Et puis, tout s’est accéléré…

Et puis tout s’est accéléré, en France les commerces non indispensables sont fermés, les transports sont surveillés, le confinement non proclamé mais conseillé… heu sauf pour aller voter…

Ici en République Dominicaine, la nouvelle est tombée hier comme un couperet. Tous les vols en provenance et en partance pour l’Europe annulés du 16 mars au 16 avril, pour l’instant…

Jusqu’à présent, on reprochait presque au gouvernement son silence voire son laxisme…. Les pendules ont vite été remises à l’heure. Panique à bord. Les potentiels vacanciers ne sont pas contents et leurs hôtes sur place pas plus, mais ce n’est qu’un demi-mal par rapport à tous ceux qui ont dû pour une raison ou une autre, souvent bien à contre-coeur se rendre en France. Je pense fort à Catherine et Patrick qui, la larme à l’œil ont laissé leurs deux chatons tout doux en pension pour ce qui ne devait être que deux semaines de paperasserie à régler. Les voilà coincés dans l’incertitude. Par chance les chatons sont cajolés, chouchoutés et j’irai encore leur faire un câlinou…. Puis il y a tous ces touristes, enchantés jusqu’à hier de leur séjour paradisiaque dans notre village. Ben, ils peuvent juste pas repartir chez eux…. Bonjour les frais et le dépassement de budget vacances. Et comment ils vont expliquer ça à leur boss… Panique à bord je vous dis…

Sans compter sur la psychose insidieuse qui nous saisit tous…. Il me semble que j’ai beaucoup toussé cette nuit et il me semble bien que j’ai mal au crâne. Allez, je vais faire des provisions à Lindo…. Mince alors c’est quoi tous ces gens masqués, les caissières, les responsables de rayons, certains clients. Puis le check du poing à la place de la bise….Ca fait flipper j’vous jure, on n’a pas l’habitude ici au bout du monde.

Le pire c’est que OK les Etats-Unis, OK l’Europe, OK la Chine capable de construire un hôpital gigantesque en quelques jours…. Mais ici, c’est pas la même. Même si le corps médical est plutôt pas mal, les infrastructures laissent souvent à désirer, et de toutes façons ne peuvent s’occuper de dizaines, centaines…. de malades de ce type à la fois. Quand on imagine le cirque pour se faire soigner normalement, cedula, accord de l’assurance quand il y en a une, paiement exigé s’il n’y en a pas ou pas de soins ou pas de sortie…. C’est pas gagné

Restons calmes, les plages sont toujours aussi belles et, il n’y a pas foule. Mais quand même, méditons cette pensée de Camus….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.