Léo mon gros gamin ou l’éducation d’un berger allemand n’est pas une option.

Ca, c’était avant….. Tatoo presque plus grand que petit Léo.

En fait, lorsque j’ai pris la décision d’adopter Léo en octobre dernier, ce n’était pas un coup de tête, un coup de cœur comme j’en suis friante…. Non, Diego, mon malinois d’amour se fait vieux, il a d’énormes problèmes de patounes et d’une façon général n’est pas au mieux de sa forme. Cheyenne ma petite gardienne approche à grands pas de ses 12 ans. Vive, belle et alerte, elle n’en demeure pas loin une petite mamie….. Mes deux anges protecteurs sont sur le déclin…. Que faire ? L’opportunité était belle, Mia, superbe, Rocco le papa, génial…. Une visite puis deux puis oui, je le veux. En plus, il est prévu que Claude revienne vivre à LT en septembre…. Léo se pointe dans ma meute le 5 octobre, entre temps Mina nous a quittés…. Ma petite vieille, elle me manque.

Léo est un amour trognon de chien. Mon gros gamin, c’est comme ça que l’appelle Mimi. Faut dire qu’il est costaud la bête. Intégré sans trop de problèmes dans la famille, il s’éprend très vite de la jolie Charlie avec laquelle il fait les 400 coups, allant jusqu’à se casser une oreille. Résultat, une oreille bien fière et droite et l’autre flip-flop canaille.

Au début on s’en sort, on le sort, Mimi ou mois sans souci, il tire bien un peu mais on gère…. Puis il grandit vite et fort et c’est plus possible. La dernière sortie de Mimi a failli tourner au drame et à l’arrêt cardiaque…… des deux….. et l’ultime en commun lui et moi….. les restos de la plage des pêcheurs s’en souviennent encore……

Plus de sortie, c’est maison et jardin…. En même temps sur 3400 m2 y a de quoi faire. J’achète des baballes et chaque soir, on compense les sorties en jouant au foot avec Diego qui en a oublié son mal aux pattes et a rajeuni de 5 ans au moins…. Puis c’est le coup de massue. Claude, mon ami, confident des toutous ne viendra pas s’installer à LT comme prévu…. Il passera en coup de vent en juin puis reviendra, épisodiquement de trois mois en quatre mois….. Merde. Mais qu’est-ce que je vis faire avec mon gros gamin qui, à 45 kgs grogne quand quelqu’un franchit le portail. …. Je ne sais pas par quel bout le prendre….

Pas de panique me dit Claude, je viens le 15 juin et je t’apprends…..

Et oui, parce que c’est la clé du mystère. C’est la condition de la réussite et de la tranquillité, la seule et unique manière de vivre en harmonie avec son chien…. L’éducation d’un berger allemand n’est pas une option. Et, comme pour un petit enfant, l’éducation c’est ses parents qui lui donnent, sa maman en l’occurrence. J’avais tout faux. Claude est arrivé, Léo, NON, pas bougé, au pied, halte, assis, c’est bien …. Tiens une saucisse….. Encore et encore, dedans, dehors, au milieu de ma meute interloquée ou dehors sur la plage de Finn et de ses viralatas hargneux….NON, au pied, pas bougé….. tiens, saucisse. Et puis à la maison, on a installé des postes de repos…. Un pour Diego pour que je puisse sortir Léo sans drame, une niche pour Charlie et une chaîne bien solide pour le gros gamin. Essai….. Léo est attaché, je sors du jardin, rien, il se couche et attends….. C’est bien mon garçon, petite caresse et on reste attaché quelques minutes de plus.

Et, aujourd’hui, épreuve en condition réelle. Eladio en haut des cocos, Alphonso et son aide dans le jardin à faire du bruit, à ramasser les pencas géantes étalées au sol, puis le camion et ses innombrables va et vient bruyants, chiants….. Charlie est dans sa niche, Diego cool à son poste de repos et mon gros gamin au bout de de sa chaîne. Pas d’aboiement, pas d’excitation se terminant bien souvent par des énervements et des cris inutiles de mon côté et des morsures du leur. C’est calme, presque normal. Peu à peu, les cocos se nettoient, les palmes disparaissent dans la gueule du gros camion et mes toutous, assagis, attendent bien gentiment leur délivrance.

Un bon éducateur ne va pas prendre vos chiens en pension pour les éduquer. L’éducation commence par vous. Claude a su, en 3 leçons me redonner la confiance qui me faisait défaut. Gérer son chien, sa meute, loin d’être une évidence et pourtant une obligation….. Vous me direz, OK Charlie dans sa cage, Diego et Léo attachés mais les autres….. Les autres, pas de soucis. Les plus turbulents assagis, ils se calment d’eux-même et restent bien sagement à côté d’eux, peut-être anxieux d’être à leur tour entravés……

Merci Claude, une fois de plus. Je me sens mieux avec mes 4 patounes parfois si turbulents et les ouvriers dans mon jardins sont bien moins angoissés à l’idée de se faire croquer les mollets…..

Et, si vous avez la chance de vivre à St Martin, une seule adresse, éducateur de chien hors pair :

Claude Perrin : https://pps-sxm.com/educateur-canin-sxm-saint-martin-97150-mondioring-sxm.html

 

Publicités

Mina la belle rebelle.

C’était la première de ma meute. Elle est arrivée chez moi à 3 mois dans les bras de sa jolie première maman Patricia. Un caractère bien trempé. Solitaire, exclusive, elle était raide dingue amoureuse de Choupita ma petite chatte blanche. Elle a accepté Domingo qui a débarqué quelque 6 mois plus tard, a supporté Paquita l’année suivante….. Mais, quand les autres sont arrivés, plus tard, à commencer par Cheyenne, la belle Malinoise puis Coca et toute la troupe, aie…. ça a commencé à coincer. Je pense ne pas me tromper en disant qu’à un moment ou un autre elle les a tous croqués….plus ou moins fort! Jusqu’au jour où, lassés de son impertinence, ils lui ont tous sauté dessus, ensemble. Pauvre Mina, elle ne faisait pas la fière. Et, depuis ce jour son caractère a changé, même avec moi. Finis les câlins, comme si elle me reprochait son accident de parcours. En un sens elle n’avait pas tort…..

Depuis quelques mois elle n’était pas en super forme et a du accepter plusieurs séjours à la clinique d’Enrique. Elle en revenait requinquée, plus fringante. Et puis, depuis deux jours….. disons qu’elle avait perdu sa dignité et ça c’était juste pas supportable. De plus en plus handicapée, elle ne pouvait plus grimper sur son lit et acceptait tant bien que mal a passer ses nuits et ses jours sur un coussin improvisé en dodo. Ce matin, le spectacle était effroyable et ses yeux en disaient long. Le moment était venu de l’aider. Adieu ma jolie puce. Tu as partagé ma vie pendant près de 15 années et tu l’as emplie de bonheur. Tu resteras toujours dans mon coeur. Je t’aime. Je suis si triste.

Coca, ma blondinette s’en est allée…..

….. et je suis si triste. Elle n’aura jamais ses onze ans. C’est elle qui m’avait choisie, toute petite. Je me souviens, mini bébé de 2 mois à peine, avec ses minuscules patounes, elle grimpait le long de la maille cyclonique pour s’échapper de l’enclos des BB chiens, elle sautait puis, vite, vite elle se réfugiait dans mes jambes. Une fois pour toute, elle avait décidé qu’elle passerait sa vie à mes côtés, tout à côté. Au début, c’était pas gagné, c’était pas prévu. Même que pendant quelques semaines elle est allée vivre dans une autre maison. Puis, elle est revenue et là, elle ne m’a jamais plus quittée.

Comment dire, Coca, c’était le compagnon parfait. Belle, gentille, intelligente, obéissante. Un toutou sans problème à condition de toujours m’avoir dans sa ligne de mire. Il fallait toujours qu’elle me voit et les rares fois où je quittais mon château de feuille, c’est elle qui entamait les hostilités en hurlant à la mort très fort suivis par tous ses potes. Jusqu’à il y a quelques jours, elle n’a même jamais été malade ma Coca. Pas le moindre petit souci de santé, elle se portait comme un charme. Et puis, Coca, c’était l’amoureuse de Diego. Il ne se rend pas compte pour l’instant, mais demain matin au réveil, il va la chercher pour la prendre dans sa gueule comme il le faisait depuis toujours. Et là, mon Diego sera aussi malheureux que moi et je le serrerai bien fort dans mes bras, peut-être que ça nous réconfortera.

Putain de tique ! C’est la 3ème qu’elles me prennent. Piroplasmose, test à l’appui, le verdict a été brutal. Et comme elle n’est plus toute jeune ma blondinette, elle n’a pas su se défendre. Je les protège mes BB, chaque trimestre ça me coûte une fortune en cachets préventifs, super efficaces d’ailleurs, il y a des mois et des mois que je n’ai pas vu l’ombre d’une tique ou d’une puce à la maison. Mais, l’horreur c’est que cette saloperie de maladie, la piroplasmose, couve dans l’organisme du chien. Elle peut se développer quelques jours après la morsure de la bestiole mais aussi après des mois ou des années, attendant bien au chaud dans le petit corps de nos amours que l’instant soit propice. Elle lui a détruit le foie et les reins sans que je ne m’en rende compte ou alors juste quand il était trop tard ……. Enrique a fait tout ce qui était en son pouvoir, en vain.

Je t’aime ma douce Coca. Tu resteras toujours dans mon cœur, comme Eva, Comanche et Paquita. Et je sais que les temps vont être cruels avec moi. Avec ou sans tiques, mes 4 patounes vieillissent, certains ont déjà presque dépassé la date de péremption. Les années bonheur se transforment peu à peu en années chagrin, c’est inéluctable et pernicieux. En même temps quand on prend le risque de tomber fou amoureux d’un chien, on sait à quoi s’attendre….. mais c’est si douloureux. Bye bye Coca, tu étais si adorable que je sais que tu es au paradis des chiens. N’oublie pas de faire plein de bisous à Eva, Comanche et Paquita de la part de leur maman……Je t’aime mon bébé.

Quand la séance de toilettage se transforme en tendre complicité….

Un grand bonheur bonheur, pour eux et pour moi et une vie de maman chiens grandement facilitée.

J’avoue, quand ça parle de chien, je suis vulnérable, vous en seriez-vous douté ??? Et bien, il y a quelques jours j’ai craqué pour un gadget ou ce que je pensais n’être qu’un gadget, un gant « magique » ramasseur de poils….. Je l’ai reçu aujourd’hui et, surprise, ce que je prenais pour une fantaisie m’apparaît comme l’une des plus belles inventions en matière de confort et de complicité entre le chien et son maître.

Je m’explique. Inévitablement, notre toutou d’amour, à un moment ou un autre, ou, tout le temps perd quelques poils, ou…. des quantités de poils. Alors, imaginez le travail quand vous n’avez pas un mais neuf toutous….. Bonjour l’aspirateur car, même si votre BB d’amour vous aime à la folie, il n’apprécie pas toujours les longues séances de brossage traditionnel. Enfin, c’est le cas chez moi. Mis à part Diego mon amorecito, Cheyenne, ma pupuce adorée et la douce Coca, les autres ont plutôt tendance à se barrer quand ils me voient approcher, l’air faux-cul et la redoutable brosse à la main. Or, depuis l’arrivée de mon nouveau joujou magique, presque, presque, ils font la queue pour venir se faire cajoler, masser par ce drôle de gants à picots doux qui recouvre la main de maman. Ils s’étirent langoureusement sous mes caresses-massages-nettoyages, tendent leurs patounes, se roulent sur le dos, m’offrent leur petit ventre rond, gémissent, en redemandent. Et ça n’arrête pas, du plus peureux au plus délicat, ils veulent tous essayer et raffolent de ce petit moment de câlin-bien-être, chouchouté par maman. Même ma vieille Mina effarouchée et mon Domingo pas au mieux de sa forme y ont eu droit et ont manifesté leur plaisir par des petits léchoux tout doux.La pénible séance-course poursuite de brossage s’est transformée, comme par miracle en tendre moment de complicité et de relaxation.

J’adore mon gant magique et, de ce pas, je vais en recommander quelques-un, histoire de ne plus jamais en être privé. Si le cœur vous en dit, je commande pour vous aussi…. Au fait, ça marche pour les chats aussi.

 

« Petite tranche de vie ce matin pour Oh Toi qui n’a pas de chien… »

Ce matin, je suis tombée sur ce véritable petit chef-d’oeuvre, un pur moment de bonheur. J’ai demandé à son auteur l’autorisation de le publier afin de vous le faire découvrir. Que celui qui ne rigole pas aux éclats me le fasse savoir immédiatement. Un chef d’oeuvre, je vous dis, de drôlerie, de saveur québecoise, de spontanéité…. j’adore.

Synopsis: un homme (Terry), sa petite fille (Potato) et son chien (Fat Bastard).

C’est la nuit et tout le monde dort ou…… essaye de dormir. Soudain l’angoisse, Fat Bastard se met à rêver….

 

Avoir un chien c’est plein de superbes moments. Mais c’est aussi des anecdotes que personne ne va croie, sauf si toi aussi tu as déjà eu un chien.

Tse un chien, ca reve… Ben oui… Sauf que le mien, ben comme le reste de ma vie, j’ai pogne le modele defectueux, tse celui qui ne jappe pas parce que pour une raison X, sa voix est un peu fucked up , il fait juste raler commer un ado avec la voix qui mue…. Mais tout le temps….

Fak en plein milieu de la nuit, Mr Fat Bastard, decide qu’il se met a rever a j’ai aucune calisse d’idee quoi, mais a 1 :30am, il se met a raler, mais quand je dis raler c’est mettre ca tres delicatement. Tse pas mal plus le genre de bruit que tu te dis mais quel calisse de voisin du tabarnak est en train de faire un sacrifice humain en plein nuit sacrament ?

Tse que ca reveille mal en TABARNAK, que tu penses que t’es en train de faire une crise du cœur en entendant ca, et qu’en plus, la petite, parce que ben oui, Daddy ca lui arrive de s’endormir avec Potato en ecoutant Finding Dory sur l’ordi dans le lit, ben Potato elle aussi elle a la peur de sa vie en entendant ca pis elle s’aggripe a ton bras comme jamais.

Donc au travers de tout ca, tu essaie de t’etirer en bas du lit pour voir il se passe quoi avec Fat Bastard, la craque de boxer a l’air, la moitie du pieds enroule dans la calisse de couverte pogneee sous le criss de drap contour, en passant par-dessus un des 412 oreillers que Potato avait ABSOLUMENT besoin pour se coucher…

Une fois le bout du bras rendu en bas du lit (ne surtout pas oublier que tout ce temps la, le chien hurle toujours sa vie…) tu te rends compte en le pognant d’une main, qu’il dort toujours dans son reve le tabarnak….. Donc avec 55 livres de Potato qui dort elle aussi agripee a ton bras parce qu’elle a peur, tu tentes de reconforter le chien avec l’autre bras, pour qu’il arrete son supplice au plus sacrant. Jpeux te dire que 60 secondes de meme, c’est long en ciboire…..

Apres la minute infernale, yen a pas un des deux qui s’est reveille au travers de tout ca, tout le monde est replace dans leurs lits redpectifs, et leur ronflements repartent de plus belle.

Toi le cave, qui a encore la patate qui pompe et les veines dans le cou comme si tu venais de faire 12 dozes de steroides d’une shot, penses tu que tu t’es rendormit ? Fuck that..

Donc ce matin, rendu a 9am,apres avoir fait a dejeuner a tout le monde, sortit le chien pour sa marche du matin avec Potato qui a trouve dans sa garde robe son kit d’hiver, tuque mitaine, bottes de neige, en shorts et tshirt (je vous ai déjà dit qu’on vit dans les caraibes ? oui oui, elle a trouve son kit d’hiver de Montreal a matin et depuis qu’elle s’est levee a 6am elle a ca sur le dos, avec les bottes de Nemo avec des lumieres dessous pi toute pi toute), ben tu te dit finalement, les voisins doivent se demander en calisse ce qui se passe dans maison chez nous….

Pis la tu te dit, mangez tous dla marde, men va me faire cuire une livre de bacon avec un gallon de cafe, pis on s’en va a plage pour la journee….

Je compte sans blagues les minutes avant le dodo de ce soir lollll


Et alors, un véritable talent de conteur non!