Un lundi plein de belles rencontres…. la jardinerie de Los Puentes

Astrid, très à l'aise et Estelle Maria, la patronne

Astrid, très à l’aise et Estelle Maria, la patronne

Il était temps que je réagisse, mon joli grand jardin commençait sérieusement à se déplumer par endroits. Il faut dire que depuis sa création, il y a 13 ans, je l’avais certes chouchouté, câliné mais, devant sa profusion d’arbres et arbustes, véritable jungle,  je n’avais pas prêté attention à ses petits coins pelés, passant plus de temps à tailler, couper, élaguer, déboiser qu’à planter. Oui mais, une jungle qui pèle par endroits c’est pas terrible. Help, il me faut des plantes! Un petit message à ma copine, celle qui aime jardiner, qui est gentille tout plein et que je ne vois pas assez souvent et qui en plus a une grosse auto, mais oui, c’est Astrid.

Dans un camaieu de verts et de bleus

Dans un camaieu de verts et de bleus

Et nous voilà parties en balade, sur une route merveilleuse. La jardinerie de Los Puentes existe depuis une vingtaine d’années, situées avant le hameau de Los Puentes, elle s’étend sur plusieurs hectares d’un terrain escarpé qui jouit, tout en haut d’une vue à couper le souffle. C’est Estelle Maria, la jolie propriétaire qui nous accueille, son mari est sur un chantier, mais Astrid, habituée des lieux, la rassure bien vite, on va se débrouiller toute seules avec l’aide cependant d’un jeune employé et de sa brouette. Le chemin est tout pourri mais le paysage grandiose, composé de camaieux de verts épousant un camaieu de bleu de ciel et d’océan. Magnifique avec comme seul bruit de fond le chant de centaines d’oiseaux. Le choix est vaste et varié, en petits pots, grands pots ou plantées en pleine terre toutes les plantes exotiques s’offrent à ma convoitise. Il y a les palmes bien sûr, les fougères arborescentes cachées bien à l’ombre d’arbres gigantesques, les fougères classiques, les patchoulis vaporeux, les hibiscus, bougainvilliers, lauriers roses, les lianes comme le ravissant clérodendron et ses délicieuses clochettes blanches et rouges. Puis il y a les plantes fleuries, le magnifique thunbergie aux délicates fleurs violettes, le dentellaire ou plombago couleurs myosotis, les belles heliconies aux longues fleurs tombantes, les gingers, les crinoles, les frangipaniers odorants, les alamandas et même de précieuses petites roses.

DSCN3039 DSCN3043 DSCN3044 DSCN3047 DSCN3051

La brouette est pleine, il faut redescendre en faisant bien attention de ne pas se casser le nez, régler la facture (toute douce la facture) et faire entrer tout ce petit monde dans  l’auto.

Bye bye Estelle Maria, à tout bientôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.