La calle, toute la magie de Las Terrenas

 

La rue s'anime, se colore, s'agite, la journée va commencer

La rue s’anime, se colore, s’agite, la journée va commencer

Las Terrenas, ses plages, la mer toujours chaude, ses fonds marins qui gagnent à être explorés, ses balades en quad à la découverte de la route du café, ses excursions, culturelles aux Haitises ou poétiques à la cascade de Limon, les baleines très bientôt dans la baie de Samana, ses petits restos, ses bars branchés, la Bacchata, la Salsa, les milliers de palmiers, la végétation luxuriante… et …. la rue.

Et, l'on grimpe dans la guagua qui vous conduit a Limon, Samana, Sanchez pour quelques pesitos.... sportif et exotique.

Et, l’on grimpe dans la guagua qui vous conduit a Limon, Samana, Sanchez pour quelques pesitos…. sportif et exotique.

Pour comprendre Las Terrenas, pour aimer ce village si particulier, il faut s’imprégner du charme de la rue. C’est sûr, parfois, des poubelles débordent dans les caniveaux, les conchos font un peu trop de bruit, des trous émaillent la chaussée, attention de ne pas s’y tordre les pieds….. Mais, la rue, la calle de Las Terrenas, c’est quelque chose d’unique. Une atmosphère étrange et subtile, qui ne se retrouve nulle part ailleurs.

Des boutiques de bric et de broc aux toits improbables, tout un poème et en cadeau, un superbe et unique sapin de Noel

Des boutiques de bric et de broc aux toits improbables, tout un poème et en cadeau, un superbe et unique sapin de Noel

Tôt le matin, les vieux tirent leurs chaises en plastique et s’installent sur les trottoirs, les enfants jouent derrière les grilles, les viralats partent en quête de nourriture et les conchos en quête de clients, les guaguas se rassemblent, les vendeurs de crevettes arrivent de Sanchez, les boutiquiers lèvent leur rideau, la musique s’installe….fort…. la journée peut démarrer.

 

Une figure de LT, Raoul, le tout premier avocat-notaire, insolite et toujours en place.

Une figure de LT, Raoul, le tout premier avocat-notaire, insolite et toujours en place.

Au fil de quelques reportages, de quelques photos prises sur le vif, j’aimerais vous faire découvrir la rue de Las Terrenas, ses petits métiers, les couturiers, les barbiers, les colmados, les échopes débordant de fruits et légumes, les artistes, les peintres….

Et jusqu'au soir, ca déambule, ca cause, ca rit, ca vit.....

Et jusqu’au soir, ca déambule, ca cause, ca rit, ca vit…..

J’aimerais qu’à travers mes mots et les photos de mon mari, Michel, un autre passionné depuis bientôt 35 ans, vous tombiez, vous aussi éperdument amoureux de ce village du bout du monde qui a tant à offrir.
En route pour l’aventure. Aujourd’hui, la rue.

C'est l'heure de pointe..... Heu.... c'est toujours l'heure de pointe, ca déboule de partout, faut faire gaffe quand même.....

C’est l’heure de pointe….. Heu…. c’est toujours l’heure de pointe, ca déboule de partout, faut faire gaffe quand même…..

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.