La Fête des Fous, c’est fini … ou presque…

N’en déplaise aux afficionados de tous poils, cette année la Fête des fous, pardon la Semana Santa a été costaud. Waouh, une dinguerie jamais vue. Pour faire bien la municipalité avait pris des mesures strictes, un sens de circulation bien clair et net. Une seule voie par exemple pour la route de la plage de Ballenas…. Sauf que non, chacun pensant que cette restriction s’adressait aux autres et non à eux, un bordel incommensurable s’ensuivit, des quads, des motos, des bolides de sport… de luxe s’emmêlaient les pinceaux aux abords du rio… visiblement la police se sentait débordée et regardait ailleurs. D’ailleurs le chaos était tel que certains, les plus malins décidèrent avec beaucoup d’intelligence de passer par la plage, voire par la mer pour gagner du temps. Résultat quelques épaves ensevelies dans le sable…

Alors c’est sûr, les afficionados vivant au trou du cul du monde, vers Barbacoa,  Limon par exemple avaient beau jeu de défendre becs et ongles ces exagérations démentes, loin d’eux le bruit tonitruant des moteurs débridés lestés de leurs pots d’échappement, histoire de faire le plus de bruit possible afin que l’on ne rate pas l’amazone beate et beante accrochée au preux chevalier…. (Vous verrez les images plus loin). Ou encore les chanceux vivant dans un coin moins tendance du village et s’accordant une parenthèse débridée au milieu du chaos, juste le moment qu’ils le voulaient, s’empressant de regagner leurs pénates préservés de la folie ambiante dès leur envie et leur resistance rassasiées.

Mais nous, les pauvres ‘’privilégiés’’ résidant au cœur de cette anarchie… pas de répit du jeudi midi au dimanche matin, pas une seconde, pas un instant… un bruit de dingue, mix de moteurs maltraités, a l’agonie, de musique enfin ce qui était sensé ressembler à de la musique, de cornes de brumes, mais oui, de hurlements, de cris de bêtes, d’aboiements incessants de chiens aux abois…  Mais ouf ! c’est fini pour une longue année. Restera sans doute à désinfecter la plage mise à mal par des tonnes de saloperies de tous genres.

J’ai chipé sur le net de ‘’jolies’’ images shootees par Daniel (merci) bien représentatives de ce qu’est cette délicieuse fête religieuse, un exemple du haut degré de culture de ces dévoyés n’ayant que peu de rapports avec le vrai peuple dominicain au demeurant adorable.

Et franchement, le bruit genere s’accordait a merveille a ces belles images…

3 réflexions sur “La Fête des Fous, c’est fini … ou presque…

  1. Bof bof , la critique facile derriere une plume acide, rien de tres constructif, juste visant , à descendre l organisation de notre village où nous étrangers blancs , avons toujours étaient accueillie les bras ouverts. Mais cette dame se charge toujours de descendre las terrenas , pauvre privilégiée!! Elle a la vie bien dure, et on ne cessera de répéter que les migrants ici c est nous,

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.