Une belle initiative: « el compromiso de la langosta Las Terrenas »

 Et comme le temps passe vite, on y est à nouveau, la veda de la langouste, interdiction d’en consommer, d’en vendre, d’en cuisiner, fraîches ou surgelées….faites pas la gueule, il y a plein d’autres bonnes choses à déguster ici. Laissez les langoustes tranquilles, elles font des petits BB.

Il est vrai que pour la majorité des touristes, il semble inconcevable de passer des vacances aux Caraibes sans savourer l’incontournable langouste et, beaucoup se trouvent le bec dans l’eau entre le 1er mars et le 30 juin quand ils apprennent que, ben non, ils n’en auront pas au menu. Quelques restaurateurs compatissants, désolés de voir une telle tristesse dans leurs yeux (si vous voyez ce que je veux dire…..!!!!!) bravent la loi et en cachette soudoient quelque pêcheur peu regardant et, ni vu ni connu offrent à leur client reconnaissant le met de toutes leurs envies, prêts à en payer le prix fort. Sauf que, ça c’était avant. Depuis quelques temps, une poignée de personnes responsables et très concernées ont remué ciel et terre et fait bouger leurs méninges pour remédier à cette sinistre situation. Ils ont créé El Compromiso de la langosta. Un engagement à respecter la loi d’interdiction de pêche avec à la clé, un diplôme en bonne et due forme et une belle pub pour les adhérents ou une mise au ban et une pub catastrophique pour les récalcitrants. 

En toute simplicité, ils m’ont demandé de traduire en français le message de leur site web bioterrenas.com. J’ai fait de mon mieux et vous le transmet ci-dessous. Et…. je compte sur vous, pour souscrire vite à cet engagement juste fait pour préserver notre plaisir de pouvoir encore longtemps nous régaler de belles langoustes.

Sans titre-8

Protection des langoustes et des pêcheurs de Las Terrenas respectant la saison d’interdiction de pêche à la langouste 
Notre proposition :

L’objectif de cette initiative est de braquer un projecteur sur cet épineux problème, de manière à le mettre en évidence et récompenser tous ceux qui, à LT respectent la période d’interdiction de pêche à la langouste. Et, pour sensibiliser les acteurs, pêcheurs, restaurateurs, commerçants, et les pousser à observer cette période morte, nous avons décidé de créer un véritable intérêt économique et commercial.

Comment ?

De nos jours, grâce aux réseaux sociaux, l’information jaillit rapidement et atteint tout le monde. Nous allons en profiter pour servir la cause de la langouste en initiant un engagement pour les langoustes.

Les négoces qui signeront cet engagement figureront sur ce site web, les réseaux sociaux, les journaux locaux et d’autres supports s’adressant aux touristes ou aux locaux (Tripadvisor, hotel, etc….) ; Ils recevront en outre un Certificat d’engagement personnel. Nous enverrons également une liste des commerces ayant adopté cet engagement à la mairie de LT, le ministère du tourisme, de l’environnement et au bureau de la première dame.
Il est fait pour les aider à stabiliser la population de langoustes à LT leur permettant une pêche abondante mais responsable.Nous dénonceront également les commerces qui ne respectent pas l’interdiction de pêche. Aucun propriétaire d’affaire n’aimerait une si mauvaise pub, point négatif pour eux dans la mesure où les clients informés et sensibilisés auront tendance à bouder leur établissement.
Cet engagement n’a pas pour but de priver les pêcheurs de travail, bien au contraire. Il est fait pour les aider à stabiliser la population de langoustes à LT leur permettant une pêche abondante mais responsable.

Quel est le problème et pourquoi une interdiction de pêche est-elle nécessaire ?

La population locale des langoustes décline chaque année. Les langoustes sont plus difficiles à trouver et de plus petite taille. Avec le développement de LT et de sa banlieue, la pression sur la population locale de langoustes ne fait que croître. Il est indispensable d’agir maintenant avant que le dommage ne soit irréversible et que les langoustes disparaissent de chez nous comme c’est arrivé dans de nombreux autres endroits des Caraibes.

Pour éviter que l’extinction des langoustes devienne une réalité, les gouvernements de pays caribéens et d’Amérique Centrale ont imposé de façon simultanée une interdiction de pêche du 1er mars au 30 juin. C’est la période de reproduction des langoustes et il est nécessaire de respecter cette interdiction pour éviter la destruction de milliards d’œufs.Si vous ne leur donnez pas une chance de se reproduire, l’évidente conséquence sera la disparition pure et simple des langoustes.

Que dit la loi sur l’interdiction de pêche ?

Basiquement, il est interdit de pêcher et de vendre tout type de langoustes. Si certains établissements en ont dans leur congélateur, ils ne peuvent être vendus avant la fin de l’interdiction de pêche.
Certains pêcheurs et restaurateurs respectent cette interdiction, beaucoup d’autres non. Dans l’idéal, le ministère de l’environnement devrait renforcer cette loi et appliquer des sanctions dures à l’encontre de ceux qui ne la respectent pas. Malheureusement, ce n’est pas le cas et les pêcheurs et restaurateurs violent souvent la loi impunément.

Nous sommes ici pour changer cet état de chose !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.