Pipa

20 octobre

La visite terminée, direction Pipa où nous devons retrouver Ricky, un des  amis kiter de Joseph, le fils de Michel. Nous n’avons que son téléphone et comme les cabines ne fonctionnent pas, nous nous dirigeons au hasard vers la Praia del Amor afin de lui téléphoner d’un bar. Le bar n’a pas de téléphone. Par hasard, je demande au patron s’il ne connait pas Ricky…. miracle, il habite la porte à côté. C’est dingue. Si ce n’est pas un signe du destin ça….. Briffé par Jojo, il nous conduit dans une pousada de rêve « ombra y Agua fresca ». C’est merveilleux, une végétation luxuriante, parsemée de plein de petits détails rigolos, des sculptures, des trucs accrochés aux arbres, de jolies lanternes. Quant à notre chambre… ouawou. 100 m2 en bois précieux, entièrement vitré et ouvrant bien grand sur une superbe terrasse surplombant l’océan. Une vue à couper le souffle sur 280 degrés. Plus un jacuzzi donnant sur la mer et un sauna dans l’immense salle de bain. J’adore.


Vers 6h nous sortons prendre un verre au bar et à notre retour, surprise, cadeau de bienvenue, bouteille de Champagne et corbeille de fruits. Vite, nous enfilons les douillets peignoirs maison et côte à côte sur la terrasse, comme de vieux mariés, nous (je) buvons (bois) le Champagne et croquons dans nos fruits. Ca a du bon le luxe. Le lit est gigantesque avec une dizaine d’oreillers en plume et une couette toute légère. Dodo tôt et réveil en pleine forme. Comme nous avons largement le temps avant le petit dej., nous descendons sur la « Plage de l’Amour ». OK, on s’en doutait en descendant, vu le drôle d’escalier escarpé et les pentes vertigineuses, mais c’est lors de notre remontée que nous avons compris que ce n’était plus de notre âge. Mais, ça en valait la peine. La plage est magnifique, l’eau cristalline et le sable tout blanc. De belles falaises frangent la plage tout le long. Apres d’incommensurables efforts pour remonter, nous ne résistons pas à l’appel du jacuzzi qui nous fait des clins d’oeil en douce. Ca fait du bien. La journée commence bien et Pipa nous séduit beaucoup, trop?…
…. à tel point que, nous osons pousser la porte d’une agence immobilière où un charmant Augusto nous accueille avec beaucoup de gentillesse. Rendez-vous est pris pour le lendemain. Au programme, petit tour immobilier, histoire de voir ce qui est disponible sur le marché.
Le lendemain….. deux ou trois maisons insignifiantes tout près du village puis…. une longue piste de sable ocre le long de falaises vertigineuses surplombant une mer splendide, encore de la piste à travers des paysages de plus en plus féériques et soudain, LA maison. Un grand jardin, une petite porte au bout s’ouvrant sur la falaise, un chemin tortueux jusqu’à la plage en contrebas, bordant piscines naturelles aux eaux cristallines, domaine de prédilection des tortues marines. Quelques dauphins en prime. Le paradis.
Nous sommes sous le charme. Nous partons néanmoins le lendemain matin pour notre destination finale Ilha do Guajiru. Comme pour nous souhaiter « Bon voyage et à bientot », une ribambelle de tous petits singes facétieux ont partagé notre petit-déjeuner, chipant a qui mieux mieux raisins sucrés et bananes en pagaille. Je pense que nous reviendrons petits singes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.