…. Après la pluie le beau temps.

….. Et puis, il y a des jours où tout va bien. Le ciel nous semble plus bleu, les petits soucis du quotidien s’estompent devant la réalité et font place à une belle grosse bouffée de bonheur. Isaac nous a boudés. Et c’est déjà suffisant pour se sentir mieux. OK, il nous a copieusement arrosé le bougre ou du moins ce qu’il en restait. Déçu de s’être débilité dans la mer des Caraibes, il s’est vengé en nous balançant du mieux qu’il le pouvait des trombes d’eau sur le coin du nez. On s’en fout. Même pas peur, et notre belle végétation en a profité. Mon jardin massacré par la luz (vous vous souvenez) est plus beau que jamais, les bananiers longtemps boudeurs ont fait plein de BB et dans la foulée plein de régimes de bananes. Rien qu’hier, j’en ai compté 22…. Qui vont tous murir en même temps….. Si le cœur vous en dit… ah non, zut vous êtes trop loin !

 

Mina….

Et puis, même si ma Mina (15 ans dans 3 mois) ne rajeunit pas, même si 3 fois par jour, je vais la repêcher dans la piscine. Ben oui, aveugle et sourde ça n’aide pas, et bien figurez-vous qu’enfin, elle m’aime, elle me cherche toute la journée. Elle me repère dans ce qui lui reste de vision trouble et désire mon contact et je peux, après tout ce temps, enfin la caresser et la câliner. Et mon amour de Domingo (14 ans et demi) n’est pas bien fringant, tout maigre, tout rapetissé, il a abandonné l’idée de tenir sa jolie queue en tire-bouchon, elle pend mollement comme un étendard inutile. Je les aime tant mes vieux toutous. Plus de 14 ans de vie commune, c’est pas rien. Et puis, Mimi m’a promis que quand ils nous auront quittés, tous les deux, le plus tard possible, j’aurai le droit de retomber amoureuse de deux petits amours. Je suis prête, j’ai encore plein d’amour à donner. Et puis les autres me mènent la vie dure dès qu’ils lisent dans mes pensées que j’aurais peut-être, si ça se trouve, la velleité de sortir et de m’échapper un moment de leur champs de vision…. A peine l’idée en tête, ils me scotchent, me grattent, me fixent, me lâchent plus…. Et l’on me dira que les chiens sont des bêtes, oh non, ils savent avant moi ce que je vais avoir envie de faire.

Domingo et sa célèbre queue en tire-bouchon….

Et puis, après deux ans de bataille, les différentes caisses sensés me verser une toute tit’ retraite se manifestent, m’envoient des messages, me répondent….. c’est très terre à terre vous me direz, mais, j’vous jure quand on s’est bagarrée comme une malade à l’autre bout du monde, sans service postal et que l’on arrive enfin à quelque chose, ouf, ça fait du bien.

Et puis, le soleil est revenu même si l’automne approche à petits pas. D’ailleurs, c’est sympa l’automne ici, les journées raccourcissent et je profite de longs moments cocooning dans mon joli château de feuilles, sous mon mur de filles, entourée de ma douce meute enamourée.

Allez, à défaut d’avoir l’autorisation suprême canine de m’échapper, je retourne en balade à travers l’exquise vidéo de Rep dHom que je vous ai offerte sur mon précédent post. Belle journée à tous, profitez des délicieux moments et quand le temps est plus rude, courbez le dos, ça passera, ça passe toujours. Après la pluie le beau temps.

Publicités