Ca s’en va et ca revient………

Un dîner aux chandelles, c'est sympa..... une fois mais la bougie est relativement innefficace quand il s'agit de faire couler de l'eau, d'activer un ventilateur pour ne pas être bouffé par les moustiques ou d'ouvrir son portail électrique.....

Un dîner aux chandelles, c’est sympa….. une fois mais la bougie est relativement inefficace quand il s’agit de faire couler de l’eau, d’activer un ventilateur pour ne pas être bouffé par les moustiques ou d’ouvrir son portail électrique…..

Ca s’en va et ca revient…..c’est le début d’une chanson de Claude Francois, mais c’est aussi ce qui se passe lamentablement ici depuis quelques temps avec la « luz ». Hier, 10 coupures. Oh…. pas bien longues…..justement! Nos pauvres appareils electriques sont à l’agonie. Bien sur on peut installer un régulateur pour amortir les chocs, mais c’est pas non plus donné cette bête là et puis il faut le commander et puis c’est férié. En attendant, la télé fait la gueule, le décodeur Canal Plus est aux aboies, le portail électrique fait des caprices, la pompe de la piscine crachote et ma belle planta toute bleue vient juste de se remettre de sa 3eme rechute. La elle tient le coup vaillament mais jusqu’à quand?
Avant on payait une electricité un peu chère, c’est vrai à une compagnie intraitable au niveau des tarifs, mais fiable et sérieuse. Nous faisions figure de modèle dans le pays et même au-dela des frontières, l’on disait « Las Terrenas, la ville où il y a toujours de la lumière ». Car il faut le savoir dans le reste du pays, ce n’est pas bien brillant, les coupures sont légion, on ne s’en choque même plus et il n’est pas rare de n’avoir que deux ou trois heures de lumière par jour.

Après une violente révolution et 3 morts, à Las Terrenas, la luz s’est étatisée. Certes, la facture est un peu moins élevée, et encore certains prétendent que ca n’a rien changé. En ce qui me concerne j’économise environ 3000 pesos par mois, soit 100 pesos par jour……….. Mais, suite aux coupures intempestives et continuelles, mon pauvre vieux inverseur a rendu l’âme et j’ai du investir dans une planta très……… honéreuse. Vous allez me dire que je n’y étais pas obligée. Ben si, depuis une mésaventure brésilienne, je panique dans le noir, il me faut de la lumière tout le temps, tout de suite…… sans parler du ventilateur. A mon avis, nous avons fait une belle connerie en changeant un état de chose qui fonctionnait à merveille.
Avant même que l’installation de la nouvelle ligne électrique ne soit terminée, des études prouvaient qu’en cas d’affluence, donc de surconsommation électrique, le fournisseur d’énergie ne pouvait pas suivre. C’est malheureusement ce qui se passe en ce moment, Las terrenas est complet, de touristes, de résidents de retour des fêtes de fin d’année, de dominicains venus profiter de nos belles plages à l’occasion de ce long week-end. Ca n’a pas loupé, ca s’en va et ca revient et c’est vachement chiant.

Publicités

Une réflexion sur “Ca s’en va et ca revient………

  1. tu as completement raison surtout que moi le tarif est le meme……mais que faire?????une autre revolution????le prb c est que les dominicains n entendent pas les huelgas comme nous et nous allons encore avoir d
    es blesses et peut etre plus….donc..que faire???

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s