Une délicieuse histoire, et si vous en deveniez acteur !

sans-titre-2

Malgré le temps friscouille et grisouille, bien de saison ma foi, il y a au détour des journées des petites histoires d’amour et d’humanité qui nous réchauffent le cœur. André Jacques, le Quebecois est fan de la République Dominicaine depuis de nombreuses années. Oui, mais, artiste peintre de talent, au cœur aussi beau que ses œuvres, il ne se contente pas de se faire dorer sur nos jolies plages ou de déguster les petits plats mitonnés par les chefs talentueux de nos nombreux restaurants. Non, non…. C’est un vrai amoureux de notre pays d’adoption, de ses paysages, de sa musique, de ses saveurs multiples, mais surtout de ses habitants, adorables, mais souvent très pauvres et bien loin de bénéficier de tous les avantages sociaux existant dans son ou dans notre pays. Il aime aussi les chiens des plages qu’il nourrit avec dévotion à chacun de ses séjours et, c’est par l’intermédiaire de Brenda, une sorte de fée des chiens qu’une de ses amies très proche, Christina, une femme d’une générosité hors pair a rencontré Damaris, une jeune dominicaine à l’histoire touchante. Damaris est un amour de femme qui, depuis quelques années, avec beaucoup de passion et de volonté, donne des cours aux enfants pauvres des barios. Seulement voilà, une maladie dégénérative l’a rattrapée, une sorte de sclérose en plaques qui l’empêche de continuer à vivre normalement. Dans la foulée, elle a perdu son job dans une agence immobilière et son mari l’a quittée. Elle se retrouve seule avec son malheur et des frais médicaux astronomiques, inaccessibles à sa maigre bourse. C’était sans compter sur Christina et André Jacques. Très touchés par cette triste histoire, il ne leur a fallu que quelques minutes pour réagir. Les injections susceptibles de la soulager coûtent horriblement cher. Avec quelques amis, ils ont, généreusement et de toute évidence, financé les premières. Pour la suite, il est venu à Christina une idée très originale et séduisante.

Chaque mercredi à 11 heures, ils proposent à un petit groupe de personnes de se retrouver au OneLove, Village des Pêcheurs pour petit-déjeuner, déjeuner, prendre un verre, en toute sympathie, autour de Damaris. La jolie jeune femme parle français et anglais et, dans une ambiance conviviale et décontractée, entre amis, elle se propose quant à elle, d’initier les participants, touristes ou résidents à sa langue natale, l’espagnol. L’idée est géniale, le premier petit-déjeuner a eu lieu mercredi. Damaris, quoi qu’affaiblie par sa maladie y a puisé un sursaut d’énergie et de bonheur, elle s’est montrée charmante et brillante.  Les hôtes présents, ravis, en sont repartis un peu plus riches en émotion et en vocabulaire espagnol. En dehors des consommations, il ne vous est demandé que 200 pesos par personne, intégralement versés à Damaris pour payer ses soins et lui permettre dans un avenir proche de reprendre ses cours aux enfants pauvres des barios.

André Jacques est à Las Terrenas pour quelques mois encore. Damaris et lui comptent sur vous pour pérenniser cette délicieuse aventure. Et puis, ça ne peut pas faire de mal d’enrichir son espagnol en passant un bon moment. Si les petits déj’ ont du succès, ce que nous espérons tous, ils se reproduiront un autre jour de la semaine. Alors, rendez-vous au OneLove mercredi prochain !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.