Il était une fois……du Syroz à l’XO

Les copains affluaient...

Les copains affluaient…

La cabane sur la plage
Rêvons: …posés sur le sable, quatre murs de planches un peu de guingois, un toit de cana décoiffé par le vent et l’océan à quelques pas…. Stop. En fait il s’agissait juste d’une bicoque en blocs ajourés surmontée d’un horrible toit de zinc. A l’intérieur un billard qui avait du connaitre des jours meilleurs et… deux matelas posés sur le sol qui faisaient le bonheur des joueurs entre deux parties…. si vous voyez ce que je veux dire.
Des pionniers audacieux
En ce temps là, quelques pionniers audacieux s’étaient aventurés dans ce petit village sans eau, ni électricité, sans téléphone ni moyens de transport. Parmi eux Michel Voleau. Et, Michel Voleau tomba amoureux de la cabane sur la plage. Il se l’offrit pour 15000 pesos payables en trois fois, la consolida, la nettoya, la transforma et, conscient de l’attrait du village sur les étrangers, surtout les francais, y installa la toute premiere Agence Immobiliere de Las Terrenas. Puis, décidément trop séduit, il en fit sa demeure. Un petit nid douillet en plein coeur du village mais tout à fait hors du monde. Très vite les copains de plus en plus nombreux affluèrent. La table de Michel était bonne et les apéros s’éternisaient devant un panorama à couper le souffle.

Et le Syroz naquit.....

Et le Syroz naquit…..

Le Syroz
L’idée jaillit comme une évidence. Il fallait transformer cet endroit en bar et en faire profiter tout le monde. Et cet ainsi que la petite maison au bord de l’eau se transforma en bar convivial. Le Syroz était né. Très vite, expatriés de tous poils, intellos, épicuriens, jolies femmes et jeunes dandies y établirent leur quartier général et le Syroz devint le bar de prédilection des « Beautiful People » d’ici ou d’ailleurs, l’endroit incontournable sous les étoiles et les pieds dans l’eau pour voir et être vu.

Backgammon jusqu'au bout de la nuit

Backgammon jusqu’au bout de la nuit

Le bonheur sous les étoiles

Le bonheur sous les étoiles

5

1

7

12
La Roulotte
Beaucoup plus tard, nous décidâmes Michel et moi de rendre à la petite case son identité première. Le bar de la plage fut transformé en une jolie « roulotte » et la case, après un sérieux lifting se métamorphosa en une maisonnette de charme, décontractée et sophistiquée a la fois.

Une jolie Roulotte posée sur la plage

Une jolie Roulotte posée sur la plage

10
Le XO
C’était sans compter sur la pugnacité de l’un des tous premiers amis puis clients, Sandro, amoureux fou depuis toujours de cet endroit atypique. Avec son ami Thierry, il fit tant et si bien que nous lui cédâmes notre « Roulotte », non sans un petit pincement au coeur.
Aujourd’hui, posté face a l’océan, le XO au charme intemporel affiche un raffinement sans concession. Ce lieu phare et mythique s’il en est, renaît aujourd’hui dans une ambiance sobre à l’indolente beauté et à l’allure bien trempée.
Sans-titre-1

Las Terrenas: mi amor.

En tout premier, il y a la beauté....

En tout premier, il y a la beauté….

Juste une envie de partager une réflexion. Las Terrenas, on l’aime pour ses plages superbes, ses restos, sa nonchalance, sa douceur de vivre sous ses milliers de cocotiers….Mais, Las Terrenas, ce petit village dominicain, si loin de tout est aussi une mine d’adresses d’exception. Et, ce n’est pas fini, la tendance est plutôt au beau fixe, malgré la mauvaise humeur  et les sempiternelles bouderies de quelques commercants ronchons. Les boutiques, restos, bars et prestataires de services rivalisent d’audace pour nous offrir le meilleur. Avant, c’était déjà bien, mais aujourd’hui, nous frôlons l’ideal. Il n’y a qu’à jeter un oeil sur la »construction-bateau » en face du Rio (qui est ce qu’elle est mais…) qui est devenue synonyme de chic et d’élégance.On y attend très bientôt l’ouverture d’un resto qui promet bien des surprises.

Jordi l'enchanteur

Jordi l’enchanteur

En vrac et en en oubliant probablement certains, je m’en excuse par avance, remercions pour leur professionnalisme et le bonheur qu’ils nous apportent: Jordi, l’exceptionnel fleuriste à l’immense talent et son exquise boutique de rêves. Bruno, le coiffeur « des stars », non j’rigole, un coiffeur qui mérite amplement son succes débordant; Al Italia et ses produits uniques ; Lindo qui se démène comme un dingue pour nous trouver les meilleurs produits et nous promet de passer un Noel de rêve; la boulangerie francaise classe et tellement pro; le XO et son cadre enchanteur ; Le One Love et son canadian de boss Terry ; la belle Cave a Vins où Samuel a pris la place d’Adrien derrière le zinc ; le ravissant Balconcito de Véro, à mon avis, le plus bel endroit de Las Terrenas ; Josée et son lakmi shop qui nous permet de nous évader vers d’autres contrées ; GG (Ilbania boutique) qui nous a concocté une judicieuse ligne de ravissantes lampes a toute épreuve (fallait y penser) ; Betty et ses Jabonitos, des savons dont on ne peut plus se passer quand on y a goûté; les boutiques de fringues tres bien achalandées de Clotilde (Shanel), Cathy (M et M), Alexandra … ; la sublimissime boutique de Jean-Paul et Babette Terrena en Plata, la plus belle gamme de bijoux, du pas cher du tout à la piece rare, tous choisis avec énormément de gout et d’amour; les belles galeries de peinture du Paseo dont celle de Charly ; mais aussi, Haitian Galerie, le BB de Claude Lachamp, une des plus ancienne de LT ou se côtoient tres belles peintures, magnifiques paréos, cigares, etc….. ; le bel espace dédié à la plongée de Turttle Dive au Paseo; les incroyables échoppes de fruits et légumes qui égaient le centre du village, mais aussi les nombreuses pharmacies dont la pharmacie francaise de Bernadette au Paseo, les centres médicaux de plus en plus performants, Enriqué mon vétérinaire adoré …. Les petits mécanos, électriciens, plombiers etc…. souvent dominicains qui ne sont jamais à court d’idée pour nous dépanner. Et puis tous les autres qui s’évertuent à nous rendre la vie plus douce (comme si on avait besoin de cela dans un si bel endroit) parmi lesquels Bertrand et son fabuleux magasin d’électro-ménager, Casa Moda, ou les ferreterias de mieux en mieux achalandées. Les commercants du Paseo ont même organisé un marché de Noel le samedi matin,avant les fêtes….Merci a tous de nous permettre de vivre au paradis avec le confort bien terre a terre dont nous sommes tous si friands.

Typique, délicieux, un petit resto dominicain comme on les aime

Des échoppes colorées

Des échoppes colorées

Plage La Vela Blanca….un avant-gout du paradis

Sans-titre-2
« Certificat d’excellence de Tripadvisor »….. et bien vous savez quoi, c’est bien mérité. Tout le monde connait ce petit resto-bar niché sur la plage de Las Ballenas. Un endroit délicieux, des voiles blanches, des tables blanches toutes pimpantes, des chaises longues confortables pour révasser des heures devant l’océan, un petit kiosque joli comme tout, un superbe terrain de pétanque, un WC avec vue hors du commun…..un cadre splendide, un patron attentionné, des employés au top. Les passionnés y viennent chaque jour pour jouer à la pétanque, à la belotte, pour refaire le monde ou boire un coup entre potes.

Thierry, le boss....il se bat avec un oursin récalcitrant

Thierry, le boss….il se bat avec un oursin récalcitrant

Sans-titre-3

Et les gourmets….. et bien les gourmets ne se lassent pas de s’extasier devant la savoureuse cuisine du chef Jean-Louis. Il faut dire qu’il y a du génie dans ses petits plats. C’est gouteux, délicat, varié et complètement différent. Mis à part les poissons très frais ou les crustacés tout juste sortis de l’eau, les grandes brochettes de viande tendre et les ribs inimitables, il adore revisiter les grands classiques.Prenez par exemple les harengs pomme à l’huile, bof vous allez me dire et bien non, Jean-Louis, dans sa petite case exotique les transforme sans en dénaturer la saveur et les métamorphose en une délicate gâterie gastronomique.

Jean-Louis le Chef

Jean-Louis le Chef

Chaque jour dans son menu à 380 pesos, il s’amuse, selon les arrivages du marché et de la marée à nous concocter une entrée stupéfiante et un plat tout en finesse et en saveur. Harengs pommes à l’huile d’un autre monde, mille-feuilles de légumes confits, une merveille de gouts et de textures, absolument exquis, solettes aux mille parfums, sardines au basilic ou kébab aux trois viandes, juste une perfection. Les petites faims choisiront une petite gourmandise à la carte toujours à prix tout doux et les becs sucrés ne resteront pas sur leur faim. Et pour couronner le tout, c’est son épouse lajolie Carole qui se fera un plaisir de vous servir et de vous expliquer la passion de son chef de mari. Comment je sais tout ca…. mais parce que j’y ai goûté, pardi…. un déjeuner mémorable.

Et la jolie Coco pour un déjeuner gourmand les pieds dans le sable

Et la jolie Coco pour un déjeuner gourmand les pieds dans le sable