Jour 3. Il est là le bonheur.

Le trajet se déroula sans encombre et, à l’approche du village la petite famille baigne dans une douce euphorie. Les somptueux paysages, un trafic très doux, un soleil resplendissant et un ciel si bleu, tout est réuni pour un début de vacances d’exception.

Direction playa Bonita et la découverte de leur lieu de résidence méticuleusement choisi par la belle Mylène.  Il est vrai que pour le coup, il y eut débat. Hôtel de charme, maison sur la colline, maison en campagne ou maison sur la plage… un choix hautement délicat. Finalement, c’est Raoul le p’tit bout d’choux qui fera pencher la balance. Ce sera une maison, jolie, pas loin de la mer mais éloignée d’une route à grande circulation, avec si possible une piscine et surtout un grand jardin clos. On fouille, on compare, on s’extasie, on hésite et finalement on trouve. Une délicieuse maison au toit de paille (enfin de cana) juste devant la mer, un vaste terrain clos, une belle piscine, 3 chambres et une adresse qui sonne doux à l’oreille playa Bonita. L’endroit un peu excentré semble calme juste comme il faut, la plage est visiblement réputée et magnifique et plusieurs tables de renom s’y côtoient.

Un coup d’œil sur En Aparté, juste pour confirmer… ‘’Playa Bonita est un endroit magique. Belle, immaculée, calme ou turbulente, selon son humeur (ses vagues sympathiques sont idéales pour ceux qui débutent le surf, la jolie Carolina y a d’ailleurs installé son école ). C’est une longue et belle baie frangée de cocotiers et séparée de Las Terrenas par une pointe rocheuse appelée Punta Bonita. On y accède depuis le centre du village, la route est bien indiquée. Depuis quelques années le chemin côtier longeant l’océan est piéton et, en arrivant devant la barrière qui en interdit l’accès aux autos, on prend une grande gifle. Le panorama est juste fabuleux et les couleurs uniques au monde, c’est…. waouh. Les amoureux de tranquillité se dirigeront vers Punta Bonita où les attendent de délicieuses criques protégées par des récifs coralliens. Les amateurs de vagues préféreront s’aventurer de l’autre côté, tout comme les gourmands d’ailleurs. Plusieurs petits restos et hôtels y sont disséminés parmi les cocotiers. Coyamar, Costa Las Ballenas adorablement relooké, Mosquito Beach Hotel, le p’tit nouveau dont tout le monde parle, la très belle Casa Grande, magnifique avec sa belle pelouse descendant vers la mer, sans oublier l’adorable l’Atlantis à l’architecture un brin loufoque, de notre ami Gérard, le consul honoraire.’’

Comme on arrive par l’arrière de la villa, la surprise est intense quand, tout excités, nos quatre vacanciers aperçoivent la vue de dingue que leur réserve cette stupéfiante maison. C’est tout ce qu’ils aiment. L’intérieur tout en douceur décline un minimalisme élégant, une parenthèse feutrée et iodée, tout en belles matières, camaïeux sourds et sens du détail. Chaque objet est le fruit d’un coup de coeur. Pas de place pour le superflu, l’essentiel se suffit à lui-même. Entourée de bougainvilliers, de cocotiers et de palmiers, délicatement bercée par le soleil et le doux bruit des vagues, cette ravissante demeure est une invitation à la contemplation, comme une envie de ne rien faire, de paresser longuement ou encore de méditer.

Il fait chaud en ce mois de décembre et juste là, l’océan, sans mentir, leur fait les yeux doux… on pose les valises, on sort les maillots, on se précipite au bout du jardin, on foule le sable blanc et plouf, on se jette dans l’eau cristalline qui doit bien flirter avec les 29 degrés.

L’instant est magique et s’éternise, p’tit Raoul n’est pas le dernier à batifoler dans les vagues… il est là le bonheur.

4 réflexions sur “Jour 3. Il est là le bonheur.

  1. J’ai des frissons juste à lire ton récit et dire que dans 2 jours, nous serons à LT pour plusieurs semaines. Tellement hâte d’oublier notre environnement Covidien qui finit par user notre tolérance. Merci Doris de nous partager tes belles découvertes.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.