La tarte flambée ou ce qui s’y rapproche…..

sans-titre-1

Avant de m’évader il y a près de 20 ans pour les Caraibes, j’ai eu le plaisir de passer près de 25 ans à Strasbourg, puis sa région. Un vrai bonheur. L’Alsace est délicieuse. Et la gastronomie fait bien partie de son irrésistible pouvoir de séduction. Une succulente choucroute, la salade mixte, le sublime baeckehoffe, la tarte à la quetsche, les bredele,  les spaetzle sans oublier…….. la Flammekueche.

Mais qu’est-ce que c’est ?

La petite modeste: simple, bonne, adorable et sans chichi,  occupe une place de choix dans la tradition culinaire alsacienne. Avant, j’en trouvais au Lindo dans les produits surgelés (Allez Sandra, fait un effort) mais c’est fini depuis longtemps. Il faut dire que, bizarrement, prisée, plébiscitée par les touristes de passage en Alsace, la Flammekueche ou tarte flambée n’a jamais remporté de succès au-delà de ses frontières. Certains s’y sont essayés et se sont brûlés les ailes. Mais, je voulais faire découvrir sa saveur à mon breton Mimi de mari. Donc, hier, je me lance d’autant plus qu’à défaut de Flammekueche, Lindo propose des pâtes à pizzas. C’est pas vraiment la tasse de thé des puristes, mais ça va le faire.

Donc, vous prenez un rouleau de pâte à pizza que vous retravaillez de manière à avoir la pâte la plus fine possible. En Alsace, on la cuit sur de la pierre ou des plateaux rectangulaires, dans un vrai four à pains ou à pizza. Moi je n’ai qu’un banal plateau rond, normal quoi et un four traditionnel (je pars avec un sérieux handicap). Dans un récipient, je mélange la moitié environ d’un pot de délicieux fromage blanc, la moitié d’un petit pack de crème fraîche, un peu de sel, du poivre et de la noix de muscade. J’émince un bel oignon que je fais suer (mourir comme dirait Tia Dadette) et je tranche en tous petits morceaux 100 grs environ de bon lard fumé (Al Italia c’est le meilleur). Sur ma pâte étalée et perforée à la fourchette, j’étale ma base au fromage blanc, j’y ajoute les oignons et le lard cru, j’arrose d’une cuillère d’huile d’olive et je parsème (éventuellement) de fromage râpé. 35 minutes à four très chaud (280) …. Il faut que la tarte soit bien cuite pour être croustillante.

Et l’on déguste en se brûlant le bout des doigts…. Ah oui, la Flammekueche se déguste avec les doigts chez moi, enfin en Alsace.

Pour une première, c’est pas si mal. ….

Publicités