Mine de rien, un p’tit bistrot qui mérite le détour…..

….. l’adresse est connue de tous et incontournable, pile poil au centre du Paseo, l’une des seules enseignes gourmandes climatisée. La Cave à Vins, une fois de plus renaît de ses cendres. Sauf que cette fois, elle dévie légèrement de ses amours passées. France, une délicieuse femme, brune, jolie, pétillante et gourmande a décidé de transformer ce repaire prisé des habitués des apéros qui s’éternisent à l’envi en un petit bistro convivial, gourmand et sans chichi. Bien sûr, on peut toujours s’y attarder autour d’un rosé bien frais, histoire de refaire le monde, encore et encore en compagnie du copain de la veille, ça, ça n’a pas changé…. Mais, on peut aussi s’y attabler, au frais sous la clim ou sur la terrasse près du joli bassin ou plus au calme dans la courette intérieure pour y déguster, à toute heure du jour, l’un des délicieux petits plats concocté avec amour et brio par Brian, le fils de la maîtresse des lieux.

En fait c’est l’histoire d’un coup de foudre. France,  provençale de souche, raide dingue amoureuse des jolis objets, fana de brocante est arrivé au village il y a quelques mois, abandonnant sans regret sa Floride d’adoption où, durant près de huit années, elle a émoustillé les papilles des gourmets américains de ses petites crêpes frenchies. Dubitative au début, elle osa, cependant pousser la porte de la Cave à vins. Et le charme du lieu opéra, la déco claire et épurée, les jolis meubles de bois très stylés, l’immense potentiel et surtout ce petit bijou de zinc de bistro parisien resté dans son jus et juste incongru au milieu des Caraibes. La voilà revenue à ses amours, les idées fusent, les tables de la terrasse s’habillent de petits carreaux rouges et blancs, les bouquets de fleurs envahissent l’espace et Brian se met aux fourneaux. Salades fraîcheurs, sandwichs, plat du jour raffinés, pâtes…. et surtout, surtout une déclinaison de copieuses galettes au sarrasin à faire pâlir d’envie les plus bretonneux des bretons. Au jambon, fromage fondant, œuf, au poulet pesto ou encore, délice des délices, mi-sucrée, mi-salée, savoureuse, moelleuse, incommensurable bonheur…  la crêpe chèvre chaud, miel et cerneaux de noix servie avec sa petite salade fraîcheur. Mes papilles en frissonnent encore. Zut je m’étais promis de ne pas en parler, histoire un petit moment de garder l’idée juste pour moi…. Ben voilà, c’est raté. Les idées foisonnent ais-je dit et pour les jours à venir, France et Brian envisagent de vous régaler d’une autre spécialité qui leur est chère, les moules…. Des moules à tout, meunière, crème, curry…..

Si vous passez par le Paseo, osez Le bistro de la cave à vins, un endroit frais et reposant à consommer sans modération.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.