Sahara.

Diplôme en poche, projets et rêves plein la tête, Michel est prêt à savourer une vie qu’il devine intense. Une vie d’aventurier bourrée de découvertes, de rencontres, d’échanges.

Et, audacieux, il se lance, tête baissée dans bien des aventures. La plus cocasse, don Quichotte des temps modernes, en compagnie de son pote, il décide tout simplement, sans bagage et sans aucun moyen financier de partir en Afrique, histoire, enfin, de sauver la faune en péril. Rien que ca, C’est tout Mimi, il ne doute de rien. Et ils y sont partis. Improbable aventure africaine, en stop d’abord, puis à bord d’une antique coccinelle. Des étapes douloureuses, des paysages grandioses, des rencontres enrichissantes, des moments d’angoisse, des pannes, des fou-rires… mais pas sûr qu’ils aient réussi à sauver la faune. Mais ne dit-on pas que c’est l’intention qui compte, et puis les voyages forment la jeunesse. Et surtout, Michel est tombé en amour pour le Sahara qui restera pour toujours l’un de ses deux grands coups d’cœur. Le second, nous le découvrirons plus tard ne sera autre que le Carnaval de Rio.

Les hommes bleus du desert

Esthète invétéré, amoureux fou du beau, il était inévitable que Michel tombe sous le charme des fascinants touaregs, les fabuleux hommes bleus du désert, solitaires et fiers. Au hasard de ses pérégrinations entre le Maroc, l’Algérie, la Libye, le Niger, le Mali, la Mauritanie et le Burkina Faso, il fut pénétré par la beauté de leur visage, la discrétion de leur sourire et la perfection et le soin de leur tenue indigo, de leur visage couvert d’un long turban en voile de coton bleu, les protégeant du sable en ne dévoilant que leurs yeux. Au gré de ces promenades dans d’incroyables paysages, il gardera longtemps le souvenir nostalgique des rencontres intenses avec ces caravaniers du désert pour qui les labyrinthes de dunes du Sahara n’ont pas de secret.

Les Touaregs, berbères nomades vivaient alors et vivent toujours du commerce et de l’élevage. Ils se déplacent, impassibles en compagnie de leurs dromadaires, en de longs convois silencieux, les caravanes, et traversent les étendues immenses de sable pour apporter des marchandises dans les différentes villes d’Afrique du Nord.

Michel est fasciné. Le Sahara, les touaregs et Michel, une histoire d’amour intemporelle à jamais ancrée dans sa mémoire, qu’il a pris plaisir à me raconter encore et encore avec une telle force que je me suis retrouvée, moi aussi parmi les seigneurs du désert.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.