanti 20 ans ou encore la marmoline douce au toucher. Ils réparent des bassins baclés, colmatent des fuites, modifient des installations hasardeuses, relookent, aménagent jacuzzi, cascades, etc…. Soucieux de sa réputation, maniaque et intransigeant quand il s’agit de qualité et de satisfaction de sa clientèle, il ne travaille qu’avec les marques numéro 1 du marché pour un excellent rapport qualité/prix. De grandes maisons lui ont fait confiance comme l’Alisei, Albachiara, l’Aligio ou encore la sublime Peninsula House.

sans-titre-2

Serait-ce dû à ses études sur l’environnement ? Christophe se soucie de la préservation de la planète et du bien-être de ses clients. Aussi, les exhorte-t-il à équiper leur piscine, neuve ou ancienne d’un système au sel et d’abandonner le chlore. Les avantages, moins de chlore dans la nature, un revêtement qui dure plus longtemps mais surtout un réel impact sur la peau qui reste douce et lisse, les cheveux qui redeviennent beaux et brillants, les yeux préservés, le système respiratoire, etc….

Une eau toujours belle, cristalline, parfaitement stabilisée grâce à un bon système de filtration et un entretien professionnel, c’est ce que vous promet Chris et son équipe qu’il se plaît à considérer comme une famille à part entière. Et, c’est avec beaucoup de gentillesse et d’émotion que cet amour de « patron » n’oublie pas de remercier tous les membres de cette harmonieuse « famille » et tout particulièrement Lucie Beliveau, responsable de la partie administrative, qui le seconde depuis plus de 9 ans.

Merci Chris, ne change rien.

PROPOOL

CHRISTOPHE IPPOLITO

CEL : (1) 809-399-0754